Feuille de route énergétique : François de Rugy s’engage pour le développement de l’éolien

Développement durable | 17.10.18
Partager sur :
Feuille de route énergétique : François de Rugy s’engage pour le développement de l’éolien - Batiweb
Toujours en poste après le remaniement ministériel de ce 16 octobre, François de Rugy, à la Transition écologique, est revenu ce mardi sur les objectifs de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Celle-ci doit en effet être prochainement présentée par le gouvernement, en adéquation avec les ambitions de la loi sur la transition énergétique de 2015.
« Nous voulons (…) une stratégie énergétique pour la France qui repose sur la loi de transition énergétique de 2015, donc le cadre est posé », assurait, ce mardi, François de Rugy, ministre de la Transition écologique, lors d’une séance d’échanges à l’Assemblée nationale.

Si la feuille de route énergétique pour les années à venir (2019-2023, puis 2024-2028) ne devrait pas être présentée avant fin octobre, le remplaçant de Nicolas Hulot en a d’ores et déjà révélé les grandes lignes.

Les objectifs de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) seront très clairs : « C’est bien sûr de réduire la dépendance au nucléaire, de lutter contre le dérèglement climatique, mais aussi de diversifier grâce aux énergies renouvelables », a rappelé François de Rugy.

Des objectifs à tenir… et d’autres retardés

Pour rappel, la loi de transition énergétique pour la croissance verte, défendue en son temps par Ségolène Royal, vise notamment à développer de 40% la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité à horizon 2030. « C’est l’objectif que nous allons tenir en donnant une déclinaison mode de production par mode de production », a confirmé le ministre de la Transition écologique et solidaire.

« Bien évidemment l’éolien terrestre, l’éolien offshore, l’éolien flottant, et même l’hydrolien – plutôt dans une logique de niche pour les îles, pour des endroits isolés – tout cela trouvera sa place dans cette stratégie énergétique pour la France », a-t-il ajouté, précisant par ailleurs que la nouvelle PPE tiendrait compte de « la sécurité d’approvisionnement électrique » et de « la maîtrise du juste prix pour le consommateur et pour le producteur ».

Un autre objectif fixé par la loi de transition énergétique pourrait cependant être plus problématique : la diversification de la production d’électricité et la réduction de 50% de la part du nucléaire d’ici à 2025. Peu optimiste, le gouvernement est revenu sur cette échéance en la repoussant à 2030, voire 2035.

Une révision loin d’être du goût du Syndicat des énergies renouvelables (SER), qui craint que ce report ne soit « l’occasion pour certains de revoir les objectifs d’énergies renouvelables ».

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @Min_Ecologie (Twitter)/Légende : Passation de pouvoir entre Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon, nouvelle secrétaire d’État auprès de François de Rugy.
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise - Batiweb

L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise

Le nouveau « cap sur la transition écologique » du territoire français sera annoncé mardi 27 par Emmanuel Macron, comme l’a fait savoir l’Elysée. Cette allocution sera l’occasion, pour le Président, de revenir sur ses choix en matière d’énergie. Le ministre François de Rugy précisera, par là même, les mesures gouvernementales envisagées dans le cadre de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Les détails.
Les centrales solaires plus compétitives que les éoliennes pour François de Rugy - Batiweb

Les centrales solaires plus compétitives que les éoliennes pour François de Rugy

16 futures installations ont été retenues dans le cadre d'un appel d'offres lancé par le gouvernement mettant en concurrence les projets solaires et éoliens. Finalement, le photovoltaïque a été largement préféré par le ministère de la Transition écologique et solidaire, renforçant par là même sa compétitivité par rapport à d'autres filières. Le point sur les lauréats.
Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables - Batiweb

Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables

Le tant attendu projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a enfin été publié ce vendredi 25 janvier, avec quelques surprises. En effet, si la France a prévu de porter à 40% la part d’énergies renouvelables dans la production d’électricité à horizon 2030, le nucléaire tiendra malgré tout une place importante dans le mix électrique du pays d’ici là. Les détails.
Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ? - Batiweb

Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

Présentée dans son intégralité le 25 janvier dernier, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) peine à convaincre les acteurs du secteur environnemental. Tout particulièrement, les objectifs fixés concernant le développement des renouvelables est loin de faire l’unanimité. Afin de rassurer les opposants à la feuille de route énergétique actuelle, le ministre François de Rugy a assuré qu’il était prêt à « l’adapter et la retravailler sur quelques points ».