Avec l’acquisition du groupe Meccoli, Eiffage poursuit son développement dans le domaine ferroviaire Vie des sociétés | 24.09.18

Partager sur :
Spécialiste des travaux de voies ferrées, la société Meccoli semble bien partie pour passer sous l’égide d’Eiffage. Le groupe de construction français a en effet annoncé ce 24 septembre avoir signé le protocole d’achat sous conditions de l’entreprise basée à Azay-sur-Cher, en Indre-et-Loire. De quoi permettre au géant du BTP de renforcer sa présence sur le marché du ferroviaire.
Déjà très dynamique au premier semestre 2018, le groupe Eiffage devrait pouvoir compter sur l’acquisition d’une nouvelle entreprise pour poursuivre son développement dans les prochains mois.

Le spécialiste de la construction a fait savoir ce 24 septembre que le protocole d’achat sous conditions du groupe Meccoli, expert du ferroviaire, avait récemment été signé.

Fondée en 1967 et disposant d’un siège social à Azay-sur-Cher, la société s’est imposée comme une référence dans la pose, la maintenance et le renouvellement de voies ferrées et caténaires en France.

Aujourd’hui, Meccoli emploie près de 500 personnes, qui ont permis de dégager un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros l’année dernière. L’entreprise affiche également de belles références, dont la pose de 120 km de voie pour la Ligne à grande vitesse Paris-Strasbourg.

« Avec cette nouvelle acquisition, Eiffage affirme sa présence sur le marché des infrastructures ferroviaires en France et à l’international, et renforce encore son positionnement comme acteur reconnu du secteur », témoigne le géant du BTP.

Il faudra cependant attendre début 2019 pour que cette opération soit validée, conformément aux approbations légales et réglementaires usuelles.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
Colas cède Smac, spécialiste de l’étanchéité

Colas cède Smac, spécialiste de l’étanchéité

Colas, filiale de Bouygues spécialisée dans les travaux routiers et ferroviaires, a annoncé ce jeudi 14 février avoir cédé la Société civile des Mines de bitume et d’Asphalte du Centre (Smac), spécialiste des travaux d’étanchéité, à une filiale d’OpenGate Capital, un fonds d’investissement basé en Californie. Cette transaction s’inscrit dans la stratégie de Colas, qui souhaite se recentrer sur les infrastructures de transport et les matériaux.
HeidelbergCement investit dans Italcementi

HeidelbergCement investit dans Italcementi

S’ils étaient jusqu’ici concurrents au niveau mondial, HeidelbergCement et Italcementi, tous deux producteurs de ciment, devront désormais avancer main dans la main dans la conquête de nouveaux marchés. En effet, l’entreprise allemande a annoncé avoir racheté les parts d’Italmobiliare dans Italcementi. Une transaction avantageuse qui devrait offrir à l’acquéreur une visibilité mondiale.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter