Eiffage décroche le contrat pour la façade du nouveau siège du Monde Vie des sociétés | 16.06.17

Partager sur :
Eiffage décroche le contrat pour la façade du nouveau siège du Monde Batiweb
Le groupe de BTP Eiffage a remporté pour 43 millions d’euros le contrat pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade du nouveau siège social du journal Le Monde, dans le13 ème arrondissement de Paris. Le chantier, piloté par l’agence d’architecture Snohetta, a accumulé les retards, mais devrait se terminer pour l'été 2019.
C'est un joli coup pour Eiffage, qui va participer à l'élaboration du siège social flambant neuf d'un des journaux les plus prestigieux de France. Par l'intermédiaire de ses filiales Eiffage Métal (mandataire), Eiffage Génie Civil et Goyer, le groupe de BTP a été retenu mardi 13 juin par Le Monde pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade de son nouveau siège social. Le bâtiment se situera dans le 13ème arrondissement de Paris, dans la ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) Paris Rive-Gauche, et s’étalera sur près de 23 000 m2.

Dans ce contrat à 43 millions d’euros, Eiffage aura la tâche de réaliser la structure métallique qui devra porter le bâtiment-pont de 7 étages. La façade de ce dernier sera constituée de deux enveloppes superposées, dont la première, complètement étanche, sera réalisée par Goyer, tandis que la seconde, à vocation décorative et esthétique, sera produite par Eiffage Métal.

Eiffage Génie Civil réalisera, de son côté, le renforcement de la dalle sur laquelle sera construit le siège social. Cette dernière passe en effet juste au-dessus des voies ferrées près de la gare d’Austerlitz.

Prévu pour se terminer en 2019, le bâtiment accueillera l’intégralité des titres des groupes Le Monde (Le Monde, Télérama, Courrier International, La Vie, etc.) et du Nouvel Observateur (L’Obs, Rue 89).

Un chantier ambitieux, mais compliqué

Le projet, développé par Redman pour le compte du groupe Le Monde a vu le jour en janvier 2015, à l’issu d’un concours international lancé en novembre 2014, remporté par les agences d’architecture Snohetta et Sra-Architectes, qui viennent respectivement de Norvège et de France.

Le projet avait remporté les suffrages du Monde, séduit par la « fonctionnalité aboutie de l'édifice et sa forte empreinte architecturale ». En effet, il consiste en un immeuble-pont de 37 mètres de haut, qui enjambe les espaces publics pour relier ses deux parties, qui se situent dans les « piliers » du pont. Une manière de contourner le Plan Local d’Urbanisme qui imposait de bâtier un lot de deux bâtiments.

La voûte du pont mélangera aussi technologie et nature, de par la présence de jardins en son sein, et lampes LED sur toute sa surface. La toiture sera également dotée de panneaux solaires et d’un système de captation des eaux pluviales.

Le chantier, initialement prévu pour démarrer en 2015 et finir en 2017, a commencé avec deux ans de retard, à cause entre autres du permis de construire qui n’a été obtenu qu’au début de l’année 2016. Les travaux ne devraient plus rencontrer de problème majeur et la construction s’achèvera pour l’été 2019… si tout se passe bien.

F.T
photo de une : ©Snohetta
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue Batiweb

Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Optimiste quant à une croissance de son activité en 2016, Eiffage a vu ses estimations se confirmer avec la publication, le 22 février, de ses résultats annuels. Ainsi, si le chiffres d'affaires consolidé de l'entreprise n'augmente « que » de 0,7%, le résultat net part du Groupe, lui, s'établit à 416 millions d'euros, progressant ainsi de 33,3%. Une tendance qui ne devrait pas s'inverser en 2017, le carnet de commandes de travaux étant, lui aussi, en hausse.
La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier Batiweb

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
Eiffage : Bpifrance cède sa part pour 428 millions d’euros Batiweb

Eiffage : Bpifrance cède sa part pour 428 millions d’euros

Détenant près de 5 560 millions d’actions Eiffage, la banque publique d’investissement Bpifrance a annoncé ce 16 mai la cession de la totalité de ses parts dans l’entreprise de BTP. Les 5,7% du capital d’Eiffage, jusque-là détenus par Bpifrance, ont ainsi été estimés à 428 millions d’euros. Une décision qui intervient quelques jours après l’augmentation de capital réservée aux salariés du groupe de BTP. Le point.
Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre Batiweb

Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre

Rien ne va plus sur le secteur de la construction ! Déjà en baisse au deuxième trimestre, l’activité a connu de nouvelles déconvenues de juillet à septembre 2018. Par rapport aux trois mois précédents, les autorisations de logements ont encore reculé de -2,1%, et les mises en chantiers de -4,0%. Dans le même temps, seulement 10,3 millions de m2 de locaux non résidentiels ont été autorisés (-9,5% par rapport à l’année précédente) et 5,8 millions de m2 ont été mis en chantier (-11,3%). Le bilan détaillé.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter