Délimiter son terrain comme un vrai écolo Nouveaux produits du BTP | 14.01.20

Partager sur :
Délimiter son terrain comme un vrai écolo Batiweb
Les dégâts climatiques et la préoccupation omniprésente des enjeux écologiques défient les entreprises à trouver des solutions plus naturelles et durables. C’est dans ces circonstances qu’est née la collaboration entre le cabinet Géomètres experts bretons QUARTA et EUROBORNES & BALISES qui propose une nouvelle borne de géomètre 100% recyclé.

RE-CY-CLAGE. Si ce mot est dans toutes les têtes depuis quelques années, les entreprises ont elles aussi bien compris les enjeux de ce marché écolo qui leur tend les bras.

 

QUARTA a donc fait appel à une entreprise d’injection plastique française, EUROBORNES & BALISES pour créer une borne de géomètre recyclée.

Vous connaissiez ces objets qui permettent de délimiter les terrains et par la même occasion d’éviter les conflits entre voisins. Aujourd’hui, ces petites bornes deviennent écologiques.

 

C’est en tout cas la promesse de ces deux entreprises : une borne décrite par QUARTA comme « totalement issue des déchets de nos poubelles jaunes (…) conçue à partir d’une nouvelle matière première recyclée, recyclable à l’infinie. »

 

Pour l’occasion, la borne de géomètre se fait une petite mise en beauté, elle devient noire et bleue pour se distinguer de sa précédente consoeur, orange, et trop peu recyclée.  Selon QUARTA, les géomètres consomment près de 100 tonnes de plastiques issues du pétrole, une énergie fossile. La nouvelle mission de ces bornes colorées : ne pas être créées à partir de ces même énergies fossiles.

 

Pour réussir à tenir ses promesses, c’est le groupe SOGEMAP, détenteur de la marque EUROBORNES & BALISES qui s’est penché sur différents tests. 

La marque s’est inscrite dans le programme ORPLAST (Objectif Recyclage PLASTiques), et travaille sur le remplacement des plastiques les plus souvent choisis –issus de la pétrochimie-  par des matières plastiques recyclées, le tout en conservant la qualité du produit.

 

Cependant,  selon QUARTA, même si le plastique est recyclable, il est nécessaire qu’il passe par la case du tri sélectif : « Nos plastiques recyclés deviennent ainsi à leur tour une matière première de qualité : le polyéthylène, qui a permis de fabriquer cette nouvelle borne. »

 

Sébastien Cavillon, Président de la société QUARTA, pense que le changement de couleur peut être un frein à l’achat de ces nouvelles bornes, bien qu’il soit un réel atout écologique. Pourtant, il faudra bien faire ses adieux aux bornes orangées, car, dès cette année, toutes les bornes commandées seront en plastique recyclé.

 

JB
 

 

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Énergies renouvelables : baisse des investissements en 2016 Batiweb

Énergies renouvelables : baisse des investissements en 2016

Alors que 2015 avait été une année record en matière d’investissements dans les énergies renouvelables à l’échelle mondiale, la tendance semble s’être malheureusement inversée en 2016. En effet, selon un rapport publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), 287,5 milliards de dollars ont été investis dans les énergies verts l’année dernière, soit une baisse de 18%. Les chiffres en détails.
Un site isérois de Serge Ferrari certifié ISO 50001 Batiweb

Un site isérois de Serge Ferrari certifié ISO 50001

Il y a quelques semaines, Serge Ferrari s’associait à Philips et Somfy pour publier un livre blanc donnant quelques conseils aux professionnels impliqués dans la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires. Aujourd’hui, c’est un site du spécialiste des composites souples lui-même qui vient de recevoir la certification ISO 50001. Une preuve supplémentaire de l’engagement de l’entreprise en faveur de l’environnement.
Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables Batiweb

Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables

Comme chaque année, l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) a centralisé les résultats d’une étude portant sur la perception des risques et de la sécurité par les Français dans un baromètre publié mardi dernier. L’occasion de constater que le public est de plus en plus sensible aux énergies renouvelables, dont le solaire, plébiscité par les répondants. Des résultats encourageants dans un contexte où le respect de l’environnement est une priorité.
Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois Batiweb

Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Véritable enjeu de la transition énergétique du bâtiment, la réduction des émissions carbone donne bien du fil à retordre aux acteurs concernés. Et si, finalement, la construction bois était la solution à ce problème ? Une question que s’est posée l’association Adivbois, à l’initiative d’un Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre duquel 3 sites ont été retenus en Pays de la Loire pour accueillir des « Immeubles à vivre bois ». Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter