Aéroport Notre-Dame des Landes : regain de tensions entre le gouvernement et les Verts

Législation | 19.12.14
Partager sur :
Aéroport Notre-Dame des Landes : regain de tensions entre le gouvernement et les Verts - Batiweb
En visite à Brest puis à Rennes, jeudi et vendredi, Manuel Valls a réaffirmé la volonté du gouvernement de voir aboutir le projet d’aéroport à Notre-Dame-de-Landes, suggérant d'entamer la construction du projet contesté à la mi-2015, une fois épuisés les recours juridiques déposés par les opposants. Les écologistes n'ont pas tardé à réagir à ce qu'ils considèrent comme une nouvelle provocation. Détails.

Recours ou non, le chantier débutera. Le Premier Ministre, Manuel Valls, vient de relancer la polémique autour du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes en réaffirmant, pour la deuxième fois en un mois, son soutien sans faille au projet concédé à Vinci, à 17 kilomètres au nord de Nantes.

En déplacement, à Brest puis à Rennes, jeudi et vendredi, un an après la signature du « pacte d'avenir pour la Bretagne », ce dernier a même annoncé, dans un entretien à Ouest-France le lancement de la construction «au premier semestre 2015», après « l'épuisement d'une série de recours et des décisions de la justice administrative ».

Une bataille au nom de « l'intérêt général »

Le chef du gouvernement a fait part au cours de sa visite à Brest de sa « constance » s'agissant de ce projet, qui est selon lui « utile à Nantes et à sa métropole, aux Pays-de-la-Loire mais aussi à la Bretagne ». Et de préciser : « je me bats au nom d'une belle idée de la République qui est l'intérêt général ».

Il a également évoqué « la cohérence du choix des élus » concernant ce projet, appelant en outre à ne « jamais céder face à l'adversité et encore moins aux menaces ». Selon lui, « quand un projet est utile, il faut savoir le mener tranquillement, sans la moindre provocation ».

Pour EELV, « rien ne se fera avant 2017 »

Ce vendredi, Europe Ecologie-les-Verts n'a pas manqué de réagir à ce qu'il considère comme une nouvelle provocation. « Les écologistes s'interrogent par ailleurs sur le sens et le timing de telles déclarations qui ne font qu'ajouter inutilement de l'huile sur le feu et alimenter les crispations autour d'un projet contesté, notamment par la population locale, et alors que la France, hôte de la prochaine conférence de l'ONU sur le Climat décisive pour l'avenir de l'humanité, se doit d'être exemplaire en matière environnementale », indique le parti.

Et de souligner : « EELV rappelle que des procédures sont actuellement en cours (...) Nul ne sait aujourd'hui ce que donneront ces différents recours concernant la loi sur l'eau et les espèces protégées. Dans tous les cas de figure, un appel sera par la suite possible, ce qui signifie donc que rien ne se fera avant 2017 ».

Huit recours, non suspensifs, visant à obliger l’État et les collectivités à réclamer le remboursement de près de 38 millions d'euros d'aides versées au concessionnaire du futur aéroport, AGO (Aéroports du Grand ouest, filiale du groupe Vinci), ont été déposés fin octobre. Ils s'ajoutent à une trentaine de contentieux encore en cours de traitement, selon les opposants.

Ségolène Royal tenue à l’écart du dossier

Loin de faire des vagues uniquement du côté des écologistes, le dossier Notre-Dame-des-Landes semble être une pomme de discorde y compris au sein du gouvernement. Invitée mercredi soir sur le plateau de « C  à vous », la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a dit ne pas être au courant de la décision de Manuel Valls. Invitée à y réagir, elle a souhaité un brin ironique « bon courage » à ce dernier, avouant être prise de court et précisant lui laisser « l’entière responsabilité de ses déclarations ».

Ce jeudi, quatre personnes ont été interpellées à Rennes lors d'une manifestation de protestation à la venue du Premier ministre et contre « les violences policières », qui a rassemblé au plus fort du mouvement moins de 200 personnes, selon la la préfecture.

A. LG
© Frédéric Massard (Fotolia)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L’aéroport de Belgrade passe entre les mains de Vinci - Batiweb

L’aéroport de Belgrade passe entre les mains de Vinci

Le groupe de construction Vinci vient tout juste d’obtenir la concession de l’aéroport de Belgrade via sa filiale dédiée. Ce nouveau contrat, qui porte sur une durée de 25 ans, totalisera près de 1,5 milliard d’euros de revenus. Seront ainsi concernés le financement, l’exploitation, la maintenance, l’élargissement et la rénovation du terminal de l’aéroport.
Les élus franciliens s’insurgent contre le Charles-de-Gaulle Express - Batiweb

Les élus franciliens s’insurgent contre le Charles-de-Gaulle Express

« Abandonner au plus vite le Charles-de-Gaulle Express » : telle est la revendication d’une centaine d’élus franciliens, qui ont adressé un courrier au préfet de région Michel Cadot afin que soit annulé le projet de liaison reliant la capitale à l’aéroport de Roissy. Entre autres, les signataires du document redoutent des dégradations directes sur les autres transports, déjà affectés par de multiples dysfonctionnements. Les détails.
CDG Express : le contrat de concession est signé !  - Batiweb

CDG Express : le contrat de concession est signé !

La ministre des Transports, Elizabeth Borne, a signé, lundi 11 février, le contrat de concession du CDG Express, étape indispensable pour la création de la société de projet et le lancement des travaux. Contesté par de nombreux habitants et élus d’Ile-de-France, le CGD Express devrait relier la Gare de l’Est à l’aéroport de Roissy à partir du 1er janvier 2024. Coût de l’investissement, 1,8 milliard d’euros.
Europacity : l’enquête publique rend un avis défavorable - Batiweb

Europacity : l’enquête publique rend un avis défavorable

Voilà une nouvelle qui devrait faire plaisir aux détracteurs du projet Europacity ! Ce dernier, qui prévoit notamment la construction d’un méga-complexe commercial, de plusieurs hôtels et salles de spectacles, et même d'une piste de ski, vient en effet de se voir décerner un avis défavorable par le commissaire-enquêteur, comme il l’a fait savoir ce dimanche.