Fermer

Premiers ralentissements pour les permis de construire

Après avoir enregistré des records fin 2021 et début 2022 avec l’entrée en vigueur de la RE2020, la délivrance de permis de construire montre des premiers signes d’essoufflement, avec -13,2 % entre août et octobre par rapport aux 3 mois précédents. Le bilan reste malgré tout positif sur 12 mois, avec +7,5 % par rapport aux 12 mois précédents.
Publié le 30 novembre 2022

Partager : 

Premiers ralentissements pour les permis de construire - Batiweb

Les derniers chiffres de la construction de logements publiés par le ministère de la Transition écologique font état d’un ralentissement du nombre de permis de construire délivrés, après l’effet rebond lié à l’entrée en vigueur de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020).

Le mois dernier, les chiffres montraient déjà un léger ralentissement, avec +10 % de permis délivrés sur 12 mois, contre +14 % un mois plus tôt. Au troisième trimestre 2022, les mises en chantier devenaient ainsi plus dynamiques que les permis de construire par rapport aux trois mois précédents.

 

Une baisse qui s’accélère sur les 3 derniers mois

 

À fin octobre, l’écart se creuse sur les trois derniers mois, avec -13,2 % de permis par rapport aux trois mois précédents, au cours desquels une baisse de 12,1 % avait déjà été enregistrée. Dans le détail, les logements individuels connaissent un repli plus modéré (-10,5 %, après -30,3 %), mais les logements collectifs et en résidence enregistrent -14,7 %, après +2,4 %. De fait, le nombre de logements autorisés ces trois derniers mois passe en-dessous de la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire, avec -4,5 %.

Bilan : sur 12 mois, de novembre 2021 à octobre 2022, 500 700 permis de construire ont été délivrés, soit +7,5 % par rapport aux 12 mois précédents. Dans le détail, les permis pour des logements en résidence ont particulièrement augmenté (+17,7 %), devant les logements collectifs ordinaires (+15,3 %), et les logements individuels groupés (+14 %). Seuls les logements individuels purs sont en baisse, avec -8,2 %.

Parallèlement, de août à octobre, les mises en chantier enregistrent une légère hausse de +1,7 %, après -1,9 % les trois mois précédents. Les logements collectifs et en résidence s’en sortent mieux, avec +7,3 %, contre -4,9 % pour les logements individuels.

Sur 12 mois, le bilan est de 380 000 logements commencés, soit -1,6 % comparé aux 12 mois précédents. La tendance est inverse par rapport aux permis de construire, avec +7,2 % de mises en chantier pour des logements individuels purs, contre -3,8 % pour l’individuel groupé, -5,4 % pour le collectif ordinaire, et même -9,1 % pour les logements en résidence.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

Comment utiliser la base INIES ?

Existant depuis près de vingt ans, la base INIES tend à forger la traçabilité du cycle de vie des produits du bâtiment. Mais comment les professionnels peuvent-ils l’utiliser ? Réponses lors d’un webinaire...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.