Construction de logements : les chiffres peinent à remonter Immobilier | 26.02.21

Partager sur :
Si le nombre de permis de construire est remonté de +9,6 % entre novembre et janvier par rapport aux trois mois précédents, leur nombre reste toutefois inférieur de -10,6 % comparé aux trois mois précédant le premier confinement. Du côté des mises en chantier, la baisse est de -11,2 % ces trois derniers mois, et de -12,1 % comparé aux trois mois précédant le premier confinement. Dans le détail, les logements collectifs ont le plus pâti de ces baisses.

Le Ministère de la Transition écologique publiait, ce vendredi 26 février, les chiffres de la construction de logements neufs à fin janvier. 

 

Une remontée des permis de construire en demi-teinte

 

Entre novembre et janvier, les permis de construire ont augmenté de +9,6 % comparé aux trois précédents, avec une chute en décembre et une stabilisation en janvier. Cette remontée est toutefois à relativiser puisque les permis de construire restent inférieurs de -10,6 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement. Au cours des douze derniers mois, 377 600 logements ont été autorisés, soit 73 500 de moins (-16,3 %) qu'au cours des douze mois précédents.

 

Si les autorisations ont augmenté de +11,6 % pour les logements collectifs et en résidence ces trois derniers, la chute reste de -19,4 % sur un an. Dans le détail, ce sont les logements collectifs ordinaires qui ont été particulièrement touchés, avec -23,5 %, alors que les logements en résidence ont augmenté de +6,6 %.

 

Les mises en chantier stagnent

 

Parallèlement, entre novembre et janvier, les mises en chantier ont chuté de -11,2 % par rapport aux trois mois précédents (après +8,5 % lors des trois derniers mois). Cette baisse est de -12,1 % comparé aux trois mois précédents le confinement. Sur les douze derniers mois, 344 900 logements ont été commencés, soit 44 000 de moins (-11,3 %) que pendant les douze mois précédents.

 

Ces trois derniers mois, les logements collectifs ont davantage pâti de la baisse des mises en chantier comparé aux logements individuels, avec -16,8 %, contre -2,4 %.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

2018, une année difficile pour la construction de logements - Batiweb

2018, une année difficile pour la construction de logements

Sans surprise, 2018 n’aura pas été une année mémorable pour le marché de la construction. D’après le ministère de la Cohésion des territoires, seulement 460 500 logements ont été autorisés au cours des douze derniers mois, en recul de -7,1% par rapport à 2017. Dans le même temps, avec 398 100 biens concernés, les mises en chantier ont elles aussi baissé, de l’ordre de -7,0%. Tous les chiffres.
Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne - Batiweb

Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne

Entre mi-mars et mi-mai, le confinement a très fortement impacté le secteur de la construction. Si les mises en chantier ont rapidement repris et se sont accélérées en juin et juillet, la délivrance de permis de construire reste en revanche à la traîne. Ce qui risque d'avoir des conséquences inquiétantes sur l'activité à venir de la construction et sur les mises en vente de logements neufs. Le point sur les chiffres à fin juillet.
Construction de logements : les mises en chantier toujours en baisse en début d’année - Batiweb

Construction de logements : les mises en chantier toujours en baisse en début d’année

Très attendus, les chiffres de la construction ont finalement été communiqués par le ministère de la Cohésion des territoires le 30 avril dernier. Le premier trimestre de l’année a ainsi été marqué par une légère progression des autorisations de logements à la construction par rapport aux trois mois précédents. En revanche, la tendance s’inverse pour les mises en chantier (-2,5%). De là à envisager un ralentissement de l’activité des professionnels du secteur ?
Construction : le dynamisme du non-résidentiel peine à compenser la baisse des logements - Batiweb

Construction : le dynamisme du non-résidentiel peine à compenser la baisse des logements

La conjoncture est toujours aussi mitigée sur le secteur de la construction ! En effet, si tous les voyants sont au vert du côté du non-résidentiel, les logements, eux, ne parviennent toujours pas à remonter la pente. De février à avril, les mises en chantier ont en effet baissé de -7,8% par rapport au trimestre précédent. En parallèle, les autorisations de logements ont légèrement progressé, à hauteur de 1,6%. Le point.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter