Des professionnels de l’immobilier optimistes pour 2017 Vie des sociétés | 02.01.17

Partager sur :
Selon une enquête Crédit Foncier/CSA publiée ce lundi, 74% des professionnels de l’immobilier se disent optimistes pour le marché du logement en 2017. Cet optimisme se doit notamment à « l’attractivité du marché » et à des niveaux bas de taux d’intérêt de crédit. Concernant les prix et les volumes de transactions, ils devraient rester « stables » ou encore augmenter aussi bien dans le neuf que dans l’ancien.
En ce début d’année 2017, les professionnels de l’immobilier semblent particulièrement confiants pour le marché du logement, révèle le 7e baromètre CSA/Crédit Foncier publié ce jour. En effet, près de trois professionnels de l’immobilier sur quatre (74%) se disent « optimistes », un chiffre supérieur à celui enregistré début 2015 (35 %), puis début 2016 (67 %).

Les raisons de cet optimisme ? Les professionnels évoquent l’attractivité du marché (71%), le niveau des *taux d’intérêt de crédit historiquement bas (69%) et l’élargissement du Prêt à taux zéro (69%) depuis le 1er janvier 2016. Les professionnels franciliens sont les plus optimistes (76%) tandis que les lotisseurs/promoteurs affichent davantage leur optimisme (77%) toutes professions confondues.

La proportion d’optimistes « s'inscrit toutefois en légère baisse (- 4 points) par rapport à la précédente enquête, un plus haut ayant été atteint en septembre 2016 (78%) », souligne communiqué du Crédit Foncier. Motifs de ce ralentissement: le contexte économique, invoqué par 83% des pessimistes, et la proximité de l'échéance présidentielle (77%).

Des prix stables pour 2017

Si 86% des sondés ont le sentiment que le marché s’est stabilisé ou amélioré sur les 4 derniers mois , quelles sont leurs perspectives quant aux prix et aux transactions pour les douze prochains mois ? Une majorité de professionnels anticipe une stabilité des prix dans le neuf (66%) et dans l’ancien (55%).

Quant aux volumes de transactions, quatre professionnels sur cinq anticipent une augmentation (39%) ou une stabilisation (43%) dans le neuf. Pour ce qui est de l’ancien, après « deux années exceptionnelles », les professionnels misent sur une stabilité (52%) ou une poursuite de la hausse (26%) des transactions.

Enquête réalisée du 1er au 8 décembre 2016, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine).

*Des taux d'intérêt de crédit en légère hausse

Si l'optimisme des professionnels de l'immobilier se doit notamment à des niveaux bas de taux d'intérêt de crédit immobilier, l'observatoire Crédit Logement/CSA a révélé ce jour que ces taux ont très légèrement augmenté en décembre, après une année de baisse continue. 

« Après une année de recul, les taux se sont légèrement retendus en décembre, en prenant 3 points de base », pour s'établir à 1,34% en moyenne, a ainsi indiqué l'observatoire. Une faible hausse qui concerne autant l’accession à la propriété dans le neuf, où les taux se sont affichés à 1,40%, que dans l’ancien avec des taux à 1,34%.

L'observatoire craignait une vive remontée des taux de crédits immobiliers ce mois-ci en raison « des tensions qui affectent le marché obligataire depuis la fin de l'été ». Mais celle-ci « n'a donc été ni rapide, ni très forte jusqu'alors », précise le communiqué.

En effet « la révision des barèmes commerciaux des banques, donc l'intégration des nouvelles conditions de financement et de refinancement des crédits immobiliers, puis la diffusion de ces barèmes dans les réseaux ne sont jamais instantanées », rappelle l'observatoire.  

(source AFP)

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Conjoncture : l'immobilier repart partout sauf à Paris

Conjoncture : l'immobilier repart partout sauf à Paris

Après une chute de 25% en 2012, le nombre de transactions progresse sur les six premiers mois de l'année, annonce le dernier baromètre de Century 21. Encouragé par une baisse des prix contenue à -2,6 % sur douze mois et soutenu par des taux d’intérêt historiquement bas, le marché fait l’objet d’un regain d’activité de +6,6 %.
Stabilisation des ventes de logements anciens en 2018

Stabilisation des ventes de logements anciens en 2018

En cette période de fin d’année, le Conseil supérieur du notariat a lui aussi dressé le bilan de 2018 pour le marché de l’immobilier ancien. Les hausses des taux d’intérêt des prêts et des prix des biens n’auront visiblement pas été sans conséquences. En effet, avec 956 000 ventes estimées sur les douze derniers mois à fin septembre 2018, le volume annuel ne progresse que de +0,8%. Bien que ces indicateurs ne soient pas définitifs, il semble peu probable que le million de transactions soit dépassé.
Le marché de l’immobilier toujours aussi porteur, mais…

Le marché de l’immobilier toujours aussi porteur, mais…

La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) organisait ce 27 juin une conférence de presse afin de revenir sur les différentes thématiques relatives au marché qu’elle couvre : conjoncture, législation, moral des ménages et des professionnels, etc. Ainsi, si le secteur enregistre des records d’activité, il semble pourtant fragilisé par la politique du logement menée par le gouvernement actuel, notamment concernant la réduction du dispositif Pinel. Tous les détails.
L’immobilier se porte toujours aussi bien d’après les Notaires de France

L’immobilier se porte toujours aussi bien d’après les Notaires de France

Si la conjoncture est plutôt favorable dans le secteur du bâtiment, les Notaires de France notent eux aussi que celui de l’immobilier est en pleine croissance. 921 000 ventes ont ainsi été réalisées en un an à fin juin 2017, tandis que le taux de rotation demeure à un niveau particulièrement élevé. De quoi laisser présager le meilleur pour le reste de l’année.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter