Le concours Batissiel se renouvelle Évènements du bâtiment | 26.04.18

Partager sur :
Le concours Batissiel change de nom et devient « Batissiel Plus ». Pour cette nouvelle session, les élèves et étudiants devront s’intéresser aux territoires intelligents et prendre en compte des problématiques telles que la mobilité, la préservation de l’environnement ou encore le développement des énergies renouvelables. La finale nationale se déroulera en juin prochain au Parlement européen de Strasbourg.
Le concours Batissiel, organisé depuis 2005 dans le cadre d’un partenariat entre le Ministère de l’éducation nationale, la fondation Ecole française du Béton, la FFB, BTP Plus, la fondation Excellence SMA, le CCCA-BTP et l’Ademe, se renouvelle et change de nom.

Un communiqué indique en effet que la démarche « Batissiel Plus » va dorénavant porté sur les « territoires intelligents, durables et connectés ». Par ailleurs, les élèves des collèges et lycées ne seront plus les seuls concernés ; le concours ouvre également ses portes aux étudiants de l’enseignement supérieur.

Encadrés par leurs professeurs, les élèves et étudiants sont invités à mener une réflexion collective autour des problématiques liées aux enjeux de la construction et de l’aménagement des territoires : logement, mobilité, activités humaines, préservation de l’environnement (y compris la gestion de l’eau et des déchets), énergies, locales et renouvelables.

La session 2017-2018 devrait compter sur une importante participation puisqu’ils sont 3 500 élèves dans toute la France à s’être d’ores et déjà engagés. Les équipes se répartissent en quatre catégories :

- « Collèges » pour les élèves du cycle 4 ;
- « Pro » pour les élèves de SEGPA, d’EREA et de 3ème prépa pro ;
- « Lycée » pour les élèves du cycle terminal ;
- « Sup » pour les étudiants de l’Enseignement supérieur et école d’ingénieurs.

Lors des sélections académiques ou inter académiques, les jurys désigneront les projets gagnant dans chaque catégorie qui participeront à la grande finale nationale, le mercredi 6 juin 2018 au Parlement européen de Strasbourg. Les auteurs des meilleurs travaux se confronteront lors d’un « Grand oral » à l’issue duquel plusieurs lauréats seront primés.

Encourager la créativité d’équipe

Rappelons que le concours vise à encourager la créativité d’équipe. Il se veut un apport à l’enseignement, à l’orientation et à la citoyenneté des participants, en les sensibilisant au concept de développement durable.

Il permet également aux candidats de renforcer leurs connaissances dans les domaines tels que la technologie, les sciences, les mathématiques, le français, l’histoire, les arts plastiques et de faire ainsi le lien entre les matières enseignées et leurs applications concrètes sur le terrain. Il cherche ainsi à éveiller quelques vocations ou en conforter d’autres.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Paris : le Quartier des Deux Rives, un modèle d’économie circulaire ? - Batiweb

Paris : le Quartier des Deux Rives, un modèle d’économie circulaire ?

Il y a bientôt un an, la Ville de Paris dévoilait un ambitieux Plan Climat, qui visait notamment une meilleure valorisation des déchets. L’engagement de la capitale a pris une nouvelle dimension ce lundi 17 septembre, avec la présentation du projet d’Écologie industrielle et territoriale du Quartier des Deux Rives par la Mairie et la RATP. Une initiative qui fera la part belle à l’économie circulaire, avec la mise en œuvre d’actions concrètes dans les plus brefs délais.
Le centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement créé - Batiweb

Le centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement créé

La loi portant sur les infrastructures et services de transports a été promulguée ce jour permettant ainsi la création du CEREMA (centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement). Cet établissement public regroupera, à partir du 1er janvier 2014, onze services du ministère de l'Égalité des territoires et du Logement et du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014 - Batiweb

61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014

Bonne nouvelle pour le secteur de la construction ! Selon un rapport publié par le Commissariat général au développement durable, qui dépend du ministère de l’Environnement, de plus en plus de déchets inertes du BTP sont valorisés ou réutilisés dès leur sortie de chantier, à hauteur de 61% en 2014 (contre 49% six ans plus tôt). Tour d’horizon des chiffres de l’étude.
Recyclage des déchets du BTP : « la situation évolue », Philippe Maillard - Batiweb

Recyclage des déchets du BTP : « la situation évolue », Philippe Maillard

Recycler 70% des déchets du BTP à horizon 2020 : tel est l'un des objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ambitieux, mais nécessaire selon Philippe Maillard, directeur général des activités recyclage et valorisation de Suez en France. En effet, au-delà de l'aspect environnemental évident, la revalorisation des déchets du bâtiment est avant tout l'occasion de remettre dans les cycles de production une matière première qui n'est pas infinie. Entretien exclusif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter