Amiante au Parlement européen : les responsables présumés relaxés

Vie des sociétés | 08.09.16
Partager sur :
Amiante au Parlement européen : les responsables présumés relaxés - Batiweb
Le tribunal correctionnel de Strasbourg a prononcé, ce jeudi, la relaxe des trois prévenus jugés en mai pour leur responsabilité présumée dans une pollution à l’amiante survenue en 2013 lors d’un chantier dans les locaux du Parlement européen. Plus de 330 personnes exposées à des poussières d’amiante s’étaient portées partie civile. Aucune indemnisation ne leur sera versée.
Le jugement était attendu, il a été rendu ce jeudi : dans l’affaire de l’amiante au Parlement européen, le tribunal correctionnel de Strasbourg a prononcé une relaxe générale.

Une entreprise de plâtrerie, un bureau d’études et une architecte d’intérieur, responsables présumés de la pollution à l'amiante, ont ainsi été relaxés, le tribunal ayant estimé que « des erreurs ont été commises, mais ça ne suffit pas pour entrer en voie de condamnation », a commenté Me Loïc Renaud, avocat de l'entreprise de plâtrerie.

« Ce dossier a fait pschitt. On n'est même pas sûr que des salariés ont été exposés à l'amiante », a ajouté Me Renaud.

Les parties civiles déboutées

A l'origine de ce procès, des travaux menés en février 2013, pour aménager de nouveaux bureaux dans le plus ancien bâtiment du Parlement européen de Strasbourg, construit dans les années 1970, lorsque l'amiante était couramment utilisée comme matériau ignifuge et isolant. Lors de ce chantier, des ouvriers avaient démonté le coffrage de poteaux porteurs métalliques sans prendre de précautions particulières. Des analyses avaient pourtant confirmé deux semaines plus tard que ces matériaux contenaient de l'amiante.

Lors du procès, plus de 330 personnes ayant fréquenté la zone du chantier au mauvais moment, s’étaient portées partie civile. L’un de leurs avocats avait alors souligné qu’elles devaient désormais vivre avec l’angoisse d’être atteintes d’une maladie grave d’ici 20 ou 30 ans, du fait de cette brève exposition.

Lors de l'audience, le 27 mai, le parquet avait requis des peines de trois mois de prison et 20 000 euros d'amende, toutes deux assorties du sursis, à l'encontre de deux des prévenus, poursuivis pour « mise en danger de la vie d'autrui ». Il avait en revanche demandé la relaxe en faveur de la troisième prévenue, l'architecte d'intérieur qui intervenait en tant que maître d'œuvre du chantier.

Le Parlement européen, maître d'ouvrage du chantier, n'était pas poursuivi dans ce dossier mais s'était au contraire constitué partie civile, notamment pour être indemnisé des frais de dépollution qu'il a dû engager.

La relaxe générale, « ce n'est pas très grave », a commenté l'avocat du Parlement, Me Jean-Paul Teissonière, car « nous avons d'autres moyens pour obtenir une indemnisation, par exemple devant la justice civile ».

Affaire à suivre !

R.C (Avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia

Redacteur
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb