RBR 2020 : le Cercle Promodul publie un rapport RT 2012 | 18.11.15

Partager sur :
RBR 2020 : le Cercle Promodul publie un rapport
Dans un rapport publié mardi 17 novembre et intitulé « De la RT 2012 au bâtiment responsable et environnemental : quels axes et orientations privilégier pour la future réglementation ? », le Cercle Promodul met en avant les points de progrès et de vigilance signalés par les acteurs de la filière. Construit autour de 5 chapitres, le rapport vise à servir de base jusqu’à la parution de la prochaine réglementation thermique et environnementale.
Créée en 1997, l’association Promodul est reconnue pour ses missions de promotion de la performance énergétique et du confort thermique.  

C’est en 2014 que le Cercle Promodul prend forme et ce afin de porter le plan de reconquête industrielle « Rénovation énergétique des bâtiments » initié par Jacques Pestre (Point.P) et Marcel Torrents (Delta Dore).

Le rapport aujourd’hui publié par la structure n’est en aucun cas une critique des idées déjà développées dans le cadre de la rédaction de la prochaine réglementation thermique et environnementale.

Le Cercle Promodul veut au contraire établir le constat des progrès déjà réalisés en terme de performance énergétique des bâtiments, et mettre sur papier les réflexions échangées avec les professionnels du secteur.

« Il s’agit d’un travail d’échange ayant permis de faire émerger d’ores et déjà les points commun, de convergence sur les thèmes qui appelleront une attention particulière et de la vigilance. S’agissant d’un travail collaboratif il convenait aussi d’en faire un outil de consultation amont », précise la structure.

Un rapport établi en 5 chapitres

La nouvelle réglementation doit s’adapter « au temps industriel » et à l’évolution du bâtiment dans le temps, tout en tenant en compte « son intégration dans le territoire et de son impact environnemental ».

Réussir la transition énergétique c’est aussi mettre en place une réglementation qui contribue « au dialogue avec les industriels et donc favorise l’intercommunication », et c’est aussi prendre en compte en globalité les coûts de construction et de fonctionnement du bâtiment pour choisir les solutions les plus efficaces.

Le bâtiment conforme à la réglementation 2020 devra « être énergétiquement performant, mais aussi respectueux de l’environnement, abordable économiquement, confortable, attractif et d’excellente qualité sanitaire », précise le rapport. Il doit être constitué d’une enveloppe performante pour assurer entre autres « le confort des occupants, l’étanchéité et la qualité de l’air ».

Des outils doivent être mis à la disposition des occupants pour qu’ils puissent gérer correctement leur consommation d’énergie et leur confort. Il devient impératif de « produire les indicateurs environnementaux d’une ACV (analyse de cycle de vie) du bâtiment ».

Garder le Bbio comme indicateur de la performance du bâti et d’en abaisser la valeur maximale est l’une des indications principales du Cercle Promodul, tout comme la prise en compte des contraintes environnementales « grâce à l’introduction d’un indicateur et une modulation des exigences de consommation d’énergie en fonction des émissions de gaz à effet de serre ou un seuil spécifique ».

Le rapport souligne que les innovations technologiques telles que la maquette numérique peuvent contribuer à l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments et à l'échange de savoirs. Il faut favoriser « des formats d’échanges ouverts. Clarifier et simplifier les aides publiques pour atteindre les cibles utiles et efficaces sera un bon support à l’application règlementaire ».

La formation des professionnels ainsi que la promotion de l’efficacité énergétique et du confort thermique auprès des maîtres d’ouvrages et des occupants « ne doivent pas être négligés » conclut le rapport. 

Le rapport est disponible ici.

R.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Développé et distribué par la société A.DOC, Cadsoft Thermix est un logiciel de simulation de calcul thermique destiné à générer rapidement et précisément des Diagnostics de Performance Energétique (DPE). Destiné à tous les professionnels de l'architecture et du bâtiment, y compris la construction à ossature bois, il peut être utilisé aussi bien de façon autonome ou intégrée à Cadsoft Envisioneer "Professionnel" ou "Construction Bois".
RT2012 : une nouvelle dérogation pour les bâtiments collectifs

RT2012 : une nouvelle dérogation pour les bâtiments collectifs

Le mois dernier, le ministère de la Transition écologique a soumis à consultation publique un projet d’arrêté visant à prolonger, jusqu’au 31 décembre 2019, l’exigence de performance énergétique de 57,5 kWh/m2.an pour les bâtiments collectifs au lieu des 50 kWh/m2.an prévus dans la RT2012. A l’aube du lancement d’une nouvelle réglementation thermique, que pense le secteur de cette nouvelle dérogation ? Eléments de réponse.
La RT 2012 se base sur un seuil de renouvellement de l'air insuffisant, selon l'ICEB

La RT 2012 se base sur un seuil de renouvellement de l'air insuffisant, selon l'ICEB

L'ICEB, institut pour la conception écoresponsable du bâti, préconise de tripler le débit de renouvellement de l'air dans les crèches et les écoles pour garantir la santé des enfants. Seulement voilà, en optant pour des débits plus élevés, la consommation énergétique augmente, avec le risque de ne plus être conforme avec la RT 2012. D'où la nécessité de développer des solutions innovantes pour la ventilation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter