Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ? Eco-construction | 23.01.18

Partager sur :
2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.
« C’est une année qui s’annonce riche, dense, tout autant que 2017 », déclarait Nicolas Hulot ce 22 janvier, à l’occasion de la présentation de ses vœux pour 2018. « En juillet de cette année nous ferons un bilan du plan climat, un an après son lancement ».

Mais d’ici là, le ministère de la Transition écologique et solidaire ne va pas chômer ! Il faut dire que les constats, en matière d’environnement et de climat, ne sont guère glorieux. « Après deux ans de stabilité, les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse. C’est aussi le cas en France, pour 2015 et 2016, et cela ne nous laisse aucun répit », a rappelé Nicolas Hulot.

« L’organisation mondiale de la météo vient de confirmer que 2017 fut la 3e année la plus chaude jamais enregistrée en dehors du phénomène El Nino », a-t-il ajouté. « Malgré nos efforts, (…) nous marchons toujours vers l’irréversible. »

Le plan climat, priorité du gouvernement

Pour y remédier, le ministre a tenu à se montrer rassurant, confirmant que son « ambition n’a pas changé d’un pouce depuis [sa] prise de fonction ». « Pour réussir, (…) il n’y a qu’une méthode, celle du dialogue, de l’écoute. »

C’es donc autour de ces notions essentielles que s’organisera la feuille de route du ministère, découpée en six volets : climat et énergie, énergie, santé, risque et alimentation, économie et société, biodiversité, nature, eau et océans, et territoires.

« Nous allons poursuivre en 2018 la mise en œuvre de notre plan climat, et nous organiserons, autour du 7 juillet, un premier point d’étape collectif, avec tous ceux qui sont concernés, les ONG, les entreprises qui ont pris des engagements (…) pour se dire très franchement où nous en sommes », a assuré Nicolas Hulot.

Avant cette échéance, plusieurs initiatives seront mises en place, parmi lesquelles la préparation de la stratégie nationale bas-carbone (pour une mise au point fin 2018), la publication d'un guide sur la commande publique et les produits biosourcés, ou encore la finalisation de la stratégie véhicules propres.

Vers une accélération du développement des renouvelables

Sur le volet ‘’énergie’’, indissociable du plan climat, le ministre a fait part de son optimisme. « Pour la première fois, en 2017, il y a eu plus de moyens de production d’énergie solaire installée que de charbon sur la planète », a-t-il salué. Dès le premier trimestre sera dévoilé le Plan de libération des énergies renouvelables. L’élaboration de la PPE, quant à elle, rythmera l’année avec une concertation du public au premier semestre, puis des avis consultatifs au second, avant adoption fin 2018.

« Afin d’inscrire nos actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans un projet d’ensemble, nous allons mettre en place un Accélérateur de la transition écologique (l’Acte) », a également fait savoir Nicolas Hulot. « En gros, on va mettre le paquet, pour que l’économie, l’emploi bénéficie à plein de la transition énergétique (…) Cet accélérateur, il sera constitué de plusieurs ‘’briques’’, certaines (…) sur les EnR, d’autres qui sont en cours d’élaboration ou de concertation ».

« Tout cela va nourrir la préparation et la concertation sur la PPE mais aussi la stratégie nationale bas-carbone qui doit être révisée d’ici à la fin de l’année, en y intégrant l’engagement nouveau pris dans le plan climat : la neutralité carbone, c’est-à-dire atteindre zéro émissions aux alentours de 2050 », a-t-il expliqué.

La rénovation énergétique des bâtiments en soutien

« Autre volet de l’Accélérateur de la transition écologique : la rénovation thermique des bâtiments. Nous adopterons avant la fin du premier trimestre 2018 le plan rénovation énergétique, qui a une forte dimension solidaire », a ajouté le ministre, qui collaborera, dans ce cadre, avec son homonyme à la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.

Grâce à cette initiative, le gouvernement espère avant tout donner plus d’importance à l’ensemble des aides mises en place afin de réduire les dépenses énergétiques des ménages les plus précaires. « Ce plan fait l’objet actuellement d’une démarche de concertation qui est très dynamique », a précisé Nicolas Hulot.

En complément, la feuille de route économie circulaire, dont le projet est actuellement piloté par la secrétaire d’État Brune Poirson, sera dévoilée en mars prochain. Celle-ci concernera directement le réemploi des déchets du BTP, incluant des « objectifs phares » autour du recyclage. Autant d’initiatives qui pourraient bien impacter, d’une façon ou d’une autre, le secteur de la construction.

Fabien Carré
Photo de Une : @N_Hulot (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
Nicolas Hulot annonce 4 mesures pour soutenir les ménages dans leur transition énergétique

Nicolas Hulot annonce 4 mesures pour soutenir les ménages dans leur transition énergétique

En juillet dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait le Plan climat de la France. Et pour atteindre les objectifs de cette initiative ambitieuse, chacun a son rôle à jouer ! Quatre mesures ont d’ailleurs été annoncées afin d’« aider les ménages aux moyens limités ». Un soutien plus que bienvenu après la baisse des APL et du Prêt à taux zéro en 2018.
Plan climat : des coûts de raccordement des énergies renouvelables moins élevés

Plan climat : des coûts de raccordement des énergies renouvelables moins élevés

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot semble plus décidé que jamais à atteindre les objectifs du Plan climat ! Après avoir annoncé une série de mesures visant à soutenir les ménages dans leur transition énergétique, il s’est engagé ce lundi 25 à réduire les coûts de raccordement des énergies renouvelables. De quoi contribuer à atteindre la neutralité carbone à horizon 2050.
Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Depuis mars dernier, douze maisons font l’objet d’une rénovation énergétique dans la Somme. Le projet, mené par le bailleur social ICF Nord-Est Habitat, s’inscrit dans la démarche EnergieSprong, dont les exigences sont particulièrement élevées : niveau énergie zéro pour les logements rénovés, travaux en site occupé en un temps réduit, confort et esthétisme au sein du bâtiment, etc. Une initiative globale saluée par le ministre Nicolas Hulot.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter