30% des entreprises créées par des étrangers relèvent de la construction Vie des sociétés | 23.01.14

Partager sur :
Selon une étude publiée en décembre par l'APCE, plus de 25 000 entreprises ont été créées en France par des étrangers. 30% de ces entreprises appartiennent au secteur de la construction. Dans 87% des cas, ces entreprises majoritairement artisanales sont inscrites au répertoire du métier de la construction.

En France, la création d’entreprise est ouverte à tous les résidents sur le territoire indépendamment de leur nationalité et sous certaines conditions.

Afin de connaître le profil de ces créateurs d'entreprises en France, la direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN) et l'agence pour la création d'entreprises (APCE) ont réalisé une enquête inédite, publiée en décembre 2013.

Selon cette étude, réalisée d'après les chiffres bruts des créations de l'année 2010, 8 % des nouveaux dirigeants se déclaraient de nationalité étrangère. 4 % affirmaient être originaires d’un pays de l’Union européenne et 4 % d’un pays hors Union Européenne. Sur l'année 2010, ce sont donc plus de 25 000 entreprises qui ont été créées par des personnes de nationalité étrangère d’un pays hors UE.

25 000 entreprises créées par des étrangers en France

Sur ces 25 000 entreprises, 30 % ont été créées dans le secteur de la construction, sachant que les Français ne représentent pour leur part que 16 % des créateurs d'entreprises dans ce secteur.

47 % des entreprises « traditionnelles » créées par les personnes de nationalité étrangère sont inscrites au répertoire des métiers (33 % pour les créateurs français) et 70 % des entreprises artisanales (hors régime auto-entrepreneur) créées le sont dans le secteur de la construction.

Les entreprises artisanales concernent tout particulièrement certains secteurs d’activité. Ainsi, une majorité d’entreprises est inscrite au répertoire des métiers dans le secteur de la construction (87 % des créations du secteur sont réalisées par des créateurs de nationalité étrangère).

Un domaine plus accessible

D'après l'étude de l'APCE, si le bâtiment et l'artisanat (ébénisterie, maçonnerie, climatisation, plomberie, tapissier, plaquiste, peintre) font partie des domaines vers lesquels se tournent les étrangers, c'est parce que ces types de projets sont « facilement accessibles pour eux ou définis en fonction des expériences acquises (activités exercées ou diplômes obtenus dans leur pays d'origine) ».

Mais il reste encore des freins et des obstacles à la création d'entreprise d'après un sondage réalisé auprès des étrangers :
- les obstacles structurels comme la crise économique ;
- les obstacles personnels comme la situation sociale et le manque de ressources financières ;
- les obstacles familiaux liés aux contraintes familiales et à la pression de l'entourage ;
- les obstacles environnementaux avec le manque de locaux ou d'infrastructures de transports ;
- les freins liés aux discriminations, clichés et stéréotypes.

Pour l'APCE, l'enjeu est aujourd'hui d'accompagner les créateurs d'entreprises dans leur démarche. L'étude présente une multitude de conseils et astuces pour tous ceux qui voudraient se lancer dans la création d'entreprise.

Lire l'étude complète

Claire Thibault

© michaeljung - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Les bailleurs sociaux et le gouvernement ont trouvé un accord hier, mercredi 25 avril, concernant les économies à réaliser pour le monde HLM. Le gouvernement a accepté de réduire les économies de 1,5 milliards d’euros à 950 millions pendant trois ans. Des économies en partie prises en charge par Action Logement – à hauteur de 300 millions d’euros par an – et par la Caisse des dépôts – à hauteur de 50 millions d’euros par an.
La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Au lendemain du discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale, Capeb, FNTP et FFB font part de leurs inquiétudes. Remise en cause de la déduction forfaitaire, GNR… les syndicats interpellent le Gouvernement. Les mesures annoncées reviendraient à faire porter « au seul secteur du BTP » la moitié des 5 milliards d’euros d’économies recherchées par les pouvoirs publics.
Vers une territorialisation des politiques nationales ?

Vers une territorialisation des politiques nationales ?

La 5e édition du Sommet de la Construction organisé par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a abordé la question des fractures territoriales et leurs conséquences sur le logement, l’occasion à moins d’un an de l’élection présidentielle de penser à des solutions pour faire face à cette problématique. Territorialisation des politiques, mise en place d’un outil foncier, redynamisation des villes… Retour sur cette journée de débats.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter