BIM 4 Value : le cadre de référence est désormais mis à disposition Vie des sociétés | 18.07.19

Partager sur :
Lancé à l’occasion du BIM World, BIM 4 Value est désormais disponible gratuitement sur le site de la Smart Building Alliance. Ce cadre de référence permet à tous les acteurs d’un projet d’améliorer sa mise en œuvre (économies, délais, qualité environnementale etc.) et de mieux collaborer tous ensemble. Il recense notamment 33 cas d’usage et leurs bénéfices.

Nous vous annoncions en avril dernier la sortie imminente de BIM 4 Value, le premier cadre de référence des usages du BIM : il a officiellement été lancé à l’occasion du BIM World et est désormais disponible. C’est l’aboutissement du travail d’une cinquantaine d’experts qui a duré pendant 2 ans, porté par la CINOV, le CNOA, EGF.BTP, la FEDENE, la FSIF, la SBA et Syntec-Ingénierie.

 

Téléchargeable gratuitement sur le site de la Smart Building Alliance, BIM 4 Value est destiné à tous les acteurs de la maîtrise d’ouvrage, de la conception, de la construction et de l’exploitation-maintenance. Ce cadre de référence explique comment accroître la performance économique d’un projet, améliorer la maîtrise des délais, contribuer à une meilleure maîtrise des risques, ou renforcer la qualité environnementale du projet.

 

Il apporte des solutions à tous les professionnels, qu’ils soient architectes, ingénieurs, artisans, entreprises, exploitants, pour répondre aux attentes du maître d’ouvrage. Le cadre de référence leur permet ainsi de s’organiser, de mieux collaborer entre eux, et surtout de progresser dans leur pratique du BIM.

 

Deux arbres d’enchaînement et 33 cas d’usage

 

BIM 4 Value recense 33 cas d’usages, à partir desquels sont définis des niveaux d’exigence, des modes de preuve, ainsi que les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour établir des règles claires de collaboration et de livrables entre les différents acteurs. Pour chaque cas d’usage, le document précise les bénéfices occasionnés.

 

Deux types de cas d’usage se distinguent : les cas d’usages à l’initiative du maître d’ouvrage avec un cadre contractuel, et ceux à l’initiative des parties prenantes.

 

Pour comprendre les liens qui existent entre les cas d’usages suivant les différentes phases du projet (programmation, conception, réalisation et exploitation-maintenance), deux arbres d’enchaînement ont été créés. Ils permettent une flexibilité d’usage en fonction du type d’ouvrage traité : dans le cas d’un ouvrage neuf ou en réhabilitation lourde, ou dans le cas d’un projet existant.

 

Chaque acteur est ensuite invité à s’auto-évaluer à toutes les étapes clés du projet :

 

Schéma des étapes et points de contrôle. ©Bim 4 Value

Cette première version de BIM 4 Value sera développée à la rentrée sur plusieurs sites tests et pourra être enrichie par des contributions : « La collecte de contributions visant à améliorer le cadre de référence sera organisée à l’issue des premiers retours d’expérience », précise ainsi le document.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

BIM World 2018 : nouveau partenariat pour l’industrie du béton

BIM World 2018 : nouveau partenariat pour l’industrie du béton

Dans le cadre du salon international BIM, la Fédération de l’Industrie du Béton a signé un partenariat inédit avec deux éditeurs de plateformes digitales à savoir coBuilder et datBIM. Il vise à finaliser la mise en place de la base de données numériques des produits et systèmes de la filière, un projet porté par la profession depuis début 2017. Détails.
Plus les agences maîtrisent la maquette numérique, plus elles « démystifient » l’outil - CNOA

Plus les agences maîtrisent la maquette numérique, plus elles « démystifient » l’outil - CNOA

Suite au sondage sur le ressenti des architectes sur le BIM, publié mardi dernier par le Conseil national de l'Ordre des architectes, nous avons voulu en savoir plus sur l'évolution de l'usage de la maquette numérique au sein des agences d'architecture, qu'elles soient grandes ou petites. Interview de Stéphane Lutard, chargé de mission Transition énergétique et Maquette numérique au CNOA.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter