Une solution écologique : le bois rétifié Droit social | 02.04.13

Partager sur :
Très présent dans le secteur de la construction, le bois en est aujourd’hui l’un des éléments primordiaux. L’idée émergente est désormais de le rendre toujours plus performant. Les recherches se multiplient depuis ces dernières années avec, parmi elles, la mise au point du bois rétifié. Celui-ci présente une plus grande résistance, parfaitement adapté pour une utilisation dans les pièces humides et en extérieur.

Une résistance du bois obtenue par chauffe

Si le bois occupe désormais une place de choix dans la construction, son utilisation varie suivant les essences employées. À ce titre, les bois exotiques restent très appréciés pour tous les emplois nécessitant une plus grande résistance au fil des ans, y compris dans des conditions humides. Afin de venir compléter l'offre de ces bois naturels qui présentent toutefois l'inconvénient du transport et des ressources, l'une des dernières innovations concerne le bois rétifié. Mis au point en 1970, il est principalement apparu dans l'habitat au cours des années 1990.

Celui-ci est fabriqué par chauffe, à 240°C durant 10 heures. Les fours utilisés pour ce traitement du bois ont une atmosphère sans oxygène, ayant pour effet de solidifier le matériau. Toutes les essences peuvent être ainsi transformées, qu'il s'agisse de feuillus ou de résineux.

L'un des principales caractéristiques de ce bois est de ne plus afficher que 4 % d'humidité, loin des 12 % présents dans les bois non chauffés. Ce changement dans a composition lui permet de résister à l'eau, sans jouer le rôle d'éponge. Il est également naturellement résistant aux champignons et attaques des insectes.


Le bois rétifié, présent à l'extérieur et à l'intérieur de l'habitat

Proposant une utilisation semblable au teck, ce nouveau bois sert à la mise en œuvre de terrasses et de bardages, ou encore à la réalisation de fenêtres. Le bois rétifié est également de plus en plus présent dans les constructions, notamment avec la création de plans de travail, de parquets pour les revêtements de sols, ou encore la conception d'escaliers. Il s'impose aussi dans les salles d'eau en raison de sa résistance à l'humidité.

En revanche, sa forte rigidité a tendance à le rendre cassant, imposant une plus grande attention lors de sa découpe et de sa pose. Il ne nécessite toutefois aucun entretien spécifique, se patinant naturellement au fil des ans pour prendre une teinte gris argent au contact des rayons ultraviolets. La solution est alors de le lasurer, le peindre ou l'huiler pour lui donner une autre esthétique.

L'arrivée dans la construction de ce bois transformé marque aujourd'hui une première étape dans l'offre de nouveaux produits, prévoyant notamment la mise au point prochaine d'un matériau composite en fibres de bois rétifié.


Retrouvez toute l’actualité constructions BTP par les meilleures spécialistes sur  ETI Construction, Solutions techniques et réglementations du bâtiment.
Informations complémentaires sur : Le bois rétifié, solution d'avenir 100% naturelle

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une utilisation sans limite technique de la construction bois

Une utilisation sans limite technique de la construction bois

Parmi les matériaux plébiscités ces dernières années, le bois compte désormais comme l’un des plus utilisés dans le secteur du BTP. Qu’il soit destiné à la construction ou à des travaux d’agrandissement, il est aujourd’hui très présent, montrant ses nombreux atouts au fil des ans. Mais quelles sont les limites de construction en bois ?
Les containers, nouveaux éléments de construction

Les containers, nouveaux éléments de construction

Faire du vieux avec du neuf, la tendance est très actuelle et arrive aujourd’hui dans le secteur du BTP. Parmi les derniers exemples, on peut citer la nouvelle vie donnée aux containers. Cette mode est désormais bien implantée en France, se traduisant par la récente livraison de plusieurs ensembles collectifs, mais également des maisons individuelles. Tout l’art réside alors dans l’assemblage choisi...
Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre

Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre

Le chauffage par le sol fait partie des techniques mises au point depuis plusieurs années et bénéficiant, aujourd’hui, d’un regain d’intérêt. Il est notamment de plus en plus combiné à la mise en place d’une pompe à chaleur, dans les constructions neuves. Plusieurs pathologies sont cependant liées à cette solution de chauffe, principalement dues à une mauvaise mise en œuvre lors de la pose.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter