Fermer

L’inflation impacte le bénéfice net de Geberit

Retournement de situation pour le groupe Geberit. Après une période de prospérité marquée en 2021, le fabricant de d’équipements sanitaires enregistre une chute de 17,1 % de son bénéfice net sur les 9 premiers mois de l’année 2022. L’industriel explique cette baisse par l’inflation sur les prix des énergies et des matériaux.
Publié le 03 novembre 2022

Partager : 

L’inflation impacte le bénéfice net de Geberit - Batiweb

Après avoir enregistré des résultats très positifs ces derniers mois, le fabricant d’équipements sanitaires Geberit a fait état d’un retournement de situation ce jeudi.

Début 2022, l’industriel déclarait une hausse de 15,9 % de ses ventes, et de 17,7 % pour son bénéfice net en 2021.

À la fin du premier trimestre, les premières ombres apparaissaient au tableau, avec la guerre en Ukraine, et l’inflation sur les prix des matériaux et des énergies. Geberit recensait notamment +24 % pour les matériaux, et +94 % pour les énergies, hors effets de changes.

Sur les neuf premiers mois de l’année, les hausses de prix se sont poursuivies, avec +21 % pour les matériaux, et même +131 % pour les énergies, soit un surcoût de 210 millions de francs suisses pour le groupe.

 

Un bénéfice net en baisse de 17 %

 

De ce fait, malgré des hausses de prix sur ses produits, le bénéfice net du fabricant s’est inscrit en chute de 17,1 % entre janvier et fin septembre 2022 par rapport à un an plus tôt, pour un total de près de 541 millions de francs suisses (550 millions d’euros), contre 573 millions de francs attendus par les analystes.

Au troisième trimestre 2022, les volumes de ventes sont également en baisse de 8 %. Le groupe explique ce recul par un effet de stockage de la part des distributeurs de produits de salle de bain et des professionnels du bâtiment, qui avaient anticipé les hausses de prix à venir, ce qui avait ponctuellement fait gonfler les ventes.

Malgré cela, le chiffre d’affaires du groupe reste en hausse de 1,4 %, pour un total de 2,7 milliards de francs.

Pour l’ensemble de l’année 2022, le fabricant a toutefois revu ses prévisions à la baisse. Alors qu’à fin août le groupe prévoyait une croissance importante de ses ventes en monnaies locales, il table désormais sur 5 à 9 % en raison de la poursuite de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.