Lancement du Club des Industriels ADIVBOIS Evénements du bâtiment | 30.09.19

Partager sur :
C’est à l’occasion du salon Architect@Work à Paris que l’ADIVBOIS a lancé son Club des Industriels. Alors que les Jeux Olympiques et Paralympiques, organisés en France en 2024, seront l’occasion pour la filière bois de démontrer tout son savoir-faire, l’association a souhaité créer une instance qui permette d’accompagner et d’accélérer le développement de ce mode constructif. Il s’agira notamment d’identifier et de valoriser des procédés mis au point par des industriels.

Lors d’une conférence de presse organisée le 27 septembre dernier, ADIVBOIS a lancé son Club des Industriels. L’initiative a vocation à accompagner l’essor de la construction bois en termes d’évaluation technique et réglementaire.

 

Dans un communiqué, l’association explique en effet que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 vont conduire « à produire dans un délai très court une quantité inégalée jusque-là d’ouvrages en bois ». « On estime que la filière construction produira un million de m2 de surface de planchers de bâtiments en bois (…) » en trois ans, soit l’équivalent de « 25 000 salles de bain, 600 000 m2 de façades, 100 000 fenêtres, 25 000 cuisines, 200 000 rangements, etc. ».

 

Lever les freins

 

Pour parler des évolutions de la filière et rendre compte des freins à lever, ADIVBOIS a compté sur la présence de France Bois 2024, de la SOLIDEO, de l’Agence Qualité Construction (AQC), du CSTB et de FCBA. Dans le cadre du projet, le CSTB et FCBA feront d’ailleurs partie des « Pilotes » du Club en tant qu’Experts de l’Innovation.

 

L’une des premières missions du Club des Industriels va être de recenser les solutions industrielles existantes et de procéder à la publication d’une banque de données initiale de procédés en techniques courantes. Suivront l’identification des manques et la mise en place d’une stratégie d’évaluation pour pallier ces manques.

 

Les acteurs engagés dans la démarche notent que de nombreux freins au développement de la construction bois ont été levés depuis 2009 grâce notamment au déploiement « de plans massifs de recherches et de justification sur des thématiques précises telle que la sécurité incendie, l’acoustique, la durabilité, les performances thermiques et environnementales ».

 

Des actions qui ont permis « l’édition de supports appropriables par tous les acteurs de la chaine de valeur pour rendre ces techniques accessibles et intelligibles ».

 

Aller encore plus loin

 

Si l’usage du matériau se démocratise, les intervenants estiment nécessaire d’aller encore plus loin. ADIVBOIS souligne que « 70% des matériaux d’une construction en structure bois ne sont pas en bois ». Ce qui exige « des adaptations pour que les techniques associées aux autres matériaux puissent être adaptées durablement à leur emploi dans une construction bois ».

 

Si le bois doit venir substituer un autre matériau, cette substitution doit se concevoir « comme un changement complet d’approche constructive touchant à la plupart des techniques associées aux procédés constructifs bois ».

 

Aller plus vite

 

Les échéances approchant à grand pas, les actions menées doivent s’intensifier. ADIVBOIS défend l’idée de soutenir les industriels souhaitant développer leurs produits pour les rendre rapidement « ligno-compatibles », c’est-à-dire compatibles avec le bois.

 

Comme indiqué, le Club des Industriels permettra « d’identifier et de valoriser des procédés et des acteurs qui disposent de solutions techniques à des niveaux de maturité les plus avancés possibles et impérativement reconnus, ou reconnaissables à très court terme, en Technique Courante ».

 

Le référencement des solutions servira de base pour communiquer auprès des acteurs de la construction. Des événements spécifiques BtoB seront en outre organisés.

 

R.C

Photo de une : Compte twitter officiel ©adivbois

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

JO 2024 : Voici les groupements toujours en lice pour construire le Village Olympique

JO 2024 : Voici les groupements toujours en lice pour construire le Village Olympique

La Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) a dévoilé, vendredi 3 mai, la liste des constructeurs potentiels du futur Village olympique et paralympique qui accueillera les athlètes lors des JO de Paris en 2024. Parmi eux, Bouygues et Eiffage. Le choix final sera annoncé en novembre prochain pour un dépôt des permis de construire début 2020. Le chantier devrait être lancé dès 2021.
Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Alors que l'organisation de l'édition 2024 des Jeux Olympiques se précise pour Paris, nombreux sont les professionnels du bâtiment à considérer l'événement comme un véritable challenge à relever. Parmi eux, Patrick Guiraud, représentant de la Filière Béton, a accepté de revenir, en exclusivité pour Batiweb, sur les grands enjeux que représente l'accueil de la compétition pour les acteurs français du BTP. Entretien.
Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Véritable enjeu de la transition énergétique du bâtiment, la réduction des émissions carbone donne bien du fil à retordre aux acteurs concernés. Et si, finalement, la construction bois était la solution à ce problème ? Une question que s’est posée l’association Adivbois, à l’initiative d’un Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre duquel 3 sites ont été retenus en Pays de la Loire pour accueillir des « Immeubles à vivre bois ». Les détails.
Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Créée en 1995 à Lamballe, Protac, entreprise du Groupe Rose, spécialiste de la construction bois, s’est très vite engagée dans la recherche constante de procédés de fabrication qualitatifs. Tant et si bien que la société a été l’une des premières à être distinguée de la certification CTB-B+. Délivrée par l’Institut FCBA, cette dernière souligne l’efficacité des traitements appliqués au bois, assurant leur durabilité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter