Livraison verte en marche-avant chez Point.P

Distribution | 28.10.21
Partager sur :
Livraison verte en marche-avant chez Point.P - Batiweb
Décidément, Point.P ne rétropédale pas devant le verdissement de sa flotte de livraison. La preuve avec l’électrification de ses utilitaires, expérimentée en région parisienne avec la société de transports Supervan. Le processus reflète la nécessité grandissante de se fournir de manière plus responsable, à laquelle sont exposés les professionnels du bâtiment. Le point avec les deux entreprises.

Lancée début octobre, l’expérimentation de véhicules utilitaires électriques au sein de l’Île-de-France est le fruit d’un partenariat de plus de trois ans, entre Point.P et Supervan. 

Au départ, « Supervan était une start-up destinée au grand-public, une sorte de « uber » de la camionnette. Guillaume Fournier [fondateur et dirigeant de Supervan, NDLR] s’est ensuite aperçu que cette instantanéité de la disponibilité d’un camion avec chauffeurs avait une valeur très importante pour certaines catégories de professionnels. Là où ça matchait le plus, c’est dans le domaine de la construction », raconte Florent Darrault, chief Marketing Officer & Customer Experience chez Supervan. 

Pour preuve, la start-up a fini par basculer vers le B2B. Un premier pilote auprès d’agences de Point.P a ainsi donné naissance à un système de livraison en deux heures, par utilitaire. « Dans cette continuité, on a élargi les services, tant par les formats de véhicule, que les aides à la manutention et la dépose de livraisons sur les adresses », explique Nicolas Rome, responsable Parcours et Immobilier de Point.P.

Un pas de plus vers le verdissement de la livraison

 

Transport fluvial, chariots électriques, camions… Les autres modes de transport employés par Point.P sont en effet divers. Toutefois, Nicolas Rome avait déjà flairé la nécessité de verdir certains, notamment son système de livraisons 100% poids lourds, équipé de grues et d’autres appareils de déchargement. 

De nouveaux poids lourds carburant au biogaz naturel viennent depuis compléter l'offre existante de l'enseigne. Et ce alors que l’offre de livraison en deux heures « propose depuis quelques semaines, voire mois maintenant, une offre poids lourds, qu’on observe, qu’on fortifie », ajoute le responsable Parcours et Immobilier de Point.P. 

Le perfectionnement est aussi en marche dans sa flotte utilitaire créée avec Supervan. Deux véhicules Volswagen e-crafter L3H3, 100 % électriques, équipent pour le moment chacune des deux agences parisiennes de l’enseigne de Saint-Gobain : une à Javel (15ème) et une à Point du Jour (16ème). Leur capacité de chargement va jusqu’à 900 kg de marchandises, soit 11 m3. De plus, leur autonomie théorique de 173 km NEDC les rend capable d’assurer chacun quatre livraisons par jour, dans la capitale et dans la petite couronne (à moins de 9km). Des bornes de 22 kwatts sont aussi disponibles pour recharger les véhicules la nuit. 

Une logistique au kilomètre près

 

L’électrification de la flotte utilitaire de Point.P répond à plusieurs objectifs environnementaux. D’abord la démarche Evoluvert de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France, mais aussi les critères de la zone à faible émissions (ZFE), impliquant 6 millions de franciliens.  Dans le détail, Point.P et Supervan visent une économie de plus de 10 tonnes de CO2 par an.

Cependant, un tel démarrage n’est pas si simple à manœuvrer, selon Florent Darrault. « Ça demande beaucoup d’organisation, car on avait l’habitude de ne pas prendre le kilométrage comme une donnée pour effectuer une livraison. On essayait simplement de trouver qui parmi nos 400 camions était le plus proche du point de départ », développe-t-il.

Il poursuit : « Et là, c’est une logique complétement différente, dans la mesure où le kilométrage devient une donnée critique, dans la mesure où l’autonomie de ces camions est quand même très réduite. Ce sont des camions qui coûtent 30 % plus chers, mais qu’on peut charger 30 % de moins et qui ne peuvent faire que 30 % du kilométrage d’un camion thermique ». Une surveillance de la consommation des utilitaires est donc assurée par Supervan et ses chauffeurs.

Ces derniers doivent d’ailleurs suivre une formation à l’éco-conduite afin de bien prendre en main l’utilitaire, mais aussi s’habituer aux conséquences du confort de conduite (moteur silencieux, etc.). Le distributeur et son partenaire ont dû aussi composer avec d’autres défis techniques, comme se fournir en électricité ou trouver des véhicules électriques en pleine pénurie des matériaux, notamment des puces électroniques. Une situation qui complique l’essai de la nouvelle flotte en hiver et automne, où le froid impacte plus facilement la performance des batteries.

Encourager le renouvellement de la flotte automobile des professionnels

 

Autre nécessité abordée : signaler aux clients la disponibilité des bornes de rechargement en agence pour leur propre véhicule, devenue possible grâce à Freshmile, start-up rendant accessible ces données en temps réel aux professionnels.

De quoi éviter des déplacements inutiles à ces derniers, qui entament une phase de renouvellement de leur véhicule. « Même s’ils font le choix de garder un thermique, la pastille Crit’Air devient quelque chose d’assez drastique, du coup en gros frein en termes d’investissement. De plus, ils voient des offres industrielles, dont le discours raconte que l’utilitaire électrique est digne de confiance, donc ils sont un peu tentés. Mais comme c’est un véhicule plus cher, ils hésitent un peu. De plus, dans un bilan de société de bâtiment, les véhicules c’est un poids important », détaille Nicolas Rome. 

Le service tend donc à être un bon compromis pour tous, de la TPE qui veut compléter son transport personnel par l’utilitaire, que le major du BTP voulant améliorer son bilan carbone. Encore en phase bêta sur la région parisienne, l’offre sera officialisée en 2022 et n'est pas fermée à un développement hors Ile-de-France.

Propos recueillis par Virginie Kroun
Photo de Une : Point.P
 

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France accélère sérieusement dans le numérique - Batiweb

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France accélère sérieusement dans le numérique

Depuis quelques mois, Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (Point.P, La Plateforme du bâtiment, Outiz, Cedeo, Brossette …) a annoncé plusieurs créations et acquisitions qui ont pour point commun le numérique. Alors que le géant de la distribution des matériaux du bâtiment nous avait habitués à communiquer sur le développement de son réseau de distribution, ses annonces sont aujourd’hui centrées sur des créations de services Web, des prises de participation dans des start-ups et le développement de places de marchés
Saint-Gobain, partenaire majeur de WorldSkills France  - Batiweb

Saint-Gobain, partenaire majeur de WorldSkills France

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France a annoncé avoir signé une convention de partenariat avec WorldSkills France, l’occasion pour le groupe d’apporter son soutien à tous les jeunes professionnels et apprentis qui concourent aux Olympiades des Métiers. C’est également une manière pour SGDB France d’agir en faveur de la montée en excellence des jeunes pousses du secteur.