Mobasolar se lance dans le brise-soleil photovoltaïque Eco-construction | 01.06.17

Partager sur :
Spécialiste du photovoltaïque, Mobasolar a récemment eu l’idée de surfer sur la tendance des brise-soleil afin de proposer un produit innovant et audacieux : Mobafix. Présenté comme un brise-soleil photovoltaïque, ce dernier permet à la fois de se protéger tout en absorbant l’énergie. Mobasolar va même encore plus loin en intégrant un dispositif d’autoconsommation électrique adapté à la construction neuve et à la rénovation. Précisions.
Après Clipsol et Wicona, entre autres, c’est aujourd’hui au tour de Mobasolar de se lancer sur le marché du brise-soleil photovoltaïque, qui profite d’une tendance architecturale de plus en plus répandue. Et à l’heure où l’autoconsommation électrique est sur toute les langues, l’entreprise alsacienne pourrait bien avoir mis le doigt sur quelque chose.

En effet, Mobasolar vient tout juste d’annoncer le lancement de Mobafix BS, qui « se fixe facilement sur les façades d’une maison individuelle, d’un bâtiment, d’un entrepôt… », comme le détaille le fabricant. « Qu’il soit pour un usage privé ou professionnel, le panneau se pose au-dessus des ouvertures (porte, fenêtre et porte-fenêtre) », ajoute-t-il.

Des panneaux solaires de qualité et une protection optimisée


En outre, ce nouveau produit se compose au moins de deux modules photovoltaïques produisant de l’électricité renouvelable tout au long de l’année. Cette énergie est ensuite directement réinjectée dans l’habitat afin de favoriser l’autoconsommation. Mobasolar propose par ailleurs que ce système soit couplé à une solution de stockage d’énergie afin d’en optimiser la gestion.

Dans ce contexte, ce dispositif s’adapte aussi bien à la construction neuve qu’à la rénovation, et plus généralement aux projets visant les différentes certifications : BEPOS – Bâtiment à énergie positive, HQE ou même BBC. D’après l’entreprise, Mobafix BS « assure […] un gain de 5 à 12 kWh/an/m2 pour un brise soleil de 2 à 4 panneaux ».

Si l’aspect photovoltaïque a bien sûr bénéficié du savoir-faire historique de Mobasolar, ce nouveau produit n’en reste pas moins un brise-soleil avant tout. Un aspect que le fabricant n’a pas oublié, promettant une protection « efficace contre le soleil et ses rayons », grâce à une orientation de 23°.

« En hiver, la dimension du panneau et son angle ne doivent pas empêcher la pénétration du soleil dans l’habitat, et donc le réchauffement de l’intérieur. En été, au contraire, le soleil étant plus haut, l’entrée du rayonnement solaire est rompue par le brise-soleil », décrit l’entreprise. Des caractéristiques prometteuses qui seraient en mesure d’assurer l’excellente productivité des panneaux, « jusqu’à 600 Wc pour 2 modules ».

F.C
Photo de Une : ©Mobasolar
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Point sur le marché européen des panneaux solaires

Point sur le marché européen des panneaux solaires

Alors que l’ADEME a récemment évoqué la création d’une charte des bonnes pratiques pour éviter les arnaques concernant les panneaux solaires, et que le marché européen fait face à la fin de la taxation des panneaux solaires chinois, nous avons fait le point avec Alexandra Del Medico, Secrétaire générale de Qualifelec. Entretien exclusif.
Panneaux solaires : une charte des bonnes pratiques contre les arnaques

Panneaux solaires : une charte des bonnes pratiques contre les arnaques

A l’occasion de l’Université d’été du solaire organisé au CESE du 5 au 6 septembre, Arnaud Leroy, président de l’Ademe a annoncé la mise en place prochaine d’une charte des bonnes pratiques pour éviter les arnaques lors de l’installation de panneaux solaires chez les particuliers. La démarche sera déployée en collaboration avec les organismes de crédit à la consommation. Les premiers échanges sont prévus au dernier trimestre 2018.
Avec FlexiMob’Île, Renault accompagne la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer

Avec FlexiMob’Île, Renault accompagne la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer

Dès 2019, les résidents comme les visiteurs de Belle-Île-en-Mer pourront profiter d’une flotte de voitures électriques Renault mises à leur disposition sous la forme d’une location en libre-service. Ces voitures seront alimentées grâce au surplus d’énergie généré par les panneaux solaires installés sur le toit des bâtiments publics. Ce projet baptisé « FlexiMob’Île » se veut unique en France. Il a pour objectif d’accompagner la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter