La Capeb Ile-de-France et Ecodrop s’associent pour valoriser les déchets de chantier Vie des sociétés | 04.07.18

Partager sur :
La Capeb Ile-de-France et Ecodrop s’associent pour valoriser les déchets de chantier
A l’occasion du salon « Le Bâtiment Artisanal » organisé du 27 au 29 juin 2018, la Capeb Ile-de-France et Ecodrop ont signé un partenariat pour proposer aux artisans des solutions simples, économiques et éco-responsables pour la gestion des déchets des professionnels du bâtiment. L’initiative vise notamment à lutter activement contre les « déchèteries sauvages » pour ainsi atteindre l’objectif national de valoriser 70% des déchets de chantier d’ici 2020.
Le partenariat signé entre la Capeb Ile-de-France et Ecodrop vise la gestion responsable des déchets du bâtiment. Il doit venir contribuer à l’atteinte des objectifs en matière d’économie circulaire.

Rappelons que la société Ecodrop a conçu une solution digitale innovante de dépôt et de collecte des déchets de petits volumes à destination des artisans du BTP et des particuliers. Elle permet de géolocaliser les déchèteries professionnelles dans un rayon de 10 km et fait bénéficier les utilisateurs de prix négociés.

L’application compte également sur un service de collecte sur chantier. Grâce à un réseau de 500 camions partenaires, les déchets peuvent être retirés du chantier dans un délai de 2h.

Une gestion responsable des déchets

La collaboration du syndicat professionnel et la cleantech française va permettre une diffusion massive de cette solution qui se veut « concrète, opérationnelle, économique, pratiques et éco-responsable ».

L’offre sera diffusée auprès de milliers d’artisans adhérents du syndicat à travers des formations, des newsletters et le site internet de la Capeb Ile-de-France.

Les adhérents bénéficieront également de 5% de réduction sur toutes les opérations de collecte commandées sur l’application Ecodrop.

La Capeb Ile-de-France confirme ainsi sa volonté d’accompagner les artisans dans la pratique responsable de leurs métiers. Avec 98% des entreprises du bâtiment comptant moins de 20 salariés, ce sont près de 550 000 entreprises concernées par la problématique de la gestion et de la valorisation des déchets de petits volumes.

Après le déploiement d’Ecodrop dans d’autres agglomérations françaises, les deux entités envisagent d’élargir l’exécution du partenariat au niveau national.

Pour en savoir plus sur Ecodrop, rendez-vous ici.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent

Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent

14 acteurs des filières Bâtiment et Déchets vont débuter, le 4 décembre prochain, une étude visant à proposer aux pouvoirs publics, des scénarios pour une meilleure valorisation des déchets issus des chantiers de construction. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la feuille de route économie circulaire (FREC) doit notamment venir soutenir le développement des filières de réemploi et de recyclage et contribuer à l’objectif de zéro « dépôts sauvages ».
Les casques de chantier passent par la case recyclage

Les casques de chantier passent par la case recyclage

A l'horizon 2020, 70 % des déchets du BTP devront être recyclés, selon la directive européenne. Mais tous ne trouvent pas de filière, capable de les valoriser. C'était jusqu'alors le cas des casques de chantier, un équipement de protection individuelle (EPI) bien souvent oublié du tri. La société Triethic compte bien y remédier. Interview de son fondateur, Franck Binoche.
Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Alors que seulement 35% des déchets du second œuvre font l’objet d’une valorisation, Gruau, constructeur carrossier, vient tout juste de développer une benne innovante. Baptisée Kerock, sa composition lui offre une capacité de chargement importante combinée à une forte résistance. Un outil supplémentaire pour répondre aux objectifs de la loi sur la transition énergétique, qui vise la valorisation de 70% des déchets du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter