L'Anah vise désormais 600 000 logements rénovés pour 2021 Urbanisme | 28.01.21

Partager sur :
En ce début d'année, l'agence nationale pour l'habitat (Anah), qui distribue les aides à la rénovation énergétique, a présenté ses vœux pour l'année 2021, en présence de la ministre chargée du Logement. L'occasion de faire le point sur les résultats 2020 et objectifs de l'année à venir, avec notamment 600 000 logements à rénover.

Il y a un mois et demi, l'Anah voyait son budget plus que doubler pour l'année 2021, et passer à 2,7 milliards d'euros, notamment grâce au plan France Relance et à MaPrimeRénov'.

 

A l'occasion d'une cérémonie de vœux organisé ce mercredi, Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, a souligné que le budget annuel de l'Anah avait ainsi quadruplé en 4 ans, et ses effectifs augmenté de 60 % en seulement 2 ans.

 

Si le budget de l'Anah sera doublé en 2021, ses objectifs le seront tout autant, avec 600 000 logements à rénover, contre moins de 250 000 l'année passée.

 

Dès le début de la visio-conférence, la ministre chargée du Logement a salué les efforts de l'agence pour sa « continuité de service » malgré la crise sanitaire et le télétravail.

 

Pour Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah, cette continuité de service a notamment pu se faire grâce à la dématérialisation des procédures, déjà engagée avant la crise. Elle précise que 95 % des dossiers sont désormais totalement dématérialisés.

 

Alors que l'Anah fêtera ses 50 ans le 6 novembre prochain, elle a appelé de ses vœux une immunité collective rapide pour pouvoir se retrouver en physique à cette occasion.

 

247 323 logements rénovés en 2020 malgré la crise

 

Dressant le bilan de l'année écoulée, la directrice générale de l'Anah rappelle que 247 323 logements ont été rénovés en 2020, soit une augmentation de +58,8 % en un an. Elle souligne que les aides octroyées ont permis de générer plus de 3,2 milliards d'euros de travaux, et de créer ou préserver 50 500 emplois.

 

Thierry Repentin, président de l'Anah, a de son côté insisté sur la montée en puissance de MaPrimeRénov', avec plus de 130 000 dossiers en plus déposés ces 6 derniers mois, et ce malgré le reconfinement.

 

Il avance également les résultats positifs d'une enquête Ipsos menée auprès des bénéficiaires : 90 % des bénéficiaires seraient ainsi satisfaits, et 71 % indiqueraient qu'ils n'auraient pas fait les travaux sans cette aide.

 

Selon la ministre chargée du Logement, le nombre important de dossiers déposés peut, au-delà de l'élargissement de MaPrimeRénov', s'expliquer par l'augmentation du temps passé à la maison pour de nombreux Français. Les problèmes d'isolation devenant plus flagrants et étant davantage subis.

 

Le président de l'Anah se félicite également de la rapidité à laquelle les aides sont désormais versées aux bénéficiaires, comparé à l'ancien crédit d'impôt sur la transition énergétique (CITE) : « L'aide est versée dans les 15 jours suivant le dépôt de dossier », certifie-t-il.

 

Il reconnaît quelques « soucis techniques » sur la plateforme de MaPrimeRénov', « victime de son succès » à ses débuts, mais garantit que les délais sont désormais tenus. 

 

Si 2 % des dossiers feraient encore l'objet de lenteurs, la directrice générale souligne qu'une task force est en charge d'aider les demandeurs en difficultés, souvent en raison de « bugs informatiques ».

 

Claire Lemonnier

Photo de une : C.L

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' - Batiweb

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov'

Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.
MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes - Batiweb

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes

Ce dimanche 27 septembre, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a apporté des précisions sur l'évolution du dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' », qui sera étendu aux ménages les plus aisés, ainsi qu'aux bailleurs privés et copropriétés. Parmi les annonces : le simulateur d'aide devrait notamment être dévoilé le 5 octobre prochain, et les travaux pourront être entrepris dans la foulée. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 90 % du devis pour les foyers les plus modestes, avec un effet dégressif passant à 75 %, 60 %, et 40 % pour les plus aisés.
Le gouvernement lance une mission pour massifier la rénovation énergétique - Batiweb

Le gouvernement lance une mission pour massifier la rénovation énergétique

Alors que la France vise la neutralité carbone à l'horizon 2050, rénover les 4,8 millions de passoires énergétiques présentes sur le territoire français devient plus qu'urgent. Force est de constater que l'élargissement du dispositif MaPrimeRénov' ne suffira certainement pas à mener à bien cet objectif. Les ministres de l'Economie et du Logement ont donc confié au directeur général délégué de la Caisse des Dépôts une mission visant à constituer une « task force » pour trouver de nouvelles solutions de financement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter