L'EFB et l'ESTP Paris lancent un parcours de formation « ACV Digital Learning » Vie des sociétés | 06.04.21

Partager sur :
Pour former les étudiants ingénieurs spécialisés dans l'industrie du béton, mais aussi tous les acteurs de la construction qui le souhaitent, l'Ecole Française du Béton (EFB) et l'ESTP Paris annoncent créer un nouveau parcours de formation intitulé « ACV Digital Learning », visant à mieux évaluer l'impact des produits en béton sur l'environnement.

Dans le cadre de la Chaire Ingénierie des Bétons (IdB), lancée en 2014 par l'Ecole Française du Béton (EFB) et l'ESTP Paris, les deux partenaires annoncent la création d'un nouveau parcours de formation intitulé « ACV Digital Learning », qui, comme son nom l'indique, vise à former les professionnels de la construction à l'analyse du cycle de vie (ACV) des produits en béton pour mieux évaluer leur impact sur l'environnement, de la fabrication du matériau à la fin de vie d'un bâtiment.

 

Depuis 2014, la Chaire Ingénierie des Bétons (IdB) permet un dialogue constant entre le secteur académique de la construction et le secteur industriel, favorisant les innovations. Pour l'ESTP Paris, elle permet notamment d'intégrer les dernières technologies à ses enseignements et de proposer des formations sans cesse actualisées sur les matériaux cimentaires, les systèmes constructifs innovants et les nouveaux métiers associés.

 

Une formation ouverte à tous

 

Dans ce contexte, la nouvelle formation « ACV Digital Learning » sera dispensée aux étudiants ingénieurs de l'ESTP Paris à compter de septembre prochain. Mais elle sera également accessible gratuitement à tous les acteurs intéressés (professionnels de la construction, architectes, ingénieurs etc.) depuis la plateforme de l'EFB.

 

« La formation permettra à celles et ceux qui la suivront de se familiariser avec les règlementations en vigueur ou celles à venir, et de manipuler sur une étude de cas concrète l’outil ACV depuis le matériau jusqu’à l’ouvrage construit », précisent ses créateurs.

 

A partir du 29 mars, 16 vidéos de témoignages concernant le béton et la transition écologique seront également diffusées sur les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn et Twitter) de l'EFB. 

 

La création de cette nouvelle formation s'inscrit dans un contexte où les acteurs du béton cherchent à diminuer toujours plus l'impact des nouveaux produits développés sur l'environnement, notamment dans l'optique de la future Réglementation Environnementale 2020 (RE2020). Depuis de nombreuses années, les chercheurs développent ainsi de nouveaux bétons bas carbone, et valorisent le réemploi avec le recyclage de granulats de béton issus de la déconstruction.

 

« Le béton est un matériau clé de la construction, que ce soit pour les logements, les équipements, les infrastructures ou encore les ouvrages du génie civil. Loin de l’image de produit dépassé et producteur de CO2 que certains lui prêtent, le béton est à même de faire face aux enjeux du 21ème siècle. Construire en béton aujourd’hui, c’est utiliser le bon béton au bon endroit », rappelle ainsi l'EFB.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Saint-Gobain Glass Bâtiment France publie 44 nouvelles FDES - Batiweb

Saint-Gobain Glass Bâtiment France publie 44 nouvelles FDES

Saint-Gobain Glass Bâtiment France annonce la publication de 44 nouvelles FDES, couvrant des dizaine de milliers de références. Dans l'optique des futures normes environnementales pour la construction, telles que la RE2020, le groupe revient également sur sa stratégie en termes de recyclage et de réduction des émissions de CO2 de ses verres plats.
Un béton « plus vert » grâce au graphène - Batiweb

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.
L’industrie cimentière mobilisée pour réduire ses émissions de CO2 - Batiweb

L’industrie cimentière mobilisée pour réduire ses émissions de CO2

L’industrie cimentière, consciente de polluer et de participer au réchauffement climatique, a décidé de se mobiliser pour y remédier ! En 30 ans, elle est déjà parvenue à réduire de 40% ses émissions de CO2. Son nouvel objectif : atteindre une réduction de 80% d’ici 2050. Pour cela, elle compte s’appuyer sur la création de nouveaux ciments moins polluants, sur le recyclage du béton et sur la captation et la réutilisation du CO2, mais aussi sur les initiatives des startups, grâce à des workshops qui facilitent la communication et la circulation des idées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter