Bricolage en ligne : le confinement a accéléré la transition digitale Vie des sociétés | 23.07.20

Partager sur :
La crise sanitaire et le confinement ont accéléré la transition digitale des GSB, négoces et grossistes, et démultiplié le nombre d'achats en ligne pour des produits de bricolage. Les Français se sont en effet beaucoup intéressés à l'amélioration de leur logement pendant cette période. Après avoir mené son enquête, TBC Innovations identifie 5 profils-types d'acheteurs de produits de bricolage en ligne. Détails.

Alors que le marché du bricolage est en plein essor et que les Français se sont particulièrement investis dans des travaux d'amélioration de leur logement pendant le confinement, TBC Innovations a mené une étude avec Volet Français, pure player spécialisé dans la rénovation et l'amélioration de l'habitat, pour mieux comprendre la digitalisation des pratiques et son impact sur le parcours d'achat.

 

Selon la Fédération des Magasins de Bricolage (FMB), le marché français du bricolage a atteint 28 milliards d'euros en 2019, soit une croissance de +3,4 % de son chiffre d'affaires par rapport à 2018.

 

Si les Grandes Surfaces de Bricolage (GSB) représentent toujours 74 % de ce marché, l'essor des plateformes de e-commerce est également à noter, puisqu'elles représentent désormais 9 % du marché. C'est le circuit de distribution en plus forte croissance, avec +11,8 % par rapport à 2018.

 

Evolution du marché du bricolage entre 2018 et 2019. Source : TBC Innovations

 

 

Le bricolage en ligne a augmenté de +120 % pendant le confinement

 

Selon FoxIntelligence, cette tendance s'est d'autant plus accentuée pendant la période de confinement, puisque le bricolage en ligne a augmenté de +120 %. Il faut dire que la fermeture des magasins, et la limitation drastique des déplacements a poussé les consommateurs à se tourner davantage vers les commandes en ligne. 

 

Comme le souligne TBC Innovations, HelloArtisan note que pour beaucoup de ménages français, le budget alloué aux loisirs s'est déplacé vers des travaux pendant cette période.

 

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) souligne de son côté que la crise sanitaire a accéléré la transition digitale pour tous (clients, GSB, négoce, grossistes...), et que 35 % des consommateurs devraient désormais acheter régulièrement en ligne.

 

Une étude Crédoc-Inoha souligne par ailleurs que les consommateurs sont de plus en plus connectés, et ont recours à Internet que ce soit pour faire des recherches, comparer les produits, acheter en ligne, apprendre à bricoler, ou suivre des tutoriels.

 

Cette digitalisation du parcours client ne se limite pas aux jeunes générations, mais se démocratise aussi chez les plus de 45 ans.

 

Les achats ne se limitent plus non plus à la décoration ou à la quincaillerie, mais concernent aussi le second œuvre et des produits comme les volets, stores, portes d'entrée, portails, fenêtres, pergolas et vérandas. La croissance est particulièrement flagrante pour les volets roulants, avec +22 % en 2019.

 

5 profils-types d'acheteurs en ligne

 

Selon TBC Innovations, cet engouement peut s'expliquer par l'aspect pratique de ces achats : comparaison plus facile des produits, achat 7/7 j et 24/24 h, livraison à domicile, SAV réactif...

 

« D'ici 2-3 ans, je reste persuadé que l'achat en e-commerce générera une satisfaction égale voire plus grande qu'un achat en magasin car les DNVB (Digitally Native Vertical Brands), avec leur approche Direct to Consumer, proposent une expérience d'achat qui s'adapte aux contraintes géographiques et temporelles de chaque consommateur, tout en créant une proximité relationnelle qui a disparu dans la distribution en GSB », estime pour sa part Jean-Baptiste Lamouliatte, fondateur du pure player Volet Français.

 

A l'issue de son étude, TBC Innovations identifie 5 profils de personnes qui effectuent leurs achats sur ces plateformes de e-commerce :

 

  • Les novices, qui vont rechercher des informations et tenter leurs premiers achats de produits de bricolage sur Internet. Ils peuvent faire appel aux plateformes de jobbing pour la pose des produits.
  • Les comparateurs : économes, ils sont à la recherche de promotions, et du meilleur rapport qualité-prix
  • Les exigeants : souvent déçus des GSB et des vendeurs en magasins parfois peu disponibles ou pas assez spécialisés. 
  • Les bricoleurs 2.0 : ce sont de fervents acheteurs en ligne. Adeptes du Do It Yourself (DIY), ils aiment bricoler et poser les produits achetés eux-mêmes. Ce sont de potentiels jobbeurs.
  • Les ruraux : vivant loin des centre urbains, et manquant de GSB à proximité, ils privilégient les achats en ligne et la livraison à domicile.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le secteur du bricolage interrompu en plein élan par la crise - Batiweb

Le secteur du bricolage interrompu en plein élan par la crise

En 2019, le secteur du bricolage a été particulièrement florissant, en grande partie porté par le nombre important de ventes dans l’immobilier ancien. L’année 2020 s’annonçait tout aussi fructueuse, avant que le secteur ne soit coupé dans son élan par la crise liée au Covid-19. Les présidents de la FMB et d’Inoha restent toutefois optimistes, étant donné le regain d’intérêt des Français pour le bricolage durant la période de confinement.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ? - Batiweb

Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ?

Udirev, groupe rassemblant une dizaine d’entreprises travaillant sur des solutions décoratives pour les sols, livre une analyse des tendances de l’année passée. Des tendances qui pourraient s’affirmer en 2020, avec une croissance des chiffres, liée à la période de confinement qui a incité les Français à se lancer dans des travaux de rénovation.
-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 - Batiweb

-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter