Signature d'un plan en faveur de la mixité dans les petites entreprises du bâtiment Législation | 03.06.15

Partager sur :
Le gouvernement s'est fixé l'objectif ambitieux d'instaurer la mixité dans un tiers des métiers d'ici à 2025, contre seulement 12 % actuellement. Dans le bâtiment, notamment les petites entreprises, beaucoup d'efforts restent à faire, tant les idées reçues persistent. Une charte vient d'être signée par la Capeb pour travailler sur l'enjeu de la mixité e faire évoluer les mentalités.

Dans les petites entreprises du bâtiment, les femmes ne représentent que 11 % des effectifs alors que le secteur emploie 685 400 personnes en France. La mixité est donc un enjeu important, d'autant que la force physique n'est plus un préalable à ces métiers, contrairement aux idées reçues.

C'est pourquoi, la Capeb vient de s'engager pour la mixité dans le secteur de l'artisanat par la signature d'un plan, en présence de Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education nationale, Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Droits des femmes, Sylvia Pinel, ministre du Logement et Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes.

Par ce plan, la Confédération s'engage à promouvoir auprès des entreprises de son réseau la mixité et l’égalité, notamment au moment de l’accueil des apprentis. Un travail est également engagé sur les stéréotypes qui poussent les femmes à déserter ces métiers. A la rentrée 2015, un nouveau parcours sera notamment mis en place pour les élèves pour présenter une orientation plus ouverte de ces métiers pour les jeunes filles et les jeunes garçons.

« L’entreprenariat, notamment la reprise d’entreprises, sera favorisé, grâce à un accompagnement spécifique des projets portés par des femmes », fait valoir le gouvernement. « La place des femmes conjointes artisan sera mieux valorisée grâce à la promotion d’un statut dédié », précise le communiqué.

Des actions concrètes sur le terrain, dans les établissements scolaires, les entreprises, déclineront ce plan de promotion des métiers du bâtiment auprès des publics féminins, tels que le concours « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin », ou l’opération artisans messagers, lancée dans les écoles.

Ce plan s’inscrit plus largement dans la volonté gouvernementale d’atteindre l’objectif d'instaurer la mixité dans un tiers des métiers d'ici 2025, contre 12 % actuellement. Une plateforme pour la mixité des métiers est disponible en ligne depuis mars 2014.

© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les femmes, bientôt des hommes comme les autres dans le Bâtiment ? - Batiweb

Les femmes, bientôt des hommes comme les autres dans le Bâtiment ?

Patrick Liébus, Président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a remis le 26 novembre au Conseil économique, social et environnemental (CESE) un avis intitulé « Agir pour la mixité des métiers ». Ce document propose des leviers et actions en faveur de la mixité de l’emploi, notamment dans le secteur du Bâtiment où les hommes sont surreprésentés.
Révision de la TVA réduite ? La Capeb s’y oppose fermement - Batiweb

Révision de la TVA réduite ? La Capeb s’y oppose fermement

Alors que le gouvernement se dit prêt à revoir les taux réduits de TVA dont bénéficient certains secteurs d’activité, la Capeb monte au créneau et alerte le ministre de l’Economie Bruno Lemaire, des conséquences « d’un tel retour en arrière » pour le bâtiment. La Capeb estime notamment que remettre en cause la TVA réduite, après avoir réformé le CITE, donnerait « un coup d’arrêt » au marché de la rénovation.
Artisanat du bâtiment : chute inédite de -24 % de l'activité au T2 2020 - Batiweb

Artisanat du bâtiment : chute inédite de -24 % de l'activité au T2 2020

Pour sa toute première conférence de presse en tant que président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Jean-Christophe Repon a présenté le bilan du deuxième trimestre et les premières estimations concernant l'impact de la crise sur l'ensemble de l'année 2020. Et les chiffres sont inquiétants, avec -24 % d'activité au T2 2020, et une estimation de -15 à -20 % de perte d'activité sur l'année 2020, qui devrait induire de 20 000 à 35 000 suppressions d'emplois dans le secteur de l'artisanat du bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter