La pile à combustible au gaz naturel au cœur d’une vaste opération de promotion Vie des sociétés | 27.06.18

Partager sur :
La pile à combustible au gaz naturel au cœur d’une vaste opération de promotion
Innovante et énergétiquement très performante, la pile à combustible au gaz naturel s’est retrouvée au cœur d’une nouvelle association entre GrDF et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), qui ont annoncé ce 26 juin le lancement d’un programme de démonstration de 50 de ces produits. Les détails de cette opération.
Alors que le gouvernement a présenté le 1er juin dernier son Plan Hydrogène, dans la continuité de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, l’Ademe et GrDF ont décidé de faire la part belle à une solution innovante et pourtant encore mal connue des professionnels.

L’établissement public et le distributeur de gaz se sont en effet associés afin de mettre en avant la pile à combustible à travers une initiative présentant le retour d’expérience d’installateurs et d’utilisateurs de ces produits déjà déployés sur l’ensemble du territoire.

Cette vaste opération, qui prendra fin en 2020, sera notamment l’occasion de vérifier l’intérêt de ces technologies en termes de performances environnementales. Les différents avantages de la pile à combustible seront également promus auprès du grand public, et son intégration sur le marché français accompagnée.

« La pile à combustible est l’une des solutions optimales de valorisation du biogaz dans les bâtiments très performants. L’étape suivante, ce sera le déploiement du vecteur hydrogène dans ces bâtiments, et ce dans le cadre du plan Hydrogène présenté par le Ministre Hulot le 1er juin », indique Marie Christine Prémartin, directrice exécutive des programmes de l’Ademe.

Et à Alain Mille, directeur de la direction développement de GrDF, de compléter : « Dans le contexte actuel du développement des gaz verts, la pile à combustible apparaît comme une technologie prometteuse face au défi de la transition énergétique. »

« En raison de sa grande efficacité et de sa capacité à produire localement de l’électricité au plus proche des besoins du consommateur, cette solution tirera parti de l’arrivée du biométhane dans le paysage énergétique pour devenir la première source de production locale d’électricité verte », prophétise-t-il. En attendant, de nouveaux sites visant à accueillir cette technologie innovante sont déjà en cours d’identification, avant une annonce des espaces retenus d’ici la fin de l’année.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

GRDF imagine une borne de raccordement multi-fluides

GRDF imagine une borne de raccordement multi-fluides

GRDF réfléchit au déploiement d’une borne de raccordement multi-fluides gaz, eau et électricité. Le concept répond à la volonté de la société de faciliter le quotidien des usagers. Il vise également à soutenir le développement de solutions au gaz naturel et à inscrire pleinement cette énergie dans le mix énergétique français. Les innovateurs sont invités à rejoindre la démarche pour faire du projet une réalité.
Chauffage collectif : analyse de cas concrets pour améliorer la performance énergétique

Chauffage collectif : analyse de cas concrets pour améliorer la performance énergétique

La Fédération des Services Énergie Environnement (Fedene), qui représente les opérateurs d’efficacité énergétique, a demandé à Cardonnel Ingénierie de réaliser une étude nationale qui, au travers de cas concrets et représentatifs du parc immobilier français, présente des feuilles de routes pragmatiques visant à réduire la consommation énergétique des 5 millions de logements privés et publics avec chauffage collectif.
HQE Performance : un nouvel appel à test est lancé

HQE Performance : un nouvel appel à test est lancé

Dans le cadre de son programme d’innovation collaborative HQE Performance appliqué pour la première fois au quartier, l’alliance HQE-GBC, en collaboration avec l’Ademe et le ministère de la Cohésion des Territoires, lance un appel à test. L’objectif : développer une culture commune de l’évaluation à l’échelle de l’aménagement opérationnel.
Un béton « plus vert » grâce au graphène

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter