En 2016, le groupe Kiloutou a dépassé le demi-milliard d’Euros de CA Vie des sociétés | 03.03.17

Partager sur :
Xavier du Boÿs a annoncé que le groupe Kiloutou qu’il dirige a dépassé pour la première fois le « palier symbolique des 500 millions d’€uros » selon ses propres termes. Le loueur professionnel est sorti en 2016 du creux qu’il connaissait comme d’autres depuis le début de la décennie et son CA a progressé de 15% pour atteindre les 532 millions d’euros.
Comme pour le reste du marché du BTP, le début des années 2010 avait été difficile pour Kiloutou, et n’eut été les acquisitions en France (BMLoc, TopLoc…) et à l’étranger, le CA aurait probablement stagné voire régressé.

Mais, et c’est justement ce qui caractérise le loueur, Kiloutou a profité de la crise pour renforcer ses fondamentaux. Sa gestion saine et prudente, les acquisitions réalisées, le renforcement des services aux clients notamment via une bonne dose de digitalisation de ses services lui permettent de sortir de la crise plus fort qu’il n’y était rentré.

Mais c’est aussi un travail très local qu’il met en œuvre avec constance, en s’appuyant sur des « équipiers » motivés, autonomes et proches de leurs clients qui lui assure cette position.

Solide n°2 en France avec 460 agences, le loueur a acquis une taille européenne respectable puisqu’il est le 4ème acteur du marché, avec une implantation en Allemagne (acquisition de Satrlift), la consolidation de ses positions en Pologne (n°2) et en se développant en Espagne (acquisition récente d’Alvecon). Le logo carré apparu il y a un an est bien le symbole de la solidité du développement de l’entreprise. Il a aussi renforcé sa proximité client avec un solide programme d’investissement de 145 M€ dans les machines, soit 4 000 matériels nouveaux et un rajeunissement important du parc.

Le nouveau logo de Kiloutou, adopté en 2016.

Enfin 2016 est marqué par une seule acquisition qui marque une évolution importante. L’acquisition de la Compagnie Atlantique de Location permet à Kiloutou de prendre pied sur un nouveau segment de la location, celui des groupes électrogènes et des pompes. En effet, CAL dispose d’une expertise reconnue de ces domaines et avec 5, agences, 40 équipiers et un CA de 7,5 M€. La société offre ainsi à Kiloutou, grâce à son savoir-faire, une base de développement solide en 2017.

2017, un développement qui repose sur les fondamentaux de l’enseigne

Depuis longtemps, Kiloutou appuie aussi son développement sur sa stratégie RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale). La société considère que son développement doit s’accomplir dans le respect de ses équipes, de l’environnement et de l’ensemble des parties prenantes. Cela lui a permis, par exemple, de se voir remettre, en 2016, le Prix du Développement Durable par l’European Rental Association (ERA) ainsi que d’être certifié, le 21 février dernier, par le Top Employers Institute qui distingue les meilleurs employeurs à l'échelle mondiale, « appliquant les critères d'excellence les plus élevés en matière de conditions de travail ».

En 2017, Kiloutou va poursuivre la modernisation et le développement de son parc en réalisant 110 M€ d’investissement, pour plus de 2500 nouveaux matériels. Mais cet accroissement du parc va se faire avec beaucoup de nouveaux matériels qui contribueront aux enjeux propres de ses clients.

L’objectif est de répondre encore mieux aux attentes environnementales des clients, à la réalisation de chantiers complexes, notamment en rénovation urbaine mais aussi à l’amélioration de la productivité dans les respects des règles de sécurité et de santé au travail. « Le parc matériel va s’enrichir de robots démolisseurs télécommandés de dernière génération, de pilonneuses sur batterie, de brises béton pneumatiques à nouvelle ergonomie, de nacelles sans moteur, et de dumpers électriques spécialisés en benne à béton », précise Valérie Marchand, la nouvelle directrice commerciale et marketing. Et la liste n’est pas limitative.

Une panoplie de nouveaux services

D’autres initiatives originales vont être prises dans le domaine du service client. Kiloutou va ainsi être le premier loueur à offrir à ses clients des assurances bris de machine qui couvriront à la fois leur parc en propre, mais aussi les biens pris en location.

Préparée depuis deux ans, cette offre, conçue avec l’assureur AXA, permettra à Kiloutou de proposer, en son nom, une garantie d’assurance très étendue sur la casse de matériels. Unique sur le marché, elle propose un seul contrat pour tous les matériels autour d’une offre simple de 3 paliers de franchise de 75€, 250€ ou 500 € HT.

Enfin, toujours avec le souci de simplifier la vie de ses clients dans un esprit « multicanal », Kiloutou continue de développer ses services numériques avec une appli smartphone Assistance Technique sur chantier, et d’enrichir ses services, avec un Centre de Relation Client ouvert de 6h30 à 18h30.

Bref, un programme riche sur lequel nous aurons l’occasion de revenir en 2017.

R.B.
Photo de Une : de gauche à droite : Valérie Marchand, directrice commerce et marketing, Lionel Wallet, directeur réseau France, Xavier du Boÿs, Président-directeur général, Olivier Colleau, directeur général France/©DR
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

« Quand le bâtiment va, tout va », et ce n’est pas le CISMA qui dira le contraire ! Le syndicat a en effet annoncé le 13 avril dernier que la production française d’équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention a progressé de 8,9% en 2016, retrouvant ainsi ses niveaux d’avant-crise. Une tendance qui devrait se confirmer cette année, même si la croissance devrait s’amoindrir légèrement.
Entreprises du BTP : plus de créations, moins de disparitions

Entreprises du BTP : plus de créations, moins de disparitions

Alors que la FFB saluait et confirmait dernièrement la reprise de l’activité dans le secteur du bâtiment, Ellisphere, entreprise spécialisée en data marketing et information économique, a elle aussi annoncé que l’Indice de Dynamisme Economique du BTP est de nouveau en hausse à fin juin 2016. Ainsi, alors que la création d’entreprises sur le marché français augmente, les disparitions, elles, effectuent le mouvement inverse. Les chiffres en détail.
Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Optimiste quant à une croissance de son activité en 2016, Eiffage a vu ses estimations se confirmer avec la publication, le 22 février, de ses résultats annuels. Ainsi, si le chiffres d'affaires consolidé de l'entreprise n'augmente « que » de 0,7%, le résultat net part du Groupe, lui, s'établit à 416 millions d'euros, progressant ainsi de 33,3%. Une tendance qui ne devrait pas s'inverser en 2017, le carnet de commandes de travaux étant, lui aussi, en hausse.
Construction neuve : une progression qui se confirme !

Construction neuve : une progression qui se confirme !

Fin septembre, alors que le dernier bilan du ministère du Logement confirmait la reprise d’activité du secteur de la construction, Emmanuelle Cosse jouait la carte de la prudence, arguant que les résultats annoncés étaient « toujours nettement inférieurs à ceux de 2011-2012 ». Or, bien que l’année ne soit pas encore terminée, les derniers chiffres relatifs à la construction de logements à fin octobre témoignent d’une nouvelle progression.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter