Top départ pour le chantier de construction du premier bâtiment autonome de France

Développement durable | 16.10.18
Partager sur :
Top départ pour le chantier de construction du premier bâtiment autonome de France - Batiweb
Nouvelle étape franchie pour le projet ABC (Autonomous building for citizens) ! Linkcity, en charge de la maîtrise d’ouvrage, et ses partenaires ont en effet posé le 15 octobre la première pierre de ce démonstrateur, qui se veut le premier concept de bâtiment autonome en France. Outre sa capacité à produire suffisamment d’énergie pour combler ses besoins en électricité et chauffage, l’ensemble immobilier se distingue par un dispositif de collecte et traitement des eaux de pluie. Le point.
En 2011 déjà, les équipes R&D de Bouygues Construction planchaient sur un projet de bâtiment innovant, mis au service de l’environnement et du confort de ses occupants. De cette réflexion est né le concept ABC, qui consiste en une réalisation autonome – une première en France !

Séduite par ce programme, la Ville de Grenoble et ses partenaires ont signé dès 2014 une convention visant à implanter le démonstrateur ABC au sein du quartier Presqu’Île, reconnu « EcoCité ». Quatre ans plus tard, en juillet dernier, débutaient les travaux de ce vaste projet imaginé par Valode et Pistre architectes.

Ce 15 octobre, le chantier a pris une tournure d’autant plus concrète que la première pierre du bâtiment a été posée en présence de l’ensemble des partenaires mobilisés. S’il faudra attendre début 2020 pour que l’ensemble soit livré à Grenoble Habitat, propriétaire exploitant, le programme s’annonce d’ores et déjà prometteur !

Quand la nature inspire l’architecture

Sur le plan architectural, tout d’abord, ABC a été conçu comme un « nouveau paradigme », comme le décrit son concepteur Danis Valode, de l’agence éponyme. « Alors que les bâtiments ont toujours été conçus en opposition au milieu naturel pour se protéger de la pluie, du soleil ou du vent, les bâtiments ABC cherchent à l’inverse à capter les rayons solaires, récupérer l’eau de pluie et puiser l’énergie nécessaire à leur fonctionnement dans leur environnement ».

Deux bâtiments ont ainsi été imaginés pour accueillir 62 logements, à raison de 42 dédiés à la location intermédiaire et 20 à destination sociale. Différents biens, du T2 (49 m2) au T5 (104 m2), composeront finalement ce vaste ensemble dont la surface construite représente quelque 5 000 m2 SdP. S’ajoutent également un showroom pédagogique (60 m2), une salle mutualisée (100 m2) et des jardins potagers (360 m2) répartis sur les divers niveaux de l’édifice (R+4 à R+7).

De par son esthétisme, ABC se distingue grâce à une silhouette rappelant les montagnes, qui sont le symbole de la région. Un socle en métal perforé côté cœur d’îlot vient d’ailleurs renforcer cette apparence, de même que la façade intérieure, habillée de boîtes saillantes, faisant écho à une falaise. Surtout, l’architecture elle-même contribue à la performance du bâtiment.

Toitures photovoltaïques et recyclages en tous genres

La toiture, notamment, se retrouve dotée d’une multitude de panneaux photovoltaïques formant une véritable ferme, dont l’exploitation sera confiée à Gaz Électricité de Grenoble (GEG). L’énergie ainsi produite par ces voiles sera stockée grâce à des batteries, permettant finalement à l’ensemble immobilier d’être totalement autonome et, par là même, de combler les besoins annuels d’électricité et de chauffage des habitants. Preuve de son efficacité, le projet est labellisé BEPOS et E+C-.

D’autre part, l’eau a elle aussi fait l’objet d’intenses réflexions chez Linkcity, filiale de développement immobilier de Bouygues Construction en charge de la maîtrise d’ouvrage. De fait, ABC sera doté d’un système innovant développé par le Groupe Suez grâce auquel il est possible de collecter et traiter les eaux de pluie. Les logements seront ainsi alimentés en eau potable (pour les douches, lavabos, éviers, lave-vaisselle et lave-linge) ou eaux grises, faiblement polluées (pour les toilettes et l’arrosage des jardins partagés).

« Le projet ABC traduit la volonté du Groupe Suez de mettre en place des actions concrètes visant à préserver les ressources. La ville de demain, durable et intelligente, deviendra réalité grâce à la collaboration des acteurs publics et privés. Ce projet en est une parfaite illustration », témoigne Charles-Henri Poillot, directeur Diversification infrastructures environnement de Suez France.

Autre aspect notable : ABC fera la part belle au recyclage, avec une attention particulière portée sur le tri et la réduction des déchets. Les résidents auront notamment accès à 4 grands bacs de tri dans leur cuisine, des systèmes de pesage dans les locaux poubelles, et, bien sûr, une serre et des jardins potagers dans lesquels il sera possible de valoriser les biodéchets en compost. 40% des ordures ménagères devraient être économisées grâce à ces initiatives.

« Le projet ABC est un exemple de la technologie et l’innovation mises au service des populations les plus démunies pour un ‘’Mieux vivre ensemble’’. Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce soit une réelle avancée sociale et sociétale à laquelle nous sommes fiers de participer avec les futurs locataires », conclut Maryvonne Boileau, présidente de Grenoble Habitat.

F.C
Photo de Une : ©Valode & Pistre Architectes
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables - Batiweb

Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables

Le tant attendu projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a enfin été publié ce vendredi 25 janvier, avec quelques surprises. En effet, si la France a prévu de porter à 40% la part d’énergies renouvelables dans la production d’électricité à horizon 2030, le nucléaire tiendra malgré tout une place importante dans le mix électrique du pays d’ici là. Les détails.
Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble - Batiweb

Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble

Grenoble, dont l’implication dans la transition énergétique avait été saluée par Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, pourrait bien ne consommer que de l'électricité renouvelable à horizon 2022. Gaz Electricité de Grenoble (GEG), l’énergéticien public local, a en effet présenté vendredi 9 mars sont plan d’investissement qui prévoit le quasi-triplement de sa production actuelle 100% renouvelable. Précisions.
Mise en service du nouveau parc éolien de Futuren - Batiweb

Mise en service du nouveau parc éolien de Futuren

Le mois dernier, alors que Futuren annonçait des résultats positifs pour le premier semestre 2016, Fady Khallouf, directeur général de l’entreprise, faisait part de sa volonté d’accélérer la croissance de cette dernière. « 31 MW, actuellement en construction, seront mis en service sous peu », déclarait-il. Aussitôt dit, aussitôt fait : le producteur d’électricité vient de mettre en service un nouveau parc éolien d’une capacité de 18 MW.