Fermer

2018, une année en or pour l'immobilier?

Logic-immo.com vient de révéler les résultats de la 24e vague de l’Observatoire du Moral Immobilier, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’année 2018 se présente plutôt bien voire très bien pour le secteur ! Le nombre de potentiels acheteurs s’élève en effet à 3,5 millions, soit 500 000 candidats à l’accession immobilière de plus qu’il y a un an. Les raisons de cet engouement ? Des taux d’intérêt toujours très attractifs et une nette amélioration de la situation financière des ménages.
Publié le 30 mars 2018

Partager : 

2018, une année en or pour l'immobilier?  - Batiweb
Si l’on en croît les chiffres de la 24e vague de l’Observatoire du Moral Immobilier, l’année 2018 devrait être une année record pour le marché de l’immobilier français.

Le nombre d’acheteurs potentiels s’élève à 3,5 millions, soit 500 000 de plus qu’il y a un an. Le nombre de vendeurs reste quant à lui stable à 2 millions d’intentionnistes. « Ces chiffres mettent en évidence que la demande en forte progression entraîne un déséquilibre entre l’offre et la demande », indique Logic-immo.com.

Malgré ce déséquilibre, les acheteurs sont confiants et ne tablent pas sur une remontée des prix. En effet, « un bon tiers des candidats » ne croit pas en une hausse des prix, remarque Stéphanie Pécault, responsable des études chez Logic-Immo.com. Et « 54% des interrogés s’attendent plutôt à une stabilisation », ajoute-t-elle.

Un marché attrayant

Pourquoi tant d’optimisme ? 75% des futurs acquéreurs pensent que « c’est encore le moment d’acheter » et 78% s’accordent sur le fait que le niveau des taux d’intérêt reste « très attractif ».

Logic-Immo.com précise par ailleurs que 29% des acquéreurs ont constaté une amélioration de leur situation financière au cours de 6 derniers mois, « une première en 8 ans d’études de l’Observatoire du Moral Immobilier ». 21% des candidats à l’achat immobilier pensent en outre que le niveau de vie en France va dans l’ensemble s’améliorer !

Les « millennials » mènent la danse

« Le moral des acquéreurs est au beau fixe », se réjouit Stéphanie Pécault. « 2018 s’annonce comme une très bonne année pour le marché de l’immobilier. Mais en regardant dans le détail, il s’avère que l’optimisme est surtout porté par les acquéreurs de moins de 35 ans, ce que l’on appelle, la génération Millennials », constate-t-elle.

Les moins de 35 ans représentent en effet 40% des futurs acheteurs immobiliers en France. Leur discours est particulièrement positif : 88% des porteurs de projet d’achat de moins de 35 ans pensent que c’est le moment d’acheter (contre 67% pour les autres générations) ; 40% observent une embellie de leur situation contre 21% pour les autres populations d’acquéreurs immobiliers.

Estiment-ils pour autant que l’accession à la propriété est chose facile ? « 65% des moins de 35 ans pensent que le chemin vers l’accession est plus tortueux pour leur génération et 63% des autres générations d’acheteurs partagent ce ressenti. Cette perception est le fruit du fossé croissant entre les prix immobiliers et les revenus ainsi qu’une précarisation du marché du travail associé à celle des salaires », détaille Stéphanie Pécault.

Ancien vs neuf

Que recherchent les millennials ? L’ancien représente la moitié de leurs projets, 51% préfèrent un appartement, 43% souhaitent vivre en périphérie et 40% en centre-ville (contre 17% à la campagne).

85% se lancent dans l’achat de leur résidence principale et seuls 11% envisagent un investissement locatif. 66% des millennials se disent éligibles au PTZ et plus de la moitié achète un bien en-dessous de 200 000 euros.

S’ils sont 77% à privilégier leur téléphone portable pour rechercher leur futur bien, les millennials « ne font pas l’impasse sur l’humain ». 77% font appel aux conseils et avis de leur famille et 43% consultent également leurs amis dans le cadre de leur projet d’achat.

Fortement dépendants de leur crédit immobilier, ils ont recours aux banquiers ou gestionnaires de patrimoine (41%) en plus de agents immobiliers (58%). Ils constituent ainsi une cible privilégiée pour les professionnels immobiliers : 88% des interrogés affirment d’ailleurs que l’accompagnement d’un professionnel immobilier demeure essentiel pour la concrétisation de leur projet.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Par Redacteur

Sur le même sujet

Une crèche innovante tout en ardoise

Le résultat est superbe : un monolithe minéral tout en courbe, composé d’ardoises pour rappeler l’élément identitaire de cette région belge. Les ardoises omniprésentes ont été fournies par CUPA PIZARRAS,...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.