Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018 Vie des sociétés | 04.02.19

Partager sur :
Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018
Nouveau coup dur pour le monde HLM ! Alors que le secteur fait l'objet d'une importante réforme, le ministre Julien Denormandie a indiqué le 1er février sur Franceinfo que le nombre de biens sociaux financés par l'État était en baisse l'année passée. De fait, 109 000 logements seront produits en 2019, contre 113 000 l'an dernier. Seule catégorie en hausse : celle des Prêts locatifs aides d'intégration (PLAI), destinés aux ménages les plus démunis. Précisions.
124 000 en 2016, 113 000 en 2017, et 109 000 en 2018 : d'année en année, le nombre de biens sociaux financés par le gouvernement, et correspondant à autant de constructions à venir, ne cesse de baisser. Le ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie l'a d'ailleurs confirmé lui-même vendredi dernier sur Franceinfo.

Moins de financements, à une exception près

Bien que n'intégrant pas le nombre de logements sociaux financés en Outre-mer, ces indicateurs donnent malgré tout une représentation fidèle du contexte observé dans les territoires ultramarins. De fait, si aucune donnée précise n'a été communiquée, les biens financés avaient également baissé dans les Départements et régions d'Outre-mer (DROM) en 2017.

Seul point positif : la catégorie des Prêts locatifs aidés d'intégration (PLAI), réservés aux classes les moins aisées, affiche une nette augmentation par rapport à l'année dernière. Ce type d'habitat ne représente cependant qu'entre un tiers et un quart des logements qui sortent de terre chaque année dans le parc HLM.

Vers une réforme plus globale du logement social

Si les déclarations du ministre ont de quoi agacer les acteurs du secteur, ils viennent surtout s'ajouter à une liste déjà longue de mauvais traitements dont ils ont fait les frais au cours de ces derniers mois. Pour rappel, le gouvernement a notamment demandé aux bailleurs de réduire les loyers des logements afin de compenser la réduction des APL initiée dès 2017.

« Dans les hypothèses actuellement à l'étude à Bercy, il est clair que la production de logements sociaux, la rénovation urbaine, la rénovation énergétique et les capacités d'entretien du parc seraient gravement réduites », a déploré l'Union sociale pour l'habitat (USH) dans un récent communiqué.

Se voulant rassurant, Julien Denormandie a assuré qu'il réexaminerait dès ce début d'année les économies demandées, qui représentent la coquette somme de 1,5 milliard d'euros par an.

F.C (avec AFP)

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social

Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social

Baisser en même temps les Aides personnalisées au logement et les loyers des HLM : tel est le défi que s’apprête à relever Emmanuel Macron. Interviewé sur TF1, le Président de la République n’a pas hésité à critiquer une situation « croquignolesque » où le logement social, pourtant aidé par l’État, ne cesse d’augmenter ses loyers, tandis que les locataires bénéficiant des APL sont, eux aussi, toujours plus nombreux.
Adaptation du parc social : l’État signe une nouvelle convention avec l’USH

Adaptation du parc social : l’État signe une nouvelle convention avec l’USH

Alors que le ministère des Affaires sociales et de la Santé s’est fixé un objectif de 100 000 logements adaptés aux personnes âgées et handicapées dans le parc privé d’ici fin 2017, une nouvelle convention vient d’être signée entre l’État et l’Union sociale pour l’habitat. À travers elle, le mouvement HLM s’est notamment engagé à poursuivre le développement d’une offre de logements adaptés.
Projet de loi de finances 2018 : quel impact pour le BTP ?

Projet de loi de finances 2018 : quel impact pour le BTP ?

Très attendu par les Français, le Projet de loi de finances 2018 (PLF), le premier du quinquennat Macron, a enfin été dévoilé ce mercredi 27. Si une part importante du budget a été attribuée à la sécurité et à l’environnement, le ministère de la Cohésion des territoires, lui, s’est vu octroyer un budget de 16,5 milliards d’euros. Une somme largement en baisse par rapport à 2017, mais grâce à laquelle Jacques Mézard entend bien répondre aux objectifs de la Stratégie logement du gouvernement.
Réforme du logement social : le gouvernement se rapproche de Procivis et la fédération des Entreprises pour l’habitat

Réforme du logement social : le gouvernement se rapproche de Procivis et la fédération des Entreprises pour l’habitat

Le ministère de la Cohésion des territoires est décidément sur tous les fronts ! Après le lancement d’une conférence de consensus portant sur l’avant-projet de loi logement, un nouvel accord cadre a récemment été signé avec la fédération des ESH (Entreprises pour l’habitat) et le réseau Procivis. Cette initiative portera à la fois sur la réforme du logement social et la baisse des dépenses liées au secteur. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter