La nécessaire adaptation des constructeurs au logement connecté Vie des sociétés | 08.12.19

Partager sur :
Créées il y a presque 20 ans, Les Résidences de la Vallée de l’Eure (RVE), dont le siège est aujourd’hui implanté à Coignières (78), se sont adaptées aux demandes des clients en termes de domotique. Le constructeur propose désormais « presque systématiquement » des volets roulants connectés, mais aussi une commande de l’éclairage à distance, et d’autres fonctionnalités sur demande. Futur axe de développement incontournable : le confort thermique. Le point avec David Gomes, gérant de RVE et Réabelle

Pouvez-vous nous présenter RVE et Réabelle ?

 

Maisons RVE (Les Résidences de la Vallée de l’Eure) est une entreprise familiale créée en 2000 par mon père. Je l’ai reprise moi-même en gérance en 2007 et l’ai faite un peu évoluer en ouvrant des agences commerciales, en créant des équipes intégrées en maçonnerie et plâtrerie, et en ajoutant un espace de stockage pour gérer les achats. RVE avait initialement son siège en Eure-et-Loir (28), mais nous l’avons rapatrié à Coignères, dans les Yvelines (78). Il y a trois autres agences : à Antony (92), à Pacy-sur-Eure (27) et Auneau (28), où nous sommes en train de construire notre pavillon témoin pour fêter les 20 ans de RVE.

 

En 2013, j’ai créé maisons Réabelle, à la base pour faire de la promotion, mais on fait aussi du CCMI. Donc Réabelle fait aujourd’hui la même chose que RVE. Ce sont deux entreprises bien distinctes et concurrentes, mais qui sont capables de faire la même chose. Pour Réabelle, nous avons également une agence à Coignères, mais aussi à Orgeval (78) et à Orsay (91).

 

Que proposez-vous en termes de domotique ?

 

Notre système de pieuvre électrique qui intègre la domotique est fabriqué en usine par Profils et Ipelec, deux fabricants spécialistes de la pieuvre électrique et fluide. Cela fait 20 ans que l’on travaille avec eux, et ils ont amélioré cette pieuvre avec de nouvelles technologies.

 

Aujourd’hui, on arrive à intégrer des récepteurs en domotique pour pouvoir régler l’éclairage, mettre des caméras, gérer les volets roulants, et avoir une application sur smartphone. Aux niveaux des partenariats, nous travaillons surtout avec Huet, Somfy et Falco.

 

On ne rend pas la maison complètement autonome, mais on la rend connectable, elle peut être évolutive pour le particulier.

 

Allez-vous développer de nouveaux partenariats ?

 

Nous sommes en train de développer un partenariat avec Niko, qui apporte une autre solution d’appareillage et de nouveaux interrupteurs un peu plus designs et hauts de gamme. Ces interrupteurs intègrent déjà des récepteurs pour faciliter la domotique.

 

Quels sont vos projets futurs projets ?

 

Ce qu’on cherche à développer en ce moment, c’est le puits rafraîchissant Innovert, qui utilise la fraîcheur naturelle du sol pour maintenir une température basse dans la maison. Mais aussi le Plafino, un plafond basse température chauffant et rafraîchissant. Ce sont les axes que l’on va développer pour la partie confort thermique. 

 

Est-ce que ces technologies impliquent obligatoirement une augmentation du coût de la maison pour les acquéreurs ?

 

Avec le plafond chauffant Plafino il n’y aura pas d’augmentation de coûts parce que ce qu’on ne met pas en bas comme plancher chauffant, on le met en haut comme plafond chauffant.

 

Mais sur la maison connectée, oui, il y a forcément une augmentation. Plus on va ajouter d’accessoires et plus le prix de la maison sera augmenté.

 

Après, on n’intègre de plus en plus à la base des volets roulants qui sont déjà connectés. Par exemple avec Somfy on intègre directement la TaHoma box, qui fait la liaison entre le téléphone et la maison. Aujourd’hui on fait cela presque systématiquement.

 

Quelles sont les demandes les plus fréquentes des acquéreurs ?

 

Il y a les simulations de présence avec les volets roulants ou les lumières. Mais la demande que l’on a aujourd’hui c’est vraiment sur le confort thermique, comme les chauffages thermostatiques que l’on peut régler à distance. On a également une très forte demande sur le confort d’été et le rafraîchissement avec les températures que l’on a eues.

 

Il y a aussi toute la partie accessibilité à développer, pour les aînés notamment. C’est vraiment une problématique d’avenir pour les lôtisseurs.

 

Propos recueillis par Claire Lemonnier

Photo de une : ©Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Bezannes, Plurial Novilia teste le logement social connecté - Batiweb

A Bezannes, Plurial Novilia teste le logement social connecté

Le bailleur social Plurial Novilia, du groupe Action Logement, a lancé le projet des Maisons Connectées à Bezannes (51). Inaugurées il y a un an, les deux maisons font office d’expérimentation pour proposer aux locataires les dernières tendances en matière logement connecté. La première maison s’adresse à une famille, et la seconde au maintien à domicile d’un couple de seniors, avec chemins lumineux, détecteur de mouvements et de chutes intégrés. Pierre Duvernoy, responsable travaux neufs chez Plurial Novilia, détaille les solutions apportées.
Soprofen présentera la TaHoma Box C à EquipBaie - Batiweb

Soprofen présentera la TaHoma Box C à EquipBaie

D’après la 2e édition du baromètre annuel réalisé par Qualitel en partenariat avec Ipsos et consacré à la qualité de vie à la maison, 54 % des constructions récentes comptent au moins un service connecté. C’est dans ce contexte favorable que Soprofen lance, grâce à une collaboration avec Somfy, la TaHoma Box C, qui permet de piloter à distance tous les équipements motorisés Soprofen, mais aussi ceux de plus de 200 gammes de produits et de 16 grandes marques de l’habitat.
Des fenêtres connectées et intelligentes pour être à la pointe de la domotique - Batiweb

Des fenêtres connectées et intelligentes pour être à la pointe de la domotique

La maison connectée est aujourd’hui au cœur de la transition énergétique car elle permet de réaliser des économies d’énergie, mais aussi de gagner en confort et en sécurité. En domotique, on parle souvent de programmation du chauffage, des équipements électroniques, des alarmes, mais aujourd’hui, la fenêtre connectée rejoint ces équipements domotiques pour une maison encore plus intelligente.
Lancement d’effi’UP, offre de performance énergétique dédiée aux bâtiments Ready2Services - Batiweb

Lancement d’effi’UP, offre de performance énergétique dédiée aux bâtiments Ready2Services

SmartHome France, Nodon, Airria et Vestapro ont profité des Universités d’Été Smart Buildings for Smart Cities 2018 pour présenter leur nouvelle offre, effi’UP. Inédite, cette dernière est dédiée aux logements résidentiels collectifs souhaitant répondre aux exigences du label Ready2Services. Les détails sur cette solution qui mêle efficacité énergétique et connectivité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter