Fermer

Prix régional de la Construction Bois : 12 lauréats récompensés en Île-de-France

La remise des prix de l’édition 2022 du Prix régional de la Construction Bois (PRCB) en Île-de-France se déroulait jeudi dernier au Pavillon de l’Arsenal, à Paris. Sur les 49 candidatures reçues cette année dans la région francilienne, 12 lauréats ont été récompensés dans les 8 catégories du prix. Le jury a également attribué deux mentions spéciales « réemploi » et « coup de cœur du jury », ainsi qu’un prix des étudiants et un prix des écoles.
Publié le 27 juin 2022

Partager : 

Prix régional de la Construction Bois : 12 lauréats récompensés en Île-de-France - Batiweb

Organisé chaque année depuis 2012 par l’association Fibois, le Prix régional de la Construction Bois (PRCB) a pour objectif de valoriser les opérations bois de chaque région avant le concours national. Le prix récompense  des projets remarquables et novateurs, permettant de véhiculer un message fort sur l’avenir de la construction bois et biosourcée, et sur les différentes solutions que ces matériaux apportent.

Deux jours après la remise des prix pour la région Bretagne, c’est au tour de l’Île-de-France de nommer ses lauréats pour l’édition 2022. Le jury régional composé de 15 professionnels de l’architecture et de la construction s’est réuni le 17 mai dernier pour désigner les 12 lauréats franciliens, parmi les 49 candidatures reçues cette année.

 

10 projets retenus par le jury

 

Dans la catégorie « Apprendre, Se Divertir », c’est le groupe scolaire Simone Weil situé à Rosny-sous-Bois (93) qui a été retenu. Le jury a notamment apprécié les caractéristiques d’innovation et techniques, mais aussi l’utilisation de bois feuillu et local, le recours à des techniques et entreprises locales, et la cohérence globale de la réflexion (débardage à cheval en forêt, performance énergétique, qualité de l’air, confort…).

© Mairie de Rosny-sous-Bois

 

Le prix « Travailler, Accueillir » a quant à lui été attribué au siège de RATP Habitat, situé dans le 20ème arrondissement de Paris. Le projet a notamment été jugé innovant par sa morphologie et sa programmation riche (terrasses habitables, agriculture urbaine…), offrant de nombreuses perspectives d’utilisation et d’appropriation qualitatives au bâtiment de bureaux.

 

Pour la catégorie « Habiter Ensemble », c’est l’immeuble d’habitation Althea, situé à Vélizy Villacoublay (78) qui a été récompensé. L’ATEx déposée pour la façade, la gestion des déchets de chantier mais également les balcons assumés qui offrent de généreux espaces extérieurs aux habitants, sont les principaux éléments ayant déterminé le choix du jury.

 

© Cyrille Weiner

 

Une maison sur mur existant, située à Fontenay-sous-Bois (94), a remporté le Prix « Habiter une Maison ». Le jury a particulièrement apprécié ce projet pour sa qualité au regard de l’ensemble des critères et pour son accroche singulière à l’existant.

 

Dans la catégorie « Réhabiliter un Équipement », c’est la Bobitaine, une ancienne grange réhabilitée en tiers lieu à Milly-la-Forêt (91) qui a reçu le Prix. Le jury a plébiscité ce projet pour la manière dont le bois - en partie de réemploi – est mis en œuvre dans un projet respectueux de l’existant ainsi que pour le caractère innovant de la programmation dans ce contexte.

 

© Daniele Rocco

 

Le Prix « Réhabiliter un Logement » a été décerné à la maison perchée située à Meudon (92).  Les enjeux de densification urbaine auxquels elle répond ainsi que son expression esthétique, ont fait penché le choix du jury en faveur de ce projet.

 

Pour la catégorie « Aménagement Intérieur », c’est l’aménagement d’un appartement de 9m2 dans le 11ème arrondissement de Paris qui a été désigné. Le jury a notamment souligné le caractère radical et innovant du projet, au sein duquel il a été choisi de valoriser l’aménagement de petites surfaces domestiques.

 

© Solene Gonod, Victoria Megens

 

Une aire de repos située dans le 18ème arrondissement de Paris a quant à elle décroché le Prix « Aménagement Extérieur ». Ce projet a été retenu puisqu'il porte non seulement des valeurs de solidarité et de partage de connaissances mais aussi grâce à la variété des matériaux biosourcés et issus du réemploi dont il est composé.

 

Enfin, cette année, le jury a accordé en plus deux mentions spéciales « Réemploi » et « Coup de Cœur du Jury ». La première a été attribué à la maison des Canaux, située dans le 19ème arrondissement de Paris tandis que la deuxième a été décerné à la rénovation d’une chaumière à Hermeray (78).

 

© Sergio Grazia

 

Robin Schmidt

Photo de une : ©Jérémie Léon

Par Robin Schmidt

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.