Action Logement livre son bilan 2016 Vie des sociétés | 29.05.17

Partager sur :
Action Logement, acteur de référence sur le marché du logement social et intermédiaire en France, a livré mardi 23 mai son bilan pour l’année 2016, qui se caractérise par une progression de ses ressources et de son activité, mais aussi et surtout, par les nombreuses transformations engagées par la société, vieille de 60 ans, désireuse de se moderniser.
Après avoir annoncé son objectif d'acquérir 100 000 logements intermédiaires en 5 ans, le groupe Action Logement est revenue le 23 mai dernier sur ses nombreuses réformes internes, mais aussi sur « la bonne trajectoire de son activité ».

Ainsi, en 2016, « Action logement a augmenté de 3% (3,837 milliards d’euros) l’ensemble de ses engagements, marqués notamment par une progression de 4% des aides aux bailleurs sociaux (1,484 milliards d’euros). À cela s’ajoutent 300 millions d’euros (dont 150 millions décaissés en 2016) représentant la bonification par Action Logement de l’enveloppe de 2 milliards de prêts de haut de bilan mise en place avec la Caisse des dépôts au profit des organismes HLM », révèle la société.

Concernant la répartition de cette enveloppe, cette dernière est très hétérogène, avec des différences marquées entre les régions. Ainsi, « l’Île-de-France, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit les zones les plus tendues, concentrent 72% de ces aides. Si les interventions et les aides auprès des salariés des entreprises sont restées globalement stables (887 millions d’euros), le groupe a très sensiblement augmenté (+22 %) la mise en œuvre de ses garanties de loyers dans le parc social. »

Le groupe se vante également de la réalisation de ses engagements « en matière de production de logements » pour ses principaux clients, à savoir les salariés, et particulièrement les jeunes et les mobiles. Les aides à la mobilité des professionnels représentent d'ailleurs 8% des aides globales, celles pour les jeunes de moins de 30 ans en accès à l’emploi ou formation 57%, et les aides à l’attribution de logement 35%.

De nouveaux outils

L’année 2016 a également été riche en nouveautés, parmi lesquelles le dispositif de sécurisation de la location dans le parc privé, appelé Visale. Ce dernier devrait donner des résultats dès 2017, le groupe bénéficiant d’un large patrimoine de logement, dépassant le million !

En effet, aujourd’hui, Action Logement Immobilier représente 18% du parc social national, une part qui continue de grandir. « En 2016 le nombre de logements neufs agréés a progressé de 8% (31 961) par rapport à 2015. Les mises en chantier de nouveaux logements ont quant à elles augmenté de 28 % (29 666 logements) traduisant la montée en régime des agréments obtenus les années précédentes. »

Le groupe a également tenu à rappeler avoir respecté les engagements de la Convention quinquennale signée avec l’Etat. Cet accord comprend entre autres le transfert en nue-propriété d’un lot de 30 200 logements aux caisses de retraite.

D'autre part, plusieurs nominations ont été effectuées au sein de la société. Ainsi, Benoist Apparu rejoindra le groupe afin de piloter le projet du logement intermédiaire en Île-de-France, tandis qu'Anne-Sophie Grave sera proposée au Conseil d’administration de 3F pour devenir DG en remplacement d’Yves Laffoucrière. Ce dernier, enfin, se verra confier une mission de conseiller auprès de la présidence d’Action Logement Groupe, pour accompagner le développement des activités immobilières.

Grâce à ces bons résultats et ces transformations, Action Logement a confirmé ses objectifs pour l'avenir, rappelant être prêt à travailler avec le gouvernement dans le cadre de la prochaine politique du Logement, qui se fait encore attendre.

F.T
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Convention Action Logement : 11 nouvelles mesures en faveur des salariés - Batiweb

Convention Action Logement : 11 nouvelles mesures en faveur des salariés

« Augmenter de plus de 20% » le nombre de salariés bénéficiant de ses offres : tel est l’objectif que s’est fixé l’organisme Action Logement à l’horizon 2020. Une ambition qui risque néanmoins de faire face à de nombreux obstacles. En plus de la suppression des CIL (Comités interprofessionnels du logement, chargés de collecter la cotisation des entreprises), l’annonce de la suppression de la taxe sur les bureaux en Île-de-France pourrait également fragiliser Action Logement. Détails.
Embaucher un mineur pendant l’été - Batiweb

Embaucher un mineur pendant l’été

Vous envisagez cet été, au moment où beaucoup de vos salariés sont en vacances, de recruter des jeunes mineurs pour des travaux légers. Vous en avez le droit, à condition de respecter la réglementation relative au travail des mineurs.
Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé - Batiweb

Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé

Alors qu’Action Logement pourrait se voir retirer 133 millions d’euros annuels financés par l’Etat, l’organisme a annoncé le renforcement de son partenariat avec l’Anah. Grâce à ce rapprochement, les deux acteurs comptent bien faire front commun pour « faciliter l’accès des ménages en situation de précarité au parc privé ». Tous les détails de cette association.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter