Le budget de l'ANAH porté à 2,7 milliards d'euros pour 2021 Législation | 03.12.20

Partager sur :
Alors que 2020 se clôture, l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) a annoncé être parvenue à ses objectifs de l'année, à savoir 136 000 logements rénovés, et ce malgré la crise sanitaire. A l'occasion de son dernier Conseil d'Administration de l'année, elle s'est par ailleurs réjouie de voir son budget augmenter. Avec les 2,7 milliards d'euros qui lui seront alloués, elle se fixe un nouvel objectif de 600 000 logements rénovés pour 2021.

L'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) a annoncé, à l'occasion d'un Conseil d'Administration qui s'est tenu ce jeudi 3 décembre, qu'elle était « en passe » d'atteindre ses objectifs de l'année, à savoir 136 000 logements rénovés, et ce malgré la crise sanitaire.

 

Selon elle, l'activité serait même en hausse de +11 % comparé à la même période de 2019, soit avant la crise sanitaire. « Ces résultats témoignent de la mobilisation de l’ensemble du réseau de l’Anah, au siège comme dans les territoires, pour assurer la continuité du service public pendant les périodes de confinement. Ils démontrent aussi les attentes fortes des citoyens en matière d’amélioration de l’habitat », s'est-elle réjouie.

 

« Malgré la situation sanitaire, l’Anah sera, en 2020, une nouvelle fois au rendez-vous des objectifs que le gouvernement lui a fixé », a notamment réagit Thierry Repentin, président de l'ANAH.

 

L'agence, qui distribue les aides aux travaux de rénovation énergétique, s'est également félicitée de voir son budget plus que doubler pour 2021, avec 2,7 milliards d'euros, contre 1 milliard en 2020.

 

L'augmentation de ce budget s'explique notamment par le budget consacré à la rénovation énergétique dans le cadre du plan France Relance, et par l'élargissement du dispositif d'aide MaPrimeRénov', qui deviendra accessible à tous les ménages - même les plus aisés - ainsi qu'aux bailleurs et copropriétés, à compter du 1er janvier 2021.

 

Le gouvernement prévoit ainsi 2 milliards d'euros sur deux ans pour l'élargissement de ce dispositif d'aide à la rénovation énergétique. Les principaux objectifs étant de relancer l'activité du bâtiment, d'éradiquer les 5,8 passoires énergétiques que compte la France, de réduire les émissions de CO2 des bâtiments, et d'améliorer le confort thermique des Français.

 

Un nouvel objectif de plus de 600 000 logements rénovés

 

Avec ce budget augmenté, l'agence se fixe un nouvel objectif bien plus conséquent, à savoir plus de 600 000 logements rénovés sur l'année 2021.

 

« En 2021, le budget dont bénéficie l’Agence lui donne les moyens de massifier les aides à la rénovation, en continuant d’apporter une attention particulière aux plus fragiles. Cela sera possible grâce à l’ouverture de MaPrimeRénov’ à tous les propriétaires, et à la mobilisation des territoires en faveur de l’amélioration de l’habitat dans le cadre des grands programmes nationaux tels que le Plan Initiative Copropriétés, Action Cœur de Ville, Petites Villes de Demain », a commenté Thierry Repentin.

 

L'ANAH précise par ailleurs que le programme Habiter Mieux évolue. Ce dernier subventionnera désormais jusqu'à 50 % des travaux de rénovation permettant un gain énergétique d’au moins 35 % (avec un plafond de travaux porté à 30 000 €). Une prime sera également attribuée en cas de sortie du statut de « passoire thermique » (diagnostic de performances énergétiques présentant une étiquette E ou F), avec un bonus supplémentaire si le logement atteint une étiquette A ou B.

 

L'agence ajoute que « MaPrimeRénov' Copropriété » se substituera désormais au programme Habiter Mieux Copropriétés pour devenir une aide unique. Pour rappel, cette aide concerne les copropriétés engageant des travaux de rénovation permettant d'atteindre un gain énergétique d'au moins 35 %.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb - Batiweb

Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb

Alors que le gouvernement s’apprête à transformer le CITE en prime en 2020, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) a salué la volonté de favoriser la réalisation de travaux de rénovation énergétique auprès des ménages les plus modestes, mais elle regrette la complexité du futur dispositif et le manque de lisibilité pour les foyers et les entreprises artisanales. Le point sur ses recommandations.
L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires - Batiweb

L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires

Le Gouvernement et l’Anah (Agence nationale de l’habitat) lancent « Facil Habitat », un site qui résume les aides disponibles pour guider les propriétaires et lutter contre les 8% de logements vacants. Accessible à tous, cette plateforme répond aux questions les plus fréquentes, propose des simulateurs (PTZ, Denormandie, calculateur de révision de loyer), et met à disposition des modèles de documents (bail type, quittance de loyer, lettre de relance en cas d’impayé etc.).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter