Transition énergétique : fin du débat, début des doutes Législation et règlements | 22.07.13

Partager sur :
Avec un rapport final validé jeudi, le débat national sur la transition énergétique vient de s'achever. Au-delà des propositions sur l'évolution de nos modes de consommation et de production d'énergie, il en ressort l'affirmation d'une nouvelle donne énergétique, portée par les territoires et les acteurs locaux. De nombreux points semblent avoir été oubliés.

« Le rapport final sur la transition énergétique validé ce jeudi confirme le renforcement des prérogatives des collectivités territoriales en matière de politique énergétique », soulignent dans un communiqué les maires des Grandes Villes.

Plusieurs avancées peuvent être saluées, selon les associations représentant les collectivités françaises. Ainsi le rapport propose de « faire de la décentralisation un moteur de la transition énergétique, du développement économique local et de l’innovation ».

La transition énergétique passe aussi par la nécessité de « renforcer la cohérence et la prescriptivité de la planification énergétique territoriale (Schémas régionaux Climat Air Energie, Plans Climat Energie Territoriaux) ». Egalement de « développer un réseau de proximité de guichet unique de la rénovation thermique » et « mettre en œuvre un vrai service public local de lutte contre la précarité énergétique ».

Une énergie décentralisée et des projets citoyens

Il faudra aussi « encourager le développement de la production décentralisée d’énergie » en favorisant notamment les projets citoyens, coopératifs ou impliquant des collectivités. 

Enfin « renforcer le rôle des collectivités dans l'exercice du service public de la distribution d'énergie (notamment de gaz et d'électricité) en donnant davantage de moyens au contrôle et à l'initiative locale ». 

Et ainsi privilégier le développement des réseaux de chaleur, alimentés par des énergies renouvelables, avec le renforcement du fonds chaleur et la création d'un fonds de mobilisation de la biomasse.

Repenser la fiscalité de la rénovation énergétique

Des aspects essentiels à une politique de long terme sont néanmoins absents. « Ainsi, l'établissement d'un chiffrage clair des besoins suppose-t-il de restructurer toute la filière de la rénovation énergétique », écrit Le Monde. 

« Pour l'heure, les acteurs sont nombreux et les offres difficilement différenciables : la qualité et les coûts des services pratiqués dans les filières de la rénovation énergétique sont impossibles à évaluer, faute d'un organisme régulateur indépendant », poursuit le quotidien.

Il est « impératif de repenser la fiscalité et la tarification de la rénovation énergétique. Seule la vérité sur les prix de l'énergie, maintenus artificiellement bas par l'usage de prix régulés, permettra d'inciter à la réduction de la consommation ».

Des industriels français ballottés par les politiques

Angela Merkel n'a eu besoin que de deux mois, au printemps 2011, pour amorcer le virage énergétique qui a conduit l'Allemagne à tourner le dos au nucléaire, en planifiant la montée en puissance des énergies renouvelables, note pour sa part Les Echos.

« Une décision sans doute trop brutale, prise sans avoir consulté ses partenaires européens, mais qui a eu au moins le mérite de tracer une ligne claire. En particulier pour les industriels du pays. A mille lieues de ces choix assumés, les acteurs français de l'énergie sont ballottés de table ronde en éléments de langage », conclut le quotidien économique.

L.P

Image credit: viktorus / 123RF Banque d'images
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Naturelle, efficace et facile à poser, l’isolation chanvre se fait peu à peu sa place sur le marché du BTP français. Pour le plus grand plaisir de Biofib’, qui ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de ses solutions végétales. Multi-certifiées, celles-ci ont déjà séduit nombre de maîtres d’ouvrage, qui peuvent aujourd’hui pleinement observer les bienfaits de cette technique en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique.
Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
L’industriel Alphacan se transforme et économise 247 tonnes de CO2 par an

L’industriel Alphacan se transforme et économise 247 tonnes de CO2 par an

Le fabricant de profilés PVC Alphacan, a modernisé son site de production de la Sarthe afin de mieux maîtriser ses dépenses énergétiques. En association avec deux organismes spécialisés dans l’accompagnement vers la transition énergétique, l’industriel a pu apporter des changements dans sa ligne de production en 9 mois. Bilan de l’opération : 28 000€ d’économies de fioul et 44 000€ d’électricité par an.
La loi sur la transition énergétique ajustée pour protéger le bâti non traditionnel

La loi sur la transition énergétique ajustée pour protéger le bâti non traditionnel

En octobre dernier, l’Académie des beaux-arts faisait part de son inquiétude concernant le décret « Isolation par l’extérieur », craignant la « disparition lente » des constructions anciennes traditionnelles. Aujourd’hui, Ségolène Royal a tenu à rassurer les opposants audit décret à travers une lettre adressée à l’association Sites & Monuments et en modifiant la législation sur l’isolation par l’extérieur afin qu’elle ne s’applique pas au bâti traditionnel.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter