Fermer

Permis de construire : les signes de ralentissement se confirment

Dans son dernier bilan concernant la construction de logements neufs, le ministère de la Transition écologique fait état d’une nouvelle baisse des permis de construire délivrés (-34,9 %) entre septembre et novembre 2022, par rapport au trois mois précédents. Même constat du côté des logements autorisés au cours des trois derniers mois qui enregistrent une chute de 23,8 %, par rapport à la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire.
Publié le 02 janvier 2023

Partager : 

Permis de construire : les signes de ralentissement se confirment - Batiweb

Suite à un nombre record permis de construire en 2021 et début 2022, conséquence de l’entrée en vigueur de la RE2020, ainsi qu’en août 2022 avec l’aide à la relance durable, la construction de logements neufs a eu pour contrepartie de fortes baisses des autorisations dans les mois qui ont suivi.

Ainsi, entre septembre et novembre 2022, les logements autorisés sont en forte baisse (-34,9 %) par rapport aux trois mois précédents, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique. Le nombre de logements autorisés au cours des trois derniers mois est également très inférieur (-23,8 %) à la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire. 

Les logements individuels déclinent moins fortement (-6,7 %) que les logements collectifs ou en résidence (-47,8 %), qui avaient été les seuls concernés par la hausse exceptionnelle des autorisations en août.

Le mois dernier, les chiffres montraient déjà un ralentissement (-13,2 %) pour les permis de construire délivrés entre août et octobre par rapport aux trois mois précédents.

Une baisse sur trois mois, une hausse sur un an 

 

Malgré une évolution « très heurtée » des permis de construire dans le logement neuf en 2022, le ministère observe toutefois une hausse de 5,6% sur un an. Ces 12 derniers mois, « 491 200 logements ont été autorisés à la construction, soit 25 900 de plus qu'au cours des 12 mois précédents », souligne-t-il.

Les autorisations de logements en résidence est la catégorie qui a connu « la plus forte progression » avec une augmentation de 16,6 % sur un an. Celles des logements collectifs ordinaires affichent une hausse de 13,6 %, et celles des logements individuels groupés de 11,9 %. Les logements individuels purs, déjà en baisse sur la période novembre 2021 à octobre 2022, ont eux continué de décroître (-10,4 %).

Lors des douze derniers mois, 377 600 logements ont été mis en chantier, soit 11 900 de moins (-3,1 %) que lors des 12 mois précédents, c'est-à-dire de décembre 2020 à novembre 2021. Certes, les logements individuels purs ont connu une légère progression (+4,6 %). Cependant, les logements collectifs ou en résidence, eux, notent une baisse 16 000 unités (-7 %) par rapport aux 12 mois précédents. Les logements collectifs ordinaires (- 6,9 %) et les logements en résidence (- 7,6 %) auraient particulièrement diminué, talonnés par les logements individuels groupés (- 4,3 %). 

Marie Gérald

Photo de Une : © AdobeStock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.