Fermer

Le CSTB Lab' accueille 8 nouvelles start-up

L’incubateur du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), créé en 2017, accueille huit nouvelles start-up. Les activités de ces jeunes pousses correspondant aux attentes actuelles du marché du bâtiment, telles que la rénovation énergétique ou la réduction de l’empreinte carbone.
Publié le 18 mars 2022

Partager : 

Le CSTB Lab' accueille 8 nouvelles start-up - Batiweb

En ce début d’année, le « Lab' » du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) annonce l’arrivée de huit nouvelles entreprises innovantes. Ces 8 start-up pourront bénéficier d’un éco-système dédié, dont un accompagnement personnalisé dans le développement et l’optimisation de leurs solutions, mais également d'un accès privilégié aux connaissances scientifiques et techniques du CSTB. 

« Les thématiques portées par ces huit entreprises sont au cœur des enjeux de demain pour le monde de la construction et de l’urbain : industrialisation de la rénovation énergétique, optimisation de l’empreinte carbone, amélioration de la collecte et de l’utilisation des data et gestion patrimoniale », souligne le CSTB.

 

Une logique bas-carbone

 

Les entreprises Carbon Saver et Ithaque ont convaincu le CSTB Lab' grâce à leurs innovations portées sur la rénovation énergétique. Alors que Carbon Saver a développé une application web qui aide les architectes à éco-concevoir la rénovation d’habitats individuels grâce à un outil intégré de calcul du score d’impact environnemental. La jeune pousse Ithaque a mis en place un audit énergétique réglementaire qui simplifie, optimise et industrialise la rénovation énergétique globale des logements individuels, en co-construisant le projet avec ses clients.

De son coté, l’entreprise Nooco, plateforme SaaS, permet de connaître puis d'optimiser l'empreinte carbone d'un projet de construction en phase de conception, en agissant sur les leviers les plus déterminants en listant, par exemple, des produits bas carbone les plus performants du marché (sur la base des fiches FDES et PEP).

Dédiée à la Gestion Exploitation Maintenance (GEM) des bâtiments, GR BIM s’adresse quant à elle aux maîtres d’ouvrage et professionnels de la maintenance patrimoniale souhaitant mettre en œuvre une démarche GEM bas-carbone, ainsi qu’un pilotage financier rigoureux et régulier, pour des économies substantielles.

Toujours dans une logique bas carbone, Revibat propose notamment le recyclage de la laine de verre issue des chantiers pour la transformer en produits isolants rigides. 

 

La puissance du numérique 

 

Novatrice en matière de gestion technique immobilière, Qiimcy permet d’accompagner les propriétaires et gestionnaires de parcs immobiliers pour exploiter au mieux leur patrimoine : diagnostic de l’état de santé du bâtiment, proposition d’actions correctives et travaux pour remédier aux pathologies détectées, intégration des informations dans un « carnet de santé numérique du bâtiment ».

eCOMEN et Ubiplace ont également convaincu l’incubateur grâce à leurs innovation dans le BIM. La jeune pousse eCOMEN a développé une applicationmettant à disposition des propriétaires et usagers un carnet numérique d’entretien et de suivi du logement et de ses équipement. Quant à Ubiplace, elle édite des logiciels pour délivrer et démultiplier la capacité de collecte de data sur les bâtiments pour en permettre une utilisation simultanée.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©Adobe Stock 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.