Et si les façades de l’habitat de demain étaient en ardoise ? Vie des sociétés | 04.11.16

Partager sur :
S’il n’est pas rare d’utiliser l’ardoise pour les toitures ou les bardages, ce matériau pourrait bien se voir doté d’un nouvel usage ! En effet, Cupa Pizarras a mis au point une nouvelle solution de façade ventilée : Cupaclad. Moderne et esthétique, le résultat s’annonce d’ores et déjà particulièrement prometteur. Tous les détails sur cette nouvelle forme d’utilisation.
Proposer un nouvel usage à un matériau assez sommaire, c’est le défi que s’est fixé Cupa Pizarras, spécialiste de l’ardoise naturelle. Ainsi, en lançant sa gamme Cupaclad Design, l’entreprise espère donner un nouveau souffle à sa ressource de prédilection.

Pas moins de trois concepts de façades ventilées ont vu le jour, notamment développés par Natalia Nuñez, project manager chez Cupa Pizarras. Pour elle, ces nouveaux produits « apparaissent comme un défi à l’architecte avant-gardiste. Ils présentent un ensemble de formes, de styles de poses et un mélange de matériaux en façade. Ils cherchent à le surprendre avec les infinies possibilités de l’ardoise naturelle comme produit design ».

          
Les trois concepts développés : alternance d'ardoises de tailles différentes, digonales et alvéoles. ©CUPAPIZARRAS

Une solution durable et prometteuse

Au-delà de leur aspect contemporain, les façades ventilées en ardoise disposent de nombreux avantages, à commencer par leur durée de vie remarquable supérieure à cent ans. « À la différence d’autres matériaux préfabriqués, l’ardoise naturelle Cupa ne nécessite aucun traitement additionnel pendant sa fabrication, ou une fois mise en œuvre », précise l’entreprise.

Le plus gros avantage de ce nouveau produit reste néanmoins son aspect écologique. En effet, les façades ventilées en ardoise représentent un excellent système d’isolation thermique par l’extérieur : « l’enveloppe extérieure […] fait office de barrière naturelle, garantissant une protection totale contre les assauts du temps. La combinaison de l’isolation thermique par l’extérieur et d’une lame d’air ventilée génère d’importants gains énergétiques, améliorant ainsi le confort de vie », indique Cupa Pizarras.

Capture d'écran ©CUPAPIZARRAS/CUPACLAD

Pour preuve, l’entreprise a effectué une analyse des impacts environnementaux de différents produits. Résultat : « les façades Cupaclad polluent 5 fois moins que les façades en fibres-ciment, consomment 324 fois moins d’eau que ceux en zinc, et nécessitent 10 fois moins d’énergie que celles en terre cuite ».

Des caractéristiques engageantes qui laissent à penser que l’avenir de l’habitat pourrait bien être dans l’ardoise.

F.C
Photo de Une : @CUPAPIZARRAS_fr (twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Toujours plus de start-up innovantes dans le BTP !

Toujours plus de start-up innovantes dans le BTP !

L’innovation va florissante dans le secteur de la construction ! Le cabinet PwC a en effet publié ce 12 décembre une étude portant sur la transformation du secteur et mettant en lumière les dernières nouveautés du marché. Les start-up, tout particulièrement, tiennent une place importante dans le BTP. Preuve en est, la totalité des grands groupes travaille aujourd’hui avec de jeunes pousses prometteuses.
Un béton « plus vert » grâce au graphène

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.
Schindler propose aux étudiants en architecture de réinventer São Paulo

Schindler propose aux étudiants en architecture de réinventer São Paulo

Fort de son succès, le concours Schindler Global Award revient en 2016 pour une septième édition ! Cette année, les étudiants en architecture devront relever un nouveau défi de taille : concevoir "une partie durable de la ville" de São Paulo, réputée pour son niveau de circulation particulièrement élevé. Les candidats potentiels ont jusqu’au 30 décembre 2016 pour envoyer leurs propositions de projets.
Ramery lance une initiative pour réinventer la base-vie de chantier

Ramery lance une initiative pour réinventer la base-vie de chantier

Souvent oubliée dans les démarches d’innovation du secteur du BTP, la base-vie de chantier est pourtant essentielle au bon déroulement de ce dernier. Le groupe Ramery lance donc une initiative de co-design, en partenariat avec des étudiants de l’HEI et de l’Icam, et des experts de TechShop, pour inventer la base-vie du futur, afin qu’elle soit plus confortable et plus respectueuse de l’environnement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter