L’énergie positive bientôt généralisée à tous les bâtiments publics ? Législation | 08.09.14

Partager sur :
La ministre de l'Ecologie et de l'Energie a déclaré samedi qu’elle comptait inscrire cette obligation dans son projet de loi sur la transition énergétique. Cette règle devrait également s’appliquer « à tout le logement social » puisqu'il est subventionné, voire, à terme, aux nouveaux bâtiments privés.

Et si tout bâtiment public était dorénavant construit de façon à produire davantage d'énergie qu'il n'en consomme ? C’est en tout cas ce que souhaite la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, qui a déclaré samedi qu’elle avait l’intention d'inscrire cette obligation dans son projet de loi sur la transition énergétique. Cette règle, qui s'appliquera aussi « à tout le logement social » puisqu'il est subventionné, pourrait également à terme concerner les nouveaux bâtiments privés, a-t-elle précisé.

Encore rares en France, les bâtiments à énergie positive commencent à apparaître depuis quelques années, avec déjà quelques centaines d'exemples. Ils ont non seulement l’avantage de limiter leur consommation de chauffage ou d'électricité par des techniques d'isolation et de gestion intelligente de l'énergie, mais ils récupèrent ou produisent également de l'énergie renouvelable (par panneaux solaires, éoliennes, pompes à chaleur, etc.).

La France au XXIème siècle, plus chaude et plus pluvieuse

La ministre a fait part de cette annonce alors qu’elle se trouvait dans le massif du Mont-Blanc, où elle devait présenter samedi les conclusions d'un nouveau rapport sur le réchauffement du climat en France au XXIème siècle. Ce dernier, qui montre que l’Hexagone sera plus chaude et plus pluvieuse, « confirme les scénarios du changement climatique mais avec des aspects très concrets pour la vie quotidienne », a-t-elle souligné plus tard lors d'un entretien téléphonique.

Projet phare du quinquennat, le projet de loi sur la transition énergétique sera discuté en octobre à l'Assemblée. Il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre en France de 30 % d'ici 2030, réduire la consommation finale d'énergie de 50% en 2050 par rapport à 2012, atteindre 32% d'énergie renouvelable en 2030 et réduire la part du nucléaire à 50 % pour 2025.  

La transition énergétique : « levier de sortie de crise » 

« Nous avons non seulement les moyens de la transition énergétique mais aussi l'obligation car c'est un levier de sortie de crise, en relançant des secteurs comme le bâtiment et les travaux publics », a estimé Ségolène Royal, promettant que cette loi serait « la plus en avance en Europe ». 

Et la ministre de rappeler la mise en place, effective depuis le 1er septembre, d'un crédit d'impôt de 30% pour les travaux d'isolation des particuliers, qui pourra atteindre près de 5 000 euros pour un couple, ainsi que le fonds de 5 milliards d'euros prévu par la Caisse des Dépôts pour aider les collectivités locales dans ce domaine.

A. LG (avec AFP)
© Martin_P - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation  - Batiweb

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation

Dans le cadre du groupe de travail sur l'autoconsommation de l'électricité renouvelable, organisé par la DGEC, le GMPV-FFB vient de formuler plusieurs propositions. Face aux enjeux de la transition énergétique, la fédération souhaite développer l'autoconsommation de l'électricité photovoltaïque et refondre le mode de soutien au photovoltaïque dans le bâtiment. Détails.
Premier bilan des investissements liés à la transition énergétique - Batiweb

Premier bilan des investissements liés à la transition énergétique

Alors que l'Assemblée nationale a adopté en première lecture, le mardi 14 octobre, le projet de loi sur la transition énergétique, CDC Climat Recherche s'est intéressé de près aux dépenses d' investissement en infrastructures réalisées en France pour l'année 2011, qui ont contribué directement ou indirectement à la réduction d'émissions de gaz à effet de serre (GES). Le secteur du bâtiment est celui qui a bénéficié le plus d'investissement. Résultats de l'enquête.
F. de Rugy va réunir les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour parler rénovation  - Batiweb

F. de Rugy va réunir les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour parler rénovation

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, était ce vendredi matin l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la programmation pluriannuelle de l’énergie, il a notamment indiqué vouloir réformer le système d’aides « qui n’est pas efficace ». Il a également précisé qu’il réunirait « dans les semaines à venir » les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour organiser la rénovation énergétique des bâtiments. Précisions.
Quelle place pour le Bois Energie dans la transition énergétique ? - Batiweb

Quelle place pour le Bois Energie dans la transition énergétique ?

A l'heure de la transition énergétique, dont le programme prévoit une montée en puissance des énergies renouvelables, le Bois Energie souhaite s'imposer comme l'une des alternatives aux énergies fossiles. Quels sont les atouts du secteur et les avancées ? Interview de Jean-Jacques Rousseau, expert Biomasse EDF Optimal Solutions, présent en conférence sur le salon Expobois du 10 au 20 novembre à Paris Nord Villepinte.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter