La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception Evénements du bâtiment | 20.09.18

Partager sur :
La 16e édition des Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, organisée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé ses lauréats. Six entreprises ont été récompensées pour leur savoir-faire en matière de restauration des bâtiments anciens. Ces projets, menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux, ont permis de mettre en lumière la pluralité des métiers de l’artisanat du bâtiment.
Les Trophées des artisans du Patrimoine et de l’Environnement, organisés chaque année à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, récompensent le savoir-faire, le talent et la passion partagée des artisans en matière de restauration et rénovation des bâtiments anciens.

Pour cette 16e édition, la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes a distingué six entreprises artisanales. Au-delà de leur caractère exemplaire, ces projets ont été menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux.

L’édition 2018 a également été l’occasion pour la Capeb de signer un partenariat avec la Fondation du Patrimoine, de promouvoir le Diplôme d’Université Patrimoine et Gestion durable et de présenter le 3e volet de la série de guides pratiques qui aborde la rénovation des bâti anciens à travers les différents matériaux utilisés. Le thème choisi cette année, la pierre vivante. L’an prochain, c’est le bois qui sera à l’honneur !

Les lauréats sont…

Prix de l’intégration architecturale : Les toitures d’Auvergne (Cantal)

L’entreprise est experte dans les travaux de couverture et la rénovation des toits de bâtiments classés ou inscrits au titre des Monuments historiques, ou encore labellisés « Fondation du patrimoine. Elle s’est illustrée en rénovant la toiture en Lauze du Château de Mourjou.
« La spécialité de l'entreprise, ce sont les lauzes, qui proviennent des moindres recoins du département (micaschistes, basaltes, phonolites, gneiss) et que l’équipe travaille depuis toujours à la main, « au son du marteau. » -  Robert Bioulac, Chef d’entreprise

Prix de l’intégration environnementale : Toits des bois (Savoie)

L’entreprise Toits des Bois 73 couvre toits et façades de l'habitat traditionnel ou contemporain, en neuf ou en rénovation, en tavaillons, bardeaux ou ancelles. Elle s'attache à n'utiliser aucune substance chimique et recycler les déchets en bois de chauffe.
« J'ai appris mon métier dans le Beaufortain, pays de tradition du bois, qui m'a largement inspiré. Le bois est un matériau que je prends plaisir à travailler : il est léger, odorant... Bref, il m'attire et m'a toujours attiré. » - Stéphane Becq, Chef d’entreprise.

Prix de la mise en œuvre : Menuiserie Atelier Bourbonnais (Allier)

Certifiée Qualibat RGE, l’entreprise réalise tous types de menuiseries et procède selon une méthodologie précise : repérage sur plan, choix des bois (du chêne la plupart du temps), réception et vérification de la conformité de la commande...
« Je me suis tourné vers les monuments historiques à partir de 1990 et, depuis, je relève quotidiennement le défi de préserver l’ancien avec nos techniques d’aujourd’hui. Cet amour pour le bois, je le retrouve à chaque instant passé sur les chantiers. » - Philippe Desnos, Chef d’entreprise

Prix de la communication : Ferronnerie Tavernier (Rhône)

Maitre Artisan depuis 27 ans, Gilles Tavernier est installé à Cailloux-sur-Fontaines depuis 1998. Passionné, son atelier se veut respectueux du patrimoine, des traditions et méthodes anciennes, dans une optique décorative, artistique et architecturale
« J’aime trouver l’harmonie esthétique la plus juste et répondre à la fonction désirée. J’aime aussi partager cette approche avec les jeunes, car c’est à cette période que se forge un idéal professionnel. J'exécute humblement ce que je pense être les meilleurs choix, et je m’entoure de professionnels qui me complètent. » - Gilles Tavernier, Chef d’entreprise

Prix transmission et apprentissage : Les charpentiers du Grésivaudan (Isère)

Labellisée Qualibat–RGE, l’entreprise travaille dans le souci de l’environnement et de l’écoconstruction en utilisant du bois de pays, des tuiles en terre cuiteet du zinc naturel, et formant les salariés pour qu’ils acquièrent une conscience écologique du métier
« Nous sommes engagés pour préserver et transmettre notre savoir-faire. Nous avons formé une quinzaine d’apprentis sur les dix dernières années. Nos ouvriers pour atteindre un degré de maîtrise supérieure des techniques traditionnelles et le conserver doivent enrichir leurs expériences de chantier au sein de l’entreprise en formation continue. » - Guy-Loup Anjuerre, Chef d’entreprise

Jury populaire : Les artisans du Bois (Cantal)

Depuis trois générations, la famille PEYRONNET œuvre avec savoir-faire et passion à tous travaux de charpente, menuiserie et isolation. L’entreprise est aujourd’hui labellisée Handibat et EcoArtisan.
« On a toujours quelque chose d'intéressant à tirer d’un chantier. On refait rarement 2 fois le même ouvrage pour 2 chantiers différents. On fait un travail sur mesure et on s’adapte à la demande du client. Notre envie d’apprendre ne cesse d’augmenter. » - Gerard Peyronnet 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les entreprises artisanales du bâtiment sont « essentielles à l’économie française », Patrick Liébus

Les entreprises artisanales du bâtiment sont « essentielles à l’économie française », Patrick Liébus

Intensification de la concurrence, poids des normes, difficultés d’accès aux marchés publics… nombreux sont les défis auxquels sont confrontés les entreprises artisanales du bâtiment. Pour rappeler aux dirigeants qu’ils « ne sont pas seuls pour affronter les épreuves du quotidien », la Capeb annonce le lancement d’une campagne. L’initiative sera accompagnée de la mise en place d’un certain nombre de nouveaux services dont le déploiement d’un numéro vert.
La 5e édition des Lumières de l’Innovation est lancée !

La 5e édition des Lumières de l’Innovation est lancée !

La Capeb a annoncé le lancement des « Lumières de l’Innovation » 2018. Le concours s’adresse aux artisans et chefs d’entreprises artisanales, et vise à valoriser, développer et diffuser l’innovation « pour bâtir le futur de l’artisanat du bâtiment ». Pour cette cinquième édition, deux catégories sont mises à l’honneur à savoir « Démarches » et « Produits et Services destinés aux entreprises ». Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 janvier 2018.
En 2014, l'artisanat du bâtiment anticipe un recul de 1,5 % à 2 % de son activité

En 2014, l'artisanat du bâtiment anticipe un recul de 1,5 % à 2 % de son activité

Si la baisse est moins brutale qu'en 2013, l'année 2014 enregistrerait néanmoins un recul de l'activité de l'artisanat du bâtiment estimé entre -1,5 % et - 2 %. A la fin août, on totalise ainsi seulement 303 000 logements neufs commencés, en cumul sur douze mois soit une baisse de 11,6 % sur un an. Point de conjoncture avec Patrick Liébus, président de la Capeb, Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter