La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024 Eco-construction | 29.04.19

Partager sur :
Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.

Le top départ est lancé pour les chantiers des Jeux Olympiques, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024. La Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) est en charge de financer et superviser les investisseurs et promoteurs qui construiront 40 ouvrages pour le village olympique et paralympique, mais aussi 314 000 m2 de bâtiments neufs pour accueillir les athlètes dans environ 3500 logements, sur les communes de l’Île-Saint-Denis, de Saint-Ouen et de Saint-Denis. Des constructions qui devront être réversibles pour ensuite être reconverties en logements familiaux ou en bureaux à l’issue des Jeux Olympiques.

Dans son dossier de candidature, Paris avait largement fait valoir l’argument de l’excellence environnementale et de la durabilité, s’engageant à réduire drastiquement l’impact carbone dans le cas où la capitale française était désignée pour accueillir ces Jeux.

L’engagement pris est donc désormais à mettre en œuvre dans la construction des ouvrages et bâtiments, par le choix de matériaux biosourcés notamment. Parmi ces matériaux, le bois a été retenu pour construire le village olympique et paralympique, ainsi que le cluster des médias.


Les JO, un coup d’accélérateur pour la filière bois française


Biosourcé, renouvelable et présent sur le territoire national, donc accessible en circuit court, le bois est un matériau de construction de choix pour atteindre les objectifs bas carbone en phase avec les accords de Paris.

Dans ce contexte, la filière bois française s’est regroupée pour s’incarner dans l’organisation France Bois 2024, un projet collectif et collaboratif porté par ADIVBois (Association pour le Développement des Immeubles à Vivre Bois) et financé par France Bois Forêt (Interprofession nationale de la filière forêt-bois) et le Codifab (Comité professionnel des professions de l’ameublement et de la seconde transformation du bois). A travers le rassemblement des organisations professionnelles du secteur, France Bois 2024 a pour vocation d’aider les entreprises et maîtres d’ouvrage grâce à des préconisations techniques, un accompagnement, et d’éventuelles formations, à la traçabilité notamment.

France Bois 2024 a ainsi réuni 300 acteurs de la filière bois lors d’un meet-up qui s’est déroulé le 18 mars dernier au Pavillon de l’Arsenal, afin de constituer les équipes qui élaboreront les aménagements prévus.

 


Objectif : 50% de bois français


Pour rendre l’utilisation du bois encore plus écologique, France Bois 2024 s’est engagée à proposer 50% de bois français, afin de limiter l’importation et par là la facture carbone : « La filière est prête pour proposer 50 % de bois garanti d’origine France », estime l’organisation. « Pour y répondre, en tenant compte des objectifs de coûts et délais, les équipes doivent être constituées par les promoteurs au stade des consultations en intégrant un scieur afin de faciliter l’approvisionnement en bois du projet, en réservant la matière le plus tôt possible, et en préconisant des essences constructives françaises, par exemple douglas ou pin », indique-t-elle.

« La filière bois est en train de se structurer et elle sera prête. L'État l'accompagne, via le soutien du ministère de la Ville et du Logement et celui de l’Agriculture et de l'Alimentation à travers le Comité Stratégique de la Filière Bois. C'est un enjeu environnemental mais aussi de société en définissant le modèle de demain », a également estimé Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement.

 


Des réalisations qui feront office de vitrine à l’échelle internationale


Les Jeux Olympiques de 2024 constitueront une opportunité pour la filière bois française dans le sens où les réalisations feront également office de vitrine en montrant le savoir-faire français à l’échelle internationale : « Il s’agit aussi de démontrer au monde que la France rejoint le peloton de tête des pays constructeurs en bois et que l’événement s’inscrit dans la sobriété énergétique appelée de ses vœux par le Gouvernement », rappelle France Bois 2024.

Pour Jean-Louis Messika, adjoint à l’Urbanisme, au développement économique et à l’attractivité à la Mairie de Paris, « un des objectifs est de faire franchir une étape nouvelle à la filière bois française. Elle ne sera plus l'exception mais la norme. (…) L’accent sera mis sur les circuits courts et le recyclage en associant la maîtrise d'œuvre bois dès le mois de mai ».

« La filière bois se félicite de ces annonces et de ce bel engagement environnemental qui permettra de valoriser sa ressource nationale et ses entreprises. Elle se prépare déjà activement à la réussite de la construction de ce village qui sera une vitrine d’exception pour la France et qui constitue aussi une formidable opportunité pour toute la filière construction d’opérer sa mutation vers les nouvelles techniques de construction en filière sèche », a réagi l’organisation.

Prochaine étape le 10 mai, avec le meet-up PME / TPE / Structures de l’ESS / Constructeurs et opérateurs pressentis pour le village des athlètes. Une rencontre qui se déroulera dans les locaux de la CCI Paris Île-de-France.

Le principal défi restera ensuite les délais très courts, puisqu’une fois les entreprises sélectionnées, les travaux devront être lancés début 2021 pour que les lots soient livrés au plus tard le 1er janvier 2024.

Claire Lemonnier
Photo de une : ©France Bois 2024

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Appel à candidatures de la CDC pour la recherche en architecture et paysage

Appel à candidatures de la CDC pour la recherche en architecture et paysage

La Caisse des Dépôts (CDC) lance, pour la 4e année consécutive, son appel à candidatures « pour la recherche en architecture et paysage ». L’objectif : que des professionnels de l’architecture et du paysage réfléchissent à des travaux de recherche innovants qui prennent en compte les impératifs écologiques et sociaux. L’initiative est ouverte aux doctorants, enseignants-chercheurs et professionnels jusqu’au 24 mars 2019.
Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

C'est une certitude : le succès de la transition énergétique de la France nécessite l'implication de tous les acteurs. Souhaitant contribuer, à son niveau, à l'effort national, Paris a signé le 17 mai dernier la charte pour l'efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés du Plan Bâtiment Durable. La capitale est ainsi la première ville à soutenir cette initiative.
Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

L’appel à projet international lancé en 2018 a été remporté par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Avec son projet « One », c’est la création d’un grand parc situé entre le Trocadéro et la tour Eiffel qui est prévu d’ici les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif : remettre le végétal à l’honneur et privilégier la piétonisation de cet endroit très touristique de la capitale, qui accueille chaque année 20 millions de visiteurs.
L’Arena Montpellier, un défi architectural de taille

L’Arena Montpellier, un défi architectural de taille

Inauguré le 3 septembre dernier, l’ARENA Montpellier constitue le 2ème complexe multifonction en France après le Zénith de Paris. Conçu par le cabinet montpelliérain A + architecture, le bâtiment a été livré 21 mois après la mise en chantier.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter