Étanchéité à l'air : qualification cherche mesureurs RT 2012 | 27.02.13

Partager sur :
Au 31 décembre 2012, 572 opérateurs de mesures de la perméabilité à l'air étaient autorisés à exercer leur activité via la qualification 8711 délivrée par Qualibat. Un effectif encore en deçà des objectifs de l'organisme qualificateur.

Depuis le 1er janvier dernier, la mesure de la perméabilité à l’air de l’enveloppe des bâtiments neufs prévue dans la RT 2012 devient obligatoire à la réception des bâtiments résidentiels individuels. Elle l’était déjà pour les bâtiments résidentiels collectifs et pour les autres constructions bénéficiant du label BBC-Effinergie délivré avant cette date.

Afin d’encadrer cette nouvelle profession des « mesureurs », le Ministère de l’Ecologie avait mis en place un dispositif d’autorisation des opérateurs de mesures de la perméabilité, dont il a ensuite confié la gestion à Qualibat à partir de 2011.

C’est dans ce contexte que Qualibat a mis en place un référentiel définissant les exigences et constitué une commission d’examen qui délivre la qualification 8711 aux entreprises disposant dans leur effectif d’un ou plusieurs opérateurs de mesures autorisés.

Cette qualification 8711 est requise pour obtenir du ministère l’autorisation nominative des personnes qui, au sein des entreprises qualifiées, sont habilitées à faire ces mesures. Elle est attribuée aux entreprises qui, pour le compte d’un tiers, assurent, dans le cadre d’une activité commerciale, la préparation du bâtiment, la recherche des fuites et la mise en place d’un système de mesures et leur réalisation.

Il est délivré, aux entreprises titulaires de la qualification 8711, un certificat d’un modèle spécial, sur lequel figure la liste des opérateurs de mesures qualifiés exerçant en leur sein.

Image credit: bbourdages / 123RF Banque d'images
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Qualification ECO Artisan RGE : ce qu'en pensent vraiment les professionnels

Qualification ECO Artisan RGE : ce qu'en pensent vraiment les professionnels

C'est au Mandarin Oriental, hôtel parisien ayant récemment fait l'objet d'une rénovation, que la Capeb, Garance et Deloitte Développement Durable présentaient ce matin les résultats de kiWih, l'observatoire de la performance énergétique. L'occasion pour les trois partenaires de revenir sur la qualification RGE ECO Artisan, récemment mise à mal par plusieurs rapports. Retour sur les principaux enseignements de cette initiative plus pertinente que jamais.
Logos RGE : des entreprises non-qualifiées en abusent

Logos RGE : des entreprises non-qualifiées en abusent

Les entreprises intervenant dans le domaine de la rénovation énergétique et des énergies renouvelables sont de plus en plus nombreuses à abuser des signes de qualité RGE. C’est l’inquiétant constat établi par Qualibat, Qualifelec et Qualit’EnR qui ont d’ores et déjà invité les particuliers à vérifier que l’entreprise retenue pour leurs travaux détienne bel et bien une qualification active.
Le réseau Eco Artisan compte 10 400 entreprises qualifiées RGE

Le réseau Eco Artisan compte 10 400 entreprises qualifiées RGE

La marque Eco Artisan de la Capeb connaît une forte progression depuis son lancement en décembre dernier. Elle compte désormais 10 400 entreprises qualifiées RGE (Reconnu garant de l'environnement), devenant leader des qualifications. Grâce à cette distinction, les professionnels peuvent faire bénéficier leur client d'aides de l'Etat pour leur travaux de rénovation énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter