K.Line inaugure sa 5e usine de fabrication de fenêtres Vie des sociétés | 22.06.18

Partager sur :
K.Line inaugure sa 5e usine de fabrication de fenêtres
En mai dernier, K.Line, fabricant français de menuiseries, a inauguré une usine de plus de 48 000 m2 en région rhônalpine. Implanté à Saint-Vulbas, le site est équipé de 3 magasins automatiques, 3 barretteuses, 6 centres d’usinage et d’une chaine de laquage intégrée au process de fabrication. La nouvelle usine affiche une capacité de 2 500 fenêtres par semaine. 150 personnes ont d’ores et déjà été recrutées, un chiffre qui devrait atteindre les 300 personnes à horizon 2020.
Et de 5 ! Le 24 mai dernier et après deux ans de travaux, K.Line a annoncé avoir inauguré sa nouvelle usine de fabrication de fenêtres.

Ce nouvel outil industriel doit permettre au fabricant d’accroître ses capacités de production tout en se rapprochant de zones à fort potentiel de croissance en France, en rationnalisant ses flux industriels ainsi que logistiques.

Implantée à Saint-Vulbas, la nouvelle usine de 48 500 m2 (production et bureaux confondus) représente un investissement global de 70 millions d’euros, bâti et équipements compris.

Une attention particulière a été portée à la réduction de l’empreinte énergétique. K.Line révèle que le parking du personnel sera équipé de près de 7 000 m2 d’ombrières photovoltaïques, « qui, au-delà d’offrir de l’ombre pour les véhicules des salariés, génèrent l’équivalent de 50% des besoins de l’usine en énergie ».

2 500 fenêtres par semaine

Le site est équipé de 3 magasins automatiques, 3 barreteuses, 6 centres d’usinage et d’une chaine de laquage intégrée au process de fabrication. Le laquage intégré est un concept nouveau pour K. Line. La chaine comprend 2 cabines de poudrage et un four de cuisson à 200° et offre un traitement de surface sans Chrome, certifié Qualicoat & Qualimarine, précise le frabicant.

Elle permet ainsi un traitement quotidien de toutes les couleurs proposées par K.Line pour ses menuiseries et affiche une capacité de production de 300 barres laquées par heure. Pour cette nouvelle activité, les effectifs du groupe ont été étoffés avec le recrutement d’une dizaine de profils spécifiques.

  
©K.Line

K.Line indique que la nouvelle usine affiche une capacité de 2 500 fenêtres par semaine, portant la capacité totale du fabricant à 12 500 fenêtres par semaine, usines des Herbiers incluses.

Afin d’assurer son bon fonctionnement, 150 personnes ont été recrutées en moins de 18 mois, un chiffre qui devrait atteindre les 300 personnes à horizon 2020.

« Cette nouvelle usine représente une étape clé dans le développement de K.LINE. Première implantation hors de la Vendée, elle vient compléter l’outil de production actuel et permettra à K.LINE d’atteindre d’ici 2019, 25% de production supplémentaire. Avec une importante réserve foncière, elle pourra être complétée dans les années à venir par un second bâtiment, offrant encore plus de capacités et de flexibilité », déclare Bruno Léger, Directeur général de K.Line. Un nouveau centre de formation

Et parce qu’une fenêtre performante « est une fenêtre posée parfaitement par un professionnel compétent et formé », K.Line a mis en place un centre de formation à Saint-Vulbas.

L’espace de 300 m2 doit accueillir chaque semaine les installateurs pour parfaire leur technique de pose et les informer sur les supports K.Line, les nouveautés et leurs spécificités ou encore l’évolution des contraintes réglementaires.

Un showroom de 180 m2 vient compléter l’offre et permet aux professionnels de la région de découvrir la gamme de fenêtres, de baies coulissantes et portes de la marque, y compris les modèles les plus récents. Enfin, une maison équipée de menuiseries connectées K.Line y est également reconstituée afin de plonger les visiteurs dans l’univers K.Line Smart Home.

R.C
Photo de une : ©K.Line
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

K.Line conclut l'exercice 2017 sur un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros

K.Line conclut l'exercice 2017 sur un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros

La reprise confirmée du marché de la construction a bénéficié à de nombreux acteurs ! Parmi eux, le fabricant de fenêtres K.Line a largement su tirer profit de cette tendance, avec un chiffre d'affaires 2017 en hausse de 13% par rapport à l'année précédente. La stratégie de diversification amorcée par l'entreprise en 2016 semble ainsi porter ses fruits ! A tel point que l'industriel français a recruté plus de 200 professionnels l'an dernier, et pourrait encore pourvoir 400 postes en 2018.
GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises partent sillonner la France !

GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises partent sillonner la France !

Deux acteurs du marché de la fenêtre, GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises, ont décidé de s’allier afin de lancer leur propre roadshow. L’objectif étant de se rendre au plus près des professionnels, un camion événementiel sillonnera la France dès le 21 février afin que chacun puisse découvrir les solutions proposées par les deux sociétés et bénéficier de formations diverses.
Menuiserie aluminium : K.Line accueille la journée des enseignants

Menuiserie aluminium : K.Line accueille la journée des enseignants

Cette année encore, le SNFA, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, a réuni l’ensemble des professeurs de la filière menuiserie aluminium pour une journée d’information et de formation. L’édition 2017, organisée le 4 octobre dernier, s’est déroulée au siège de la société K.Line aux Herbiers. Au programme : visite du site de production et découverte des dernières innovations techniques.
L’UFME lance son propre organisme de formation professionnelle

L’UFME lance son propre organisme de formation professionnelle

En amont du salon Equip’baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) présentait ce 16 novembre son nouvel organisme de formation professionnelle. Lancé cette année, l’UFME Campus vise à accompagner la montée en compétences des professionnels de la fenêtre, qu’ils soient débutants ou déjà expérimentés. Un catalogue de 12 formations, dispensées par le délégué général du syndicat Philippe Macquart, est déjà proposé à tous les acteurs intéressés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter