Fermer

Logements sociaux : moins de 100 000 autorisations en 2022

Dans un bilan dévoilé ce mercredi, la présidente de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH) a déploré un déficit d’autorisations de logements sociaux, avec moins de 100 0000 logements de ce type agréés en 2022. Résultat : l’objectif du gouvernement de 250 000 logements sociaux construits en 2 ans ne sera pas atteint.
Publié le 19 janvier 2023

Partager : 

Logements sociaux : moins de 100 000 autorisations en 2022 - Batiweb

L’Union Sociale pour l’Habitat (USH) dressait ce mercredi son bilan de la construction de logements sociaux. Cette année encore et pour la troisième consécutive, le nombre d’autorisations seraient en déficit, avec moins de 100 000 permis délivrés en métropole en 2022.

En 2021, le nombre d’autorisations de logements sociaux financés par le fonds d’aide à la pierre était inférieur à 95 000 en métropole.

« Les agréments de logements sociaux seront encore bas en 2022, peut-être seront-ils un peu moins mauvais que l'année dernière, mais quoi qu'il en soit on comptera moins de 100 000 logements agréés », a estimé Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement et présidente de l’USH. « Ce constat dans l'Hexagone vaut aussi dans les outremers, où la production marque un ralentissement inquiétant », a-t-elle ajouté.

 

L’objectif de 250 000 logements sociaux construits ne sera pas atteint

 

Il y a deux ans, le gouvernement annonçait vouloir construire 250 000 logements sociaux d’ici début 2023. Force est de constater que cet objectif ne sera pas atteint, avec moins de 200 000 autorisations délivrées.

Une étude publiée par la Banque des Territoires en septembre dernier estimait à 180 000 le nombre de logements sociaux financés en 2021 et 2022. L’organisme était en revanche plus optimiste pour les années à venir, prévoyant 125 000 logements sociaux construits par an en 2026 et 2027, avant une stabilisation autour de 100 000 par an à partir de 2028.

Côté rénovation, elle estimait que les bailleurs sociaux devaient également réussir à atteindre leurs objectifs, avec 125 000 réhabilitations par an en 2026 et 2027.

 

Plus de soutien attendu de la part du gouvernement

 

Mais selon Emmanuelle Cosse, la situation actuelle ne serait pas « bonne » pour le logement social, la dette des organismes HLM ayant augmenté de 3,5 milliards d'euros en 2022, en raison de la hausse du taux du livret A, qui sert à les financer.

Ainsi, la présidente de l’USH demande au gouvernement de revenir sur la réduction des loyers de solidarité (RLS), qui oblige depuis 2018 les bailleurs sociaux à réduire leurs loyers pour compenser la réduction des aides personnalisées au logement (APL) versées aux locataires. L’USH réclame également plus de moyens pour accélérer la rénovation énergétique des logements sociaux.

Pour rappel, en janvier dernier, la Banque des Territoires obtenait un financement d’un milliard d’euros de la part de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour la rénovation énergétique de 700 000 logements sociaux.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

Rénovez, valorisez, économisez

Conseils, primes, accompagnement : Hellio aide ses entreprises de travaux partenaires à bénéficier des financements et à constituer leurs dossiers. Développez et valorisez votre activité avec Hellio. Moins...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.