La Charte Environnement des industries de carrières a su convaincre près de 400 carriers Vie des sociétés | 29.06.10

Partager sur :
Créée en 2004, la démarche collective de progrès environnemental continu portée par l’association Charte Environnement des industries de carrières a convaincu près de 400 carriers. De cette démarche volontaire, unique en France, le nombre d’adhérents ne cesse ainsi de croître et déjà 60 % de la production nationale de granulats se fait de façon particulièrement responsable.

Créée par et pour les carriers, cette démarche active et volontaire de progrès environnemental a pour but d’améliorer au quotidien les pratiques industrielles des carriers et d’en maîtriser les impacts environnementaux. Destinée à l’ensemble des carrières, quelle que soit leur taille ou la nature de la ressource exploitée, elle repose sur une mutualisation des ressources et des moyens. A ce jour, 397 entreprises, soit 1000 sites, ont fait le choix d’adhérer à la Charte et ce chiffre ne cesse de progresser depuis 6 ans.

En devenant adhérentes, les entreprises s’engagent à faire progresser leurs sites en fonction de 80 bonnes pratiques qui définissent un référentiel de progrès composé de 4 étapes, le niveau 4/4 sanctionnant le meilleur niveau d’exigence environnementale. Pour ce faire, elles mettent en place un plan d’actions sur 3 ou 6 ans selon leur rythme, et sont conseillées et accompagnées au quotidien par un auditeur-conseil indépendant. A l’issue de la mise en œuvre du plan d’actions, la validation de l’étape 4 est réalisée par un auditeur différent afin de s’assurer de l’objectivité de la validation. Fin 2009, 23 % des sites, soit près d’un quart, ont validé le niveau 4/4. La Charte encourage les sites ayant atteint le niveau 4/4 à poursuivre leurs efforts afin de maintenir un bon niveau d’exigence sur le long terme.

Plus de 1 000 adhérents déjà formés


En outre, la Charte propose à ses adhérents des formations internes afin de les sensibiliser aux enjeux environnementaux. Après les hydrocarbures en 2005 ou la maîtrise des poussières en 2009, l’année 2010 est placée sous le signe de la biodiversité. Conçu en partenariat avec l’association Noé Conservation, ce programme est composé de sessions de formation régionales animées par des structures extérieures à la profession, directement impliquées dans la protection de la nature. Ce programme a d’ailleurs obtenu le label « 2010 Année internationale de la biodiversité » décernée par le ministère de l’Écologie. Fin 2009, plus de 1000 adhérents avaient été formés dans le cadre de ces thèmes annuels de formation.

Toutes ces thématiques permettent de nettes améliorations tant au niveau des pratiques sur le terrain, que des relations entretenues avec les parties prenantes externes. Ainsi, alors que le programme de formation lancé en 2006 portait sur la concertation, fin 2009, déjà 61 % des sites organisaient régulièrement des Commissions locales de concertation et de suivi (soit une progression de 10 points par rapport à 2008 et de 22 points par rapport à 2005).

B.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

10 ans de la Charte Environnement: les progrès accomplis et les nouveaux défis

10 ans de la Charte Environnement: les progrès accomplis et les nouveaux défis

Ce mardi, les industries de carrières se sont réunies à la Cité de l'architecture et du patrimoine, au palais de Chaillot pour célébrer les 10 ans de la Charte Environnement. Cet anniversaire a été l’occasion de mettre en lumière une décennie d’améliorations et de réaffirmer la volonté ferme de toute une profession de placer la responsabilité environnementale au cœur de son action. Bilan.
Nouvelle usine SWISSPACER en Pologne pour des intercalaires « Warm-Edge »

Nouvelle usine SWISSPACER en Pologne pour des intercalaires « Warm-Edge »

La demande d’intercalaires à bord chaud ne fait que croître et leur utilisation dans les menuiseries se généralise de plus en plus. Afin de répondre à la forte demande d’une progression mondiale jusqu’à 50% par an et en prévision de l’avenir, la société SWISSPACER a démarré son troisième site de production dans la ville polonaise de Gliwice, près de Cracovie. Avec cette nouvelle entité, Vetrotech Saint-Gobain International SA, dont le siège social est situé à Kreuzlingen en Suisse, étend pour la première fois en Europe de l’Est sa production d’intercalaires SWISSPACER et SWISSPACER V.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter