Thierry Repentin nommé Président de l’Anah Vie des sociétés | 15.10.20

Partager sur :
Les ministères du Logement et de l’Economie ont nommé Thierry Repentin à la présidence de l’Anah. Il succède à Nathalie Appéré qui avait annoncé, en début d’année, qu’elle quitterait ses fonctions. Thierry Repentin a notamment présidé le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité. Il aura à coeur de poursuivre le travail entrepris par sa prédécesseure et développera son action pour des logements plus durables.

Thierry Repentin, Maire de Chambéry et vice-président en charge de l’habitat de la communauté d’agglomération Grand Chambéry, prend la tête de l’Anah. « Tout le parcours de Thierry Repentin dit son attachement et sa connaissance approfondie de nos politiques de l’habitat dans notre pays depuis de nombreuses années. Présidant aux destinées de l’Anah, il saura poursuivre et développer son action au service de logements toujours mieux adaptés aux besoins des Français, rénovés, plus durables », a déclaré Emmanuelle Wargon. 

 

En effet, Thierry Repentin a occupé de nombreuses fonctions en lien avec le secteur du bâtiment. De 2008 à 2012, il préside l’Union Sociale pour l’habitat. Il est ensuite nommé Ministre délégué à la formation professionnelle et à l’apprentissage, puis Ministre délégué aux Affaires européennes entre 2012 et 2014.

 

Ses travaux lui permettent de se positionner rapidement comme un « spécialiste » des questions liées au logement, à l’urbanisme et à la politique de la ville, au Parlement. Il est notamment à l’origine de dispositifs en faveur de la construction de logements sociaux, de la création de la taxe sur les logements vacants et de plusieurs propositions de loi et rapports sur l’habitat. 

 

Dès 2015, Thierry Repentin travaille au plus près des préfets pour faire respecter la loi SRU. Il occupe alors le poste de Délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat. Il est ensuite élu Président de la commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier. 

 

Entre 2017 et 2020, il préside le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique. Il suit de nombreux dossiers tels que la réécriture du Code de la construction, la RE2020, la loi anti-gaspillage, la réforme du CITE, MaPrimeRénov’ ou encore le décret tertiaire. 

 

Il est aujourd’hui Président de la Commission nationale SRU. 

 

« Je suis honoré de la confiance qui m’est accordée pour présider l’Agence nationale de l’habitat, et tiens à saluer le bilan de ma prédécesseure, Nathalie Appéré. L’amélioration des logements privés est un enjeu majeur, qui se situe à la croisée de problématiques sociales, écologiques et économiques structurantes pour notre pays. Elle doit nous permettre de relever le défi de la COP21 et bénéficier à tous les territoires et tous les ménages », déclare Thierry Repentin. 

 

Rose Colombel
Photo de une : ©Louis Garnier

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés ! - Batiweb

Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés !

Il y a un, la région Île-de-France annonçait que 71 000 logements sociaux avaient été rénovés grâce à l’éco-prêt logement social depuis sa mise en œuvre en 2009. 1 500 foyers étaient ainsi concernés par ce dispositif tous les mois. Or, la barre des 80 logements sociaux franciliens rénovés avec le soutien de ce procédé a été franchie début 2017, selon les derniers chiffres transmis par la préfecture. Bilan.
L'Anah vise désormais 600 000 logements rénovés pour 2021 - Batiweb

L'Anah vise désormais 600 000 logements rénovés pour 2021

En ce début d'année, l'agence nationale pour l'habitat (Anah), qui distribue les aides à la rénovation énergétique, a présenté ses vœux pour l'année 2021, en présence de la ministre chargée du Logement. L'occasion de faire le point sur les résultats 2020 et objectifs de l'année à venir, avec notamment 600 000 logements à rénover.
Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah - Batiweb

Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah

Légère déception pour l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : alors que ces deux dernières années, le programme ‘’Habiter mieux’’ avait permis de réalisation 50 000 rénovations énergétiques, ce chiffre est tombé sous la barre des 41 000 en 2016. Un résultat qui est malheureusement bien loin de l’objectif fixé à 70 000 logements. Le nombre global d’habitats rénovés grâce à l’Anah est également en baisse à 69 769, contre 77 000 l’année précédente.
Le ministère de la Cohésion des territoires salue l’« année très positive » de l’Anah - Batiweb

Le ministère de la Cohésion des territoires salue l’« année très positive » de l’Anah

L’année dernière, près de 81 000 logements ont bénéficié d’une aide publique de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ce sont finalement 15,7% de biens de plus qu’en 2016 qui ont pu faire l’objet d’une rénovation énergétique. Des résultats salués par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter