Avec un budget en hausse de + 9,3%, l’Anah vise 120 000 rénovations en 2019 Vie des sociétés | 30.11.18

Partager sur :
Réuni le 28 novembre dernier, le Conseil d’administration de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a adopté à l’unanimité le budget 2019 d’intervention, fixé à 874,1 millions d’euros, en hausse de + 9,3% par rapport à 2018. L’enveloppe devrait permettre la rénovation de 120 000 logements, soit une augmentation d’activité de + 15%. Outre sa lutte contre les fractures territoriales et l’habitat indigne, l’Anah lancera, dès janvier prochain, une nouvelle stratégie pour les copropriétés dégradées.
Présidé par Nathalie Appéré, le Conseil d’administration de l’Anah a adopté à l’unanimité le budget d’intervention 2019 qui s’élève à 874,1 millions d’euros (+ 9,3% par rapport à 2018). « Ce budget conforte résolument les programmes d’actions de l’Anah au service de la stratégie logement du Gouvernement et le soutien apporté aux collectivités territoriales pour la définition et le pilotage de leur stratégie en matière d’habitat », souligne un communiqué.

Ce budget devrait permettre l’amélioration et la rénovation de 120 000 logements, soit une augmentation d’activité de + 15%. Il vient confirmer les priorités de l’agence : lutter contre les fractures sociales et territoriales et la précarité énergétique.

L’agence prévoit « une mobilisation accrue » en faveur de la requalification et la revitalisation des centres anciens dégradés (tel que le prévoit le plan « Action Coeur de Ville ») et du programme expérimentale de revitalisation de 54 centres bourgs. Pour ce faire, elle annonce maintenir son effort financier de 15 millions d’euros « pour financer les déficits d’opérations de résorption de l’habitat insalubre permettant ainsi d’offrir des possibilités foncières de création de logements de qualité. »

Concernant « Initiative Copropriétés », l’Anah va renforcer et améliorer ses outils d’intervention et de financement de l’ingénierie et des travaux proposés aux collectivités. Ainsi pour accompagner au mieux ces deux programmes nationaux, le budget d’ingénierie est en hausse de 10 millions d’euros soit + 15,3% par rapport à 2018. Ces fonds permettront également d’agir à Marseille par la mise en place rapide d’une Opération programmée d’amélioration de l’habitat-rénovation urbaine.

Aussi, l’Agence annonce le doublement du nombre de ménages aidés (30 000) pour adapter leur logement à la perte d’autonomie. Budget consacré : 100 millions d’euros en 2019. L’entité va également poursuivre son soutien aux associations propriétaires ou gestionnaires d’hébergement d’urgence, pour faciliter la rénovation et la transformation de cette offre. Via le plan « Logement d’abord », elle va contribuer à la création d’un marché locatif accessible aux personnes mal logées ou en difficulté.

Eradiquer les passoires thermiques

La lutte contre la précarité énergétique va s’intensifier. Concernant les travaux de rénovation, 75 000 ménages vont être accompagnés grâce aux aides du programme « Habiter Mieux » : Habiter Mieux Sérénité, Habiter Mieux agilité et Habiter Mieux copropriété. Le budget 2019 prévoit de consacrer près de 624 millions d’euros au titre de cette politique, directement ou en complément aux autres actions de l’agence, en particulier contre l’habitat indigne ou dégradé.

Plusieurs initiatives sont prévues en faveur des copropriétés dégradées avec notamment le lancement d’une nouvelle aide « La Gestion Urbaine de Proximité Parc Privé ». Cette dernière vise le financement des actions pour améliorer le cadre de vie des occupants. Son montant s’élève à 450 euros maximum par logement et par an.

A cela viendra s’ajouter une augmentation des aides existantes dès le 1er janvier 2019 :
- L’aide au redressement de la gestion dont le montant passe de 150€ par logement à 5000€ par bâtiment + 150€ par logement pour les copropriétés de 30 logements et plus ;
- Le financement des travaux d’urgence qui pourront aller « sous certaines conditions » jusqu’à 100% de leur montant HT (au lieu de 50% actuellement) ;
- Les aides aux travaux seront également en hausse via un « bonus ». Il repose sur le principe du 1 pour 1 : pour tout co-financement des travaux par la collectivité territoriale ou l’EPCI, d’au moins 5%, l’aide de l’Anah est augmentée à hauteur du même montant.

Enfin, un investissement de 5 millions d'euros dédié à l’innovation digitale pour améliorer la relation de service aux ménages bénéficiaires des aides est prévu au budget. L’Anah, qui a déjà débuté sa transformation numérique avec la dématérialisation des procédures de demande et d’instruction des aides et la mise à disposition du service en ligne www.monprojet.anah.gouv.fr, va poursuivre ses efforts. L'objectif étant de rendre toujours plus lisibles les dispositifs d’aides.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des mesures renforcées pour lutter contre l’habitat indigne

Des mesures renforcées pour lutter contre l’habitat indigne

Le Gouvernement a annoncé, lundi 21 janvier, la mise en place de moyens « inédits » pour lutter contre l’habitat indigne. Parmi les mesures retenues, une simplification des procédures de redressement des copropriétés dégradées et des sanctions « sans précédent » contre les marchands de sommeil. 14 millions d’euros seront notamment déployés vers l’Anah pour accélérer la rénovation des logements.
Effondrement à Marseille : un audit de l’habitat indigne va être lancé

Effondrement à Marseille : un audit de l’habitat indigne va être lancé

Lundi dernier, deux immeubles se sont effondrés en plein centre de Marseille. Situés au 63 et au 65 rue d’Aubagne, les bâtiments étaient connus des autorités. Alors que 5 corps ont été retrouvés dans les décombres, la colère des habitants ne cesse de monter. La cité phocéenne semble en effet particulièrement concernée par les problèmes d’habitat indigne. L’Etat promet de lancer un audit très prochainement.
Le programme de l’Anah a déjà permis de rénover 70 000 logements

Le programme de l’Anah a déjà permis de rénover 70 000 logements

L’Agence nationale de l'habitat(Anah) vient de dévoiler l’état d’avancement de son programme « Habiter mieux » qui vise à lutter contre la précarité énergétique. Depuis son lancement, 70 000 logements ont déjà fait l’objet de travaux de rénovation thermique. Et le début de l’année 2014 s’annonce bien avec 12 110 logements déjà engagés dans un projet de travaux. Détails.
Le Gouvernement présente « Initiative Copropriétés »

Le Gouvernement présente « Initiative Copropriétés »

Le ministère de la Cohésion des territoires lance ce jour « Initiative copropriétés », un plan d’action visant à accélérer la lutte contre les ensembles immobiliers dégradés. L’initiative introduit un nouveau « mode de faire » et s’articule autour de trois axes : transformer, redresser et prévenir. Des moyens nationaux et de nouvelles offres de service seront mobilisés sur 10 ans pour accompagner l’engagement des collectivités locales et la mobilisation des acteurs du logement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter