Un gain de place dans l’habitat : les portes coulissantes Droit social | 28.05.13

Partager sur :
Les solutions se multiplient pour gagner de la place dans les nouvelles constructions. Cela concerne également les portes qui laissent de plus en plus souvent place à des solutions coulissantes, en extérieur comme en intérieur. Dans ce dernier cas, deux systèmes sont proposés : la porte à galandage et celle en applique.

Un choix suivant la configuration de la pièce

Tandis que les m² diminuent dans les habitats, les idées en gain de place se développent. Les portes sont notamment au cœur de ces nouvelles solutions. Ainsi, exit leur ouverture traditionnelle, celles-ci prennent de plus en plus l'habitude de coulisser le long du mur, tant en simple qu'en double vantaux. L'atout de ces portes coulissantes est principalement de supprimer le débattement de la porte, source de place et donc d'espace pour une autre utilisation. Les déplacements deviennent aussi plus aisés, tout en permettant de disposer d'une séparation pratique et efficace. Deux systèmes sont proposés : les portes à galandage (ou escamotables) et les solutions en applique.

Ces dernières menuiseries s'adaptent sur des portes traditionnelles montées sur rail, en les faisant coulisser le long du mur. La première qualité de cette installation est d'être simple à mettre en œuvre, tout en s'adaptant à toutes les ouvertures dès qu'il existe un débattement sur le côté de même dimension que celle de la porte. En revanche, le système est exclusivement réservé aux ouvertures intérieures. Les portes adaptables sont de tous les matériaux, avec des habillages de plus en plus stylés. Le mur sur lequel la porte glisse ne peut aussi rien accueillir, que ce soit un cadre ou des interrupteurs et prises, pour des raisons d'épaisseur.

La pose des portes escamotables est très différente, puisque disparaissant dans les cloisons. En effet, une structure sur rail est intégrée aux murs. Son premier atout est esthétique. Son coût est toutefois plus élevé et nécessite la mise en place d'une double cloison en rénovation pour positionner le système, solution qui ne peut pas toujours être envisagée. Les murs accueillant les portes à galandage ne peuvent également supporter aucun élément pratique ou de décoration. En effet, chaque perçage ou accroche est susceptible d'abîmer l'installation et notamment le vitrage en passant au travers de la paroi. Depuis peu, des équipements spécifiques précablés sont cependant commercialisés, permettant alors de disposer sur cette surface d'interrupteurs et prises.


Des portes coulissantes pour des usages multiples

Les portes escamotables sont utilisées en intérieur comme en extérieur. Elles sont disponibles en bois, PVC ou alu, pour offrir des performances identiques autres menuiseries extérieures coulissantes, tout en permettant de disposer d'une ouverture complète. En intérieur, ces portes coulissantes, quelle qu'en soit la nature, servent principalement à séparer deux pièces.

On les retrouve aussi pour fermer les dressings ou en solutions de cloisons séparatives amovibles pour les portes en appliques. Le nombre de panneaux peut alors être plus important.

Outre les cadres en bois, ces portes sont aussi appréciées en verre. Le système d'accroche est adapté pour maintenir et sécuriser cette installation.


Retrouvez l’actualité Constructions et BTP par les spécialiste ETI Construction, Solutions techniques et réglementations du bâtiment.
Plus d’information sur : La porte coulissante, dans tous ses états

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

L’éco-logement est aujourd’hui en pleine expansion. Il en existe deux types, implantés dans les agglomérations ou en périphérie : les éco-lotissements et les éco-quartiers. Ces derniers, très prisés, sont également présents dans les zones rurales avec le même engouement. L’objectif de ces nouvelles constructions est, dans tous les cas, le même : respecter les principes de développement durable. Pour mieux comprendre les orientations de ces deux types de construction, il est essentiel de savoir ce que recouvre chacun des termes, leurs différences et leurs enjeux, le tout expliqué par Pierre-Emmanuel Charbon, aménageur - maître d’œuvre, porteur du projet de construction sur la commune de Megève.
Les produits de construction soumis à une nouvelle réglementation

Les produits de construction soumis à une nouvelle réglementation

Mise en place il y a plus de 20 ans, la directive Produits de Construction s’est offert sa réforme. Celle qui a été l’une des bases des échanges commerciaux dans l’Union Européenne a ainsi été abrogée en avril 2011, remplacée par le Règlement Produits de Construction - RPC (UE n°305/2011 - JOUE n°L 88). Celui-ci entrera totalement en application à compter du 1er juillet 2013, imposant de nouvelles règles tout en étant, également, simplifié.
Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Que ce soit en intérieur comme en extérieur, le bois trouve facilement place dans tout l’habitat, impliquant aussi de procéder régulièrement à son entretien. Pour éviter celui-ci, le choix de dalles béton imitation bois est une solution parfaite, offrant l’esthétisme du bois sans les inconvénients.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter