Une semaine pour promouvoir la rénovation énergétique des copropriétés Évènements du bâtiment | 22.10.20

Partager sur :
La Copro des Possibles, Les Copros Vertes, RECIF et ETEHC, sont à l'origine de la création de la première semaine de la rénovation en copropriété, qui, comme son nom l'indique, vise à promouvoir la rénovation énergétique auprès des Français. A cette occasion, de nombreux évènements se tiendront dans toute la France – et en ligne, contexte sanitaire oblige – du 2 au 8 novembre prochains. Dans cette optique, Market Audit a réalisé une enquête concernant les intentions de rénovation des Français. Détails.

Pour la toute première fois, la semaine de la rénovation en copropriété se déroulera du 2 au 8 novembre 2020. Organisé par le réseau FAIRE, avec l'intervention de La Copro des Possibles, des Copros Vertes, et des programmes RECIF et ETEHC, cet événement a pour but d'informer et sensibiliser les Français à la rénovation en copropriété, qui permet d'améliorer les performances énergétiques et ainsi réaliser des économies d'énergie. Un levier d'économies important lorsque l'on sait que les charges de chauffage en copropriété représentent 30 à 50 % des charges générales.

 

Parmi les évènements organisés, des webinaires sur les différents types de rénovations et les nouvelles aides financières, et des formations gratuites (en ligne et en présentiel), notamment à destination des syndics de copropriété.

 

25 % des Français pas informés de l'élargissement de MaPrimeRénov'

 

Dans l'optique de cette semaine de sensibilisation, Market Audit a mené une enquête du 5 au 9 octobre auprès de 1 000 Français, pour savoir s'ils étaient au courant de l'évolution des aides à la rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance, qui prévoit un budget de 2 milliards d'euros pour la rénovation de logements privés.

 

Il en est ressorti que 31 % des personnes interrogées prévoyaient d'engager des travaux de rénovation énergétique dans leur logement, mais que 25 % n'étaient pas au courant des dernières annonces concernant l'extension de MaPrimeRénov', qui s'élargit aux ménages aisés, propriétaires bailleurs et copropriétés à compter du 1er janvier 2021.

 

Dans le détail, les propriétaires étaient davantage informés des ces annonces (84 %) que les locataires (61 %).

 

Parmi les Français au courant, seuls 31 % ont répondu que ces aides les inciteraient à engager des travaux de rénovation, contre 44 % de « non ».

 

Graphique sur les intentions de rénovation. Source : enquête Market Audit octobre 2020

 

Les plus intéressés sont les propriétaires de maison, qui sont 42 % à se dire incités par ces nouvelles aides - contre 33 % des propriétaires occupant un logement en copropriété.

 

67 % ne connaissent pas le DPE de leur logement

 

Cette étude révèle également que 67 % des Français ne connaissent pas l'étiquette énergétique de leur logement, et 22 % n'étaient pas au courant de l'existence du diagnostic de performances énergétiques (DPE).

 

Là encore, les propriétaires sont les mieux informés (40 %), contre 24 % des locataires. 

 

Le DPE permet pourtant de savoir si le logement est très énergivore. En France, on compte en effet 4,8 millions de passoires thermiques (étiquettes F et G), selon les derniers chiffres du gouvernement. Parmi les logements collectifs, on retrouve notamment 14,7 % de passoires thermiques.

 

Dans ce contexte, la semaine de rénovation en copropriété a pour objectif de promouvoir et sensibiliser tous les Français aux différents types de travaux de rénovation énergétique, ainsi qu'aux aides, qui sont désormais disponibles au plus grand nombre.

 

Pour retrouver le programme et tous les évènements de la semaine, c'est ici.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude) - Batiweb

Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude)

Manque d’information ou d’attrait ? Pour 52% des Français, les leviers fiscaux incitatifs à la rénovation énergétique sont encore insuffisants pour passer à l’action. C’est en tout cas l’un des principaux enseignements d’un sondage réalisé en décembre dernier par PAP Événements et YouGov. L’étude révèle également que la réduction de la facture énergétique demeure la principale raison poussant les ménages à mener une rénovation.
Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' - Batiweb

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov'

Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.
L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb - Batiweb

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb

Le 28 avril dernier, l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a proposé 36 solutions pouvant permettre la relance de l’activité de la construction dans l’hexagone. Cette liste de mesures a été adressée au gouvernement et présentée au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE). Retour sur ces propositions et les perspectives de reprise d'activité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter