Le report de l’Ecotaxe Transport satisfait la FNBM Législation et règlements | 29.10.13

Partager sur :
Le gouvernement a annoncé un nouveau report de l'écotaxe pour les poids lourds, initialement prévue pour cet été, repoussée une première fois à octobre et qui ne verra finalement pas le jour avant le 1er janvier 2014. La Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction se réjouit de l'annonce du report.

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier et son collègue du Budget Bernard Cazeneuve ont justifié cette décision en invoquant des « dysfonctionnements persistants », imputés pour partie à leurs prédécesseurs. Ils ont dénoncé notamment « le manque de préparation du dispositif et d'anticipation des difficultés sous le précédent gouvernement ». Initialement prévue pour le 20 juillet, la mise en place de l'écotaxe a déjà été reportée au 1er octobre.

Pour Géraud Spire, Président de la FNBM, « le gouvernement doit mettre à profit le temps nécessaire afin de revoir complètement un dispositif qui ne pouvait pas fonctionner convenablement et surenchérissait le coût du transport et donc des produits ». Au-delà de la spécificité de la Bretagne, ce sont toutes les régions qui sont concernées « par un dispositif injuste et pénalisant pour les entreprises de négoce ayant à distribuer les matériaux qu’elles livrent » rappelle la fédération.

Initiée par la précédente majorité lors du Grenelle de l'environnement, l'écotaxe, dite "taxe poids lourds", doit s'appliquer à tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes (les camions) transporteurs de marchandises, circulant sur le réseau national non payant, selon des barèmes kilométriques. 15 000 kilomètres de routes sont concernées, et les transporteurs devraient débourser au total 1,2 milliard d'euros par an.

« Les conditions de facturation de l’Ecotaxe doivent être aussi totalement révisées afin de permettre à chaque transporteur quel que soit son statut (pour son compte propre ou pour autrui) de répercuter la contribution et non de la supporter. Le gouvernement doit sur ce point crucial, assumer toute ses responsabilités » rapporte Géraud Spire.

La FNBM annonce aussi qu'elle « maintiendra sa vigilance sur les aménagements qui seront apportés à l’Ecotaxe, dont elle conteste toujours le bien-fondé, et demandera à être associée aux consultations qui seront organisées par les pouvoirs publics en lien avec l’ensemble de la filière bâtiment ». « Le principe n'est pas remis en cause. Il faut profiter de cette période et je verrai les professionnels dès demain », a assuré Frédéric Cuvillier lors d'une conférence de presse.

B.P

Image credit: gemenacom / 123RF Banque d'images
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Reprise des déchets : le négoce engagé

Reprise des déchets : le négoce engagé

Pendant deux mois, la Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction (FNBM) a diffusé auprès de ses adhérents, un questionnaire afin de mesurer l’implication du négoce en matière de reprise des déchets. Il en ressort que la filière est particulièrement engagée. 3195 points de vente ont répondu à l’enquête et ont déclaré à 60% se sentir concernés par la réglementation. Quelles sont les solutions de reprise adoptées par le négoce ? Eléments de réponse.
Les négociants en bois et matériaux de construction tirent un bilan positif de 2017

Les négociants en bois et matériaux de construction tirent un bilan positif de 2017

Lors de ses rencontres annuelles organisées à l’occasion de son assemblée générale, la Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction a tiré un bilan positif des 12 derniers mois. Elle a confirmé la tendance positive du marché du bâtiment constatée par la plupart des acteurs de la filière. Les négoces sont aux premières loges pour apprécier ces évolutions de tendance car ils sont le point de passage incontournable d’une très grande partie des entreprises de la construction.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter