L’AQC émet des préconisations pour les constructions bois de plus de 8 mètres Eco-construction | 13.02.20

Partager sur :
L’AQC émet des préconisations pour les constructions bois de plus de 8 mètres Batiweb
L’Agence Qualité Construction (AQC) a réalisé, en collaboration avec Envirobat Occitanie et Envirobat Grand Est, un retour d’expériences sur la construction bois de plus de huit mètres de hauteur. Lancée entre mai et septembre 2019, cette expérimentation prend en compte un total de 25 opérations, dont dix bâtiments en province et quinze en Île-de-France. Le but : sensibiliser et mettre en garde tous les acteurs de la filière bois.

Dans le cadre du Plan Climat qui préconise d’ici 2050 la neutralité carbone, la filière bois est de plus en plus sollicitée. D’ici 2026, 12 millions de m3 de bois issus des forêts françaises devraient être utilisés pour la construction.

 

Si elle connaît une légère croissance, la construction bois reste un mode de construction minoritaire en France. Encore méconnue et peu apprivoisée, elle nécessite une supervision et des contrôles, comme toute autre construction.

 

Construction bois : ce qu’il faut et ne faut pas faire selon l’AQC

 

L’AQC a réalisé, en partenariat avec Envirobat Occitanie et Envirobat Grand Est, un retour d’expériences sur les constructions en bois de plus de huit mètres de hauteur, sous forme d’un rapport. Au total, 25 opérations ont été étudiées et 80 acteurs ont été rencontrés. Ce rapport s’appuie en grande partie sur la collaboration, l’expertise et l’analyse des centres de ressources membres du Réseau Bâtiment Durable.

 

A mi-chemin entre un guide pratique et un rapport officiel, ce document préconise les gestes et recours à adopter lors qu’il est question de construction bois de plus de huit mètres de hauteur. Il sensibilise tous les acteurs de la filière sur les enjeux de la construction et les méthodes à adopter dans un contexte écologique.

 

Des traces de projections de peinture sont visibles sur le plafond en bois qui a mal été protégé. ©AQC

 

 

Des bâches de protection vis-à-vis des projections de peinture sont mises en place sur un plafond en bois destiné à rester visible ©AQC 

 

 

Au programme, de nombreuses recommandations ainsi que de nombreux constats y sont mentionnés, fractionnés en 4 grand thèmes : les compétences, les méthodes et organisation et l’innovation et la technique.

 

On y découvre entre autres dans le premier chapitre « les compétences », quelques constats et règles à suivre à l’attention des maîtres d’ouvrages.

 

Ainsi, le fait de « concevoir et construire un bâtiment en bois » ne signifie pas nécessairement « simplement substituer un matériau à un autre ». « Cette substitution de matériau, béton par bois, doit se concevoir comme un changement complet d’approche constructive ». Le rapport insiste sur le fait qu’il faut « s’entourer d’une équipe de maîtrise d’œuvre aux compétences et références avérées ».

 

Le directeur général de l’AQC, Philippe Estingoy, rappelle qu’il est impératif de « penser bois avant le projet », de « disposer de compétences spécialisées à tout niveau d’intervention » et de « connaître les enjeux des différents acteurs afin de les respecter ».

 

Qu’il s’agisse des recommandations contre les incendies, les saignées ou encore l’étanchéité du bois, l’AQC met en garde les professionnels du secteur. Illustré avec des exemples à éviter et ceux à adopter, le rapport regorge d’informations pratiques et essentielles pour les chantiers mettant en œuvre du bois.

 

D.T

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie Batiweb

« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie

Les initiatives menées par la France pour accélérer sa transition énergétiques sont-elles suffisantes ? Visiblement non, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). En effet, si cette dernière a salué les objectifs ambitieux fixés par le gouvernement, elle constate que les investissements dans les énergies vertes manquent encore pour y parvenir. Tour d’horizon des observations émises par l’AIE.
Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe Batiweb

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a présenté ce lundi 10 décembre une étude faisant suite à la présentation de la feuille de route énergétique de la France dévoilée le 27 novembre. Entre autres, celle-ci estime que la réduction du coût de l’électricité nécessite une massification des énergies renouvelables à horizon 2050-2060. Les détails.
Une collecte de données pour améliorer la rénovation énergétique Batiweb

Une collecte de données pour améliorer la rénovation énergétique

La rénovation énergétique des bâtiments s’inscrit dans la volonté du gouvernement français de devenir un pays climatiquement neutre d’ici 2050. Si des aides financières ont déjà été mises en place, à l'instar du CITE récemment transformé en prime, les solutions développées pour rénover ces bâtiments restent peu nombreuses et impliquent de bien connaître la typologie des bâtiment. Dans ce contexte, le programme PROFEEL vise à récolter des données sur le parc bâti, et notamment sur les logements et le petit tertiaire.
Transition énergétique : la FNTP réclame plus de moyens Batiweb

Transition énergétique : la FNTP réclame plus de moyens

En marge des Assises Européennes de la Transition Énergétique, qui se déroulent en ce moment même à Bordeaux, la Fédération Nationale des Travaux Publics et d’autres organismes spécialisés ont tenu à adresser un message aux pouvoirs publics : si la France veut réussir sa transition énergétique, il faudra donner plus de moyens aux entreprises du BTP. Décryptage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter